CHRONIQUE PAR ...

56
Dexxie
le 06 août 2009




SETLIST

Stand Up for Rock 'n' Roll
Hellfire
Fat City
Diamond in the Rough
What's Eatin' You
Girls in Black
Cheap Wine & Cheaper Women
Heartbreaker
Too Much, Too Young, Too Fast
Blackjack
Runnin' Wild

AFFILIÉ

Airbourne
Rock en Seine
(02 septembre 2014)
Wacken (wacken)
(31 juillet 2008)
Hellfest (Clisson)
(17 juin 2017)

31 juillet 2009 - Wacken Open Air


Airbourne_Wacken_Open_Air_20090731

Airbourne, c'est du AC/DC, mais avec des couilles, me dit mon colocataire de fortune Gazus quelques heures avant le set des Australiens, en ce deuxième jour de fest. Je ne connais le groupe que de nom, mais de toute façon, cette édition du Wacken ne contenant que très peu de perles à mes oreilles, autant aller les voir que de m'emmerder, me dis-je...

...et je comprends dès les premières mesures que je ne le regretterai pas. Un bon petit riff rock 'n roll de chez rock 'n roll, quelques parties lead avec slide et compagnie, et c'est parti. Du bon vieux rock 'n roll bien couillu, qui rappelle effectivement AC/DC avec un tantinet plus de pêche (c'est l'époque et l'ambiance festival qui veulent ça). La bande nous sert un set d'une heure avec des riffs très sympathiques, une voix aiguë et rauque à souhait (c'est australien), en bref le quatuor nous offre, du point de vue de l'exécution, un sans faute. Mais cela ne suffira pas à expliquer la qualité de la prestation de ces Australiens-là...

Ils ont en effet un impact certain sur la foule Nord-Allemande tassée devant la scène (elle est d'ailleurs, au vu de l'horaire, relativement conséquente). Ces bonshommes sont très actifs sur scène, et le chanteur-guitariste-frontman, touffe frisée et torse-poil, semble être doté d'un sens de la communication tout à fait exemplaire, il doit avoir autour de lui une aura ou quelque chose comme ça. Il accompagne ses dialogues avec la foule de petites notes, de petits riffs, les encourage à taper dans leur main en rythme d'une manière assez spéciale, avec un certain charisme, au bon endroit au bon moment. Il sait s'y prendre, aussi bien musicalement que pour tout ce qu'il y a autour, et c'est une condition non-négociable pour qu'un concert soit un bon concert.

On saura par ailleurs apprécier ses diverses escapades dans le photo pit, le tout à chaque fois au galop (le membre de la sécurité a parfois du mal à le suivre bien que lui n'ait pas de guitare dans les mains) et avec un entrain qui fait mal ! Ah, et nous avons gardé le meilleur pour la fin. Cet homme, pendant l'excellent "Girls in Black", a provoqué le délire de la foule (et ce à raison) en grimpant sur une des poutrelles constituant le côté de la scène (comme chaque année me dit CCC dans l'oreillette). Arrivé en-haut, le gredin continue de gratter son instrument, puis grimpe plus haut, joue encore un coup, et finit par redescendre pour proposer la dernière partie de son set de pur rock 'n roll, et pour annoncer la sortie d'un nouvel album l'an prochain à une foule désormais acquise à sa cause à 500%.


Du spectacle de haute volée, bravo Messieurs. Bon son, bonne musique, bon visuel, bonne communication avec le public, votre serviteur est conquis, séduit, charmé, attiré, captivé, apprivoisé, enchanté, fasciné, ravi, réjoui. Peut-être le meilleur concert du Wacken 2009 !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2