CHRONIQUE PAR ...

56
Dexxie
le 06 août 2009




SETLIST

Hammar Haus
Dragons of the North
Crimson Rain
Far Far North
De Sorte Sjøers Land
Ironbound

AFFILIÉ

01 août 2009 - Wacken Open Air


Einherjer_Wacken_Open_Air_20090801

3ème jour de festival, la veille ne fut pas fameuse à mes oreilles et cette journée s'annonce à peine mieux, musicalement tout comme pour la météo. On commence par un petit déjeuner à 6,50€ (à 2,50€ le jus de fruit, le prix monte vite...) puis on enchaîne par un groupe inconnu au bataillon de votre serviteur, nommé Einherjer, encore un truc fait par des Allemands pour des Allemands, c'est sympa pour eux, mais et nous alors ? Et bien, en fait, il n'en est rien : nein !

On commence sur une introduction symphonique sans musicien puis arrivent alors les protagonistes pour nous jouer un solo, suivi d'un black très sympho aux premières notes. Très épique, cette musique enchaîne un black assez lourd avec des passages power plus rapides, les solos sont inclus dans le prix. Les claviers sont omniprésents en ce début de set, rendant ce black metal plus sucré et digeste. Heureusement, ça ne dure pas, et au fil du set, les Norvégiens (oui, car en fait ils ne sont même pas Allemands, je me disais bien que les paroles n'étaient ni en allemand, ni en anglais, mais plutôt dans une langue resemblant au suédois... et puis, qu'est-ce que c'est que ces préjugés, là ?) nous servent un black de plus en plus efficace, avec une voix très rauque et sombre, rappelant un peu le style du chanteur d'Immortal mais un tantinet plus grave. Alors que le chant fut hésitant pendant les premières minutes, la voix du vocaliste une fois chauffée se défend très honorablement, ce qui peut d'ailleurs être interprété comme un procédé volontaire de la bande nordique, ayant en effet pour résultat de donner une impression d'évolution musicale en terme d'intensité. Et ça plait.

Les riffs sont donc très sympathiques même si par moments un peu kitsch, mais les passages en lead et les mid-tempos, tous deux omniprésents, sont, en plus d'être de par leur exécution des marques de fabrique du groupe, d'une efficacité redoutable. Par ailleurs, le chant clair du bassiste apporte un peu de variation et de profondeur. Il s'agit d'un chant clair tout à fait agréable et assez original, qu'on entend surtout sur la chanson annoncée comme le premier titre que la bande à enregistré. Les morceaux sont assez longs, on doit bien approcher des 10 voire 15 minutes pour certains titres, et précisons enfin que la recherche rythmique a été invitée à la fête. On finira sur un morceau très progressif dans sa structure, que le chanteur-guitariste, Gibson noire et boule à zéro, présentera sobrement comme le titre nommé "Far Far North", avec quelques passages symphoniques qui nous empêcheront de trouver le set de ces messieurs monotone, même si certains seront en droit de les trouver répétitifs. En tout cas, ces musiciens sont très pro !


Cette journée pourrait en fait bien être mieux que celle d'hier... une surprise plus qu'agréable que ce set d'Einherjer, qui défend sa modeste musique jusqu'au bout. Le public, plus averti que votre serviteur, est conquis. Ces Norvégiens ont mérité leur place au Valhalla. Ah, et le Soleil tape plus fort que les jours précédents !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4