CHRONIQUE PAR ...

57
Painlesslady
le 28 juin 2009




SETLIST

The Path
N.O.D.
Lifer
Losing All
New Orleans Is a Dying Whore
Stone the Crow
Bury Me in Smoke

AFFILIÉ

Down
Paris - Bataclan
(06 avril 2008)
Hellfest (Clisson)
(17 juin 2011)
Paris - Bataclan
(24 octobre 2012)
Hellfest (Clisson)
(22 juin 2013)

19 juin 2009 - Hellfest


Down_Hellfest_20090619

Alors que W.A.S.P a entamé son show sur la scène d’à côté, les fans de Down commencent déjà à se placer pour le prochain set. Les Louisianais semblent bénéficier d’une belle popularité si l’on en juge au nombre impressionnant de t-shirts Down portés sur le site du Hellfest. Visiblement pas très emballée par le heavy de W.A.S.P, la foule attend patiemment ses idoles mais c’est compter sans la diva Lawless qui ne veut plus quitter la scène et déborde largement sur le temps imparti. Polis, les membres de Down attendent au fond de la scène pendant une dizaine de minutes mais finalement, à 21h, alors que leur public n’y tient plus, ils envoient la sauce.

Pas facile au début de distinguer quelque chose de familier dans cette drôle de bouillie sonore jouée par les deux groupes en même temps. Finalement, le son de Down l’emporte et la voix d’Anselmo se fait entendre. Le public a l’air déjà tout acquis à sa cause. Bon admettons quand même que le son n’est pas ce qu’il y a de meilleur, on a entendu bien mieux lors de leur concert au Bataclan en avril 2008 par exemple mais question ambiance, ça envoie. Tous les yeux sont tournés vers Anselmo, toujours aussi expansif sur scène contrairement à ses acolytes plutôt statiques. Communicatif avec son public, il nous demandera plusieurs fois quel titre nous voulons entendre et nous incitera à chanter avec lui. A certains moments, il semble littéralement possédé par la musique, ce qui fera dire à certaines mauvaises langues qu’il était encore complètement défoncé.

Le show sera très court, seulement 40 minutes, mais jamais Anselmo ne fera de remarque désobligeante à l’égard des mecs de W.A.S.P. qui lui ont pourtant volé une bonne dizaine de minutes de son set. Il décide de mettre à profit le peu de temps dont il dispose pour faire plaisir à son public. On a droit au cultissime "Lifer", toujours dédié à son défunt pote Dimebag Darrell. La setlist est honorable même si un petit "Ghost Along the Mississippi" ou "On March the Saints" en plus ne m’aurait pas déplu. Le final "Stone the Crow" et "Bury Me in Smoke" sera un grand moment avec un public déchaîné et entonnant le refrain de bon cœur. Joey La Caze, le batteur de Eyehategod rejoint ses potes à la batterie pour jammer sur "Bury Me in Smoke". Je note d’ailleurs avec amusement que le kit de Jimmy Bower est orné d’un magnifique dessin représentant un cul avec le w de son nom. A la fin, Anselmo semble ne pas vouloir quitter la scène et nous chante le début de "Stairway to Heaven" a cappella en guise d'au revoir.


C’est déjà l’heure de laisser la place aux gars d’Anthrax. On repart tout content après ce set bien pêchu. Une fois de plus, Down a prouvé son talent sur scène. Malgré un son qui n’était pas forcément à leur avantage, ils ont sûrement conquis au passage quelques festivaliers qui ne les connaissaient pas encore. En tous cas, une chose est sûre : vivement le nouvel album promis par Phil pour l’année prochaine et surtout la prochaine tournée.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3