CHRONIQUE PAR ...

68
Ronnie
le 28 juin 2009




SETLIST

At Tragic Heights
Night Eternal
Finisterra
Southern Deathstyle
Opium
Scorpion Flower
Vampiria
Alma Mater
Full Moon Madness

AFFILIÉ

Moonspell
Wacken
(31 octobre 2007)
Clisson - Hellfest
(23 juin 2007)
Toulouse - Le Metronum
(30 mars 2015)
Hellfest (Clisson)
(23 juin 2013)

21 juin 2009 - Hellfest


Moonspell_Hellfest_20090621

Moonspell bénéficie d'une bonne fan base en France, c'est pour cette raison que le groupe se retrouve très bien placé juste avant la tête d'affiche de la Rock Hard Tent du dimanche qui n'est autre qu'Amon Amarth. Bref passons les détails, le soleil est en train de tomber pendant que les Portugais installent leur matériel et font le soundcheck. Ouf! La nuit est quasiment tombée alors que l'intro précédant "At Tragic Height" retentit.

Le groupe fait aussi l'usage d'un rétroprojecteur qui diffuse des vidéos à la place du backdrop afin d'illustrer et de donner plus d'ampleur à leur musique. Les set lists de Moonspell se suivent et se ressemblent certes, mais comment ne pas terminer le set par "Full Moon Madness"? Lorsque Fernando se saisit de deux baguettes afin de taper les cymbales dos au public face au batteur (Mike) durant ce qui sert d'outro à cette chanson et par conséquent de final au concert. Comment non plus ne pas voir les Portugais sans jouer "Vampiria" ? Magnifique chanson aux forts accents gothiques reprise à tous les coups à l'unisson par le public ? Quant à la seconde chanson jouée ce soir-là, "Night Eternal", elle est destinée à devenir un autre hymne du groupe. Le retour aux sources plus metal entamé avec Memorial se poursuit et se ressent avec des lives plus intenses avec moins de fioriture, à la fois sombres, mais pas malsains pour autant.

Comment non plus éviter le mega tube certes court mais indispensable qu'est "Opium" ? Impossible, on y a aussi eu droit, une formalité pour eux, un plaisir pour nous. L'avant-dernier titre de la soirée "Alma Mater" est une autre chanson parfaitement exécutée qui est comme aime le dire le frontman « dedicated to the very Moonspell fans ». "Scorpion Flower" qui fait l'objet d'un clip est une semi-ballade là aussi aux accents gothiques avec la participation du timbre chaud et unique de Anneke van Giersbergen. Elle a aussi été jouée avec des images tirées de cette vidéo défilant en fond. De plus la voix de la chanteuse était samplée (et non pas chantée par quelqu'un d'autre) pour au mieux reproduire l'atmosphère de cette chanson. Le tout s'enchaîne avec perfection, le public est aux anges, le groupe semble se donner à fond et le Hellfest le leur rend bien. Certes le tout est rapidement résumé mais l'intensité de leur show est verbalement inqualifiable avec exactitude.


En gros les shows de Moonspell sont prévisibles et millimétrés comme du papier à lettre, mais à chaque fois gardent une saveur et une particularité spéciale, comme si on découvrait ce qui allait se passer. Ce soir c'était donc ça, mais avec la sensation de perfection et de satisfaction intense, un show dont personnellement je me souviendrai longtemps et je ne suis vraiment pas le seul à être resté bouche bée devant leur prestation.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7