CHRONIQUE PAR ...

56
Dexxie
le 12 octobre 2008




SETLIST

Hunger
My Darkest Desire
Love Me Rotten (Love Me True)
The Worm on the Hook
The Bright Side of Death
Damnation
So White, So Blue, So Cold
Mr. Toodling
Adrift
The Old Smell of the Meat
Damage Inc

AFFILIÉ

09 octobre 2008 - Strasbourg - Molodoï


Phazm_Strasbourg_-_Molodoï_20081009

C'est avec grande impatience que votre serviteur assiste à ce concert, donné le 9 octobre 2008 au Molodoï à Strasbourg, salle située juste à côté de notre fameuse Laiterie (dont la scène a accueilli de sacrés groupes). Cette impatience s'explique par le fait que sur les trois bons groupes que nous avons dans le quart nord-est de la France (soit Phazm, Bloody Sign et Solekahn) (ndlr : ce constat n'engage que moi et ne prend pas en compte les groupes qui jouent uniquement dans leur garage), deux jouent ce soir, à savoir Phazm, et Bloody Sign. Par contre, ils ouvrent pour Sadus, dont je me fiche strictement, pardonnez-moi.

On commence par les Haut-rhinois de Bloody Sign, un trio apparemment sans faille. Un chant naturel et rauque à souhait, vraiment très bon, accompagné d'une basse bien grattée, d'une guitare qui sert à quelque chose, le tout assaisonné d'une batterie rapide et violente, mais technique. Il s'agit d'un groupe excellent, et on prend beaucoup de plaisir à voir ces gars-là jouer sur scène. Notons qu'ils ont deux albums à leur actif. Une bonne bière, du Bloody Sign, et la soirée peut commencer. Par ailleurs, les Strasbourgeois avaient déjà eu l'occasion de les découvrir entre autres en première partie d'Enslaved, en septembre 2006, à la Laiterie. Ils ne déçoivent pas. On aura droit au passage à un solo de batterie entre deux morceaux gueulés par le chanteur aux pattes tout à fait charismatiques, et, pour finir, à une reprise d'Autopsy.

On est donc bien dans le bain pour accueillir le groupe Phazm, qui, après avoir sorti son troisième album le mois dernier, est venu reprendre la route après une longue absence de la scène. Le groupe est visiblement content d'être là, et pour célébrer la reprise des concerts, on commence sur du bourrin puisque le groupe ouvre par le titre "Hunger". «Hunger for Death !» Comme troisième titre, on aura droit à l'intro du nouvel album : "Love me Rotten, Love me True". Il est à souligner que la formation n'a pas joué un seul morceau du premier album. Dommage, je n'aurais pas été contre un petit InChaos ou un truc comme ça. Mais cela ne fait pas de ce concert quelque chose de mauvais, bien au contraire, puisque Phazm nous propose comme 6è titre ce qui n'est autre qu'un des meilleurs morceaux de leur discographie, j'ai nommé "Damnation", ça c'est du rock 'n roll !

Et dans le public, des couples commencent à se former pour danser, remplaçant ainsi les pogos le temps d'une chanson. Attention, ce n'est pas encore de la danse rock 'n roll puisque les quelques demoiselles présentes sont du genre à ne pas être sobres pour un sou. Le chanteur du groupe soulignera au passage que «Myspace, c'est de la merde» mais invita néanmoins cette fameuse donzelle au t-shirt Motörhead à prendre des photos d'elle dans sa baignoire et à les publier sur sa page à elle. Rah, elles ont de l'humour ces rock stars. Rock stars qui nous font le plaisir de jouer le titre d'anthologie "Mr. Toodling", un titre absolument énormissime, pendant l'intro duquel le bassiste atteignit le sommet de sa prestance scénique, avec des grimaces aussi hilarantes que mémorables.

Par ailleurs, le son des instruments est excellent (ce qui n'est pas toujours le cas dans ce genre de petites salles), et tout est bien éxécuté. On finira sur une reprise de Metallica, "Damage Inc", présente sur le dernier album de Phazm. Ça marche à tous les coups, même si en l'occurence cette reprise a ses défauts. On apprécie sur l'album leur version de l'intro de la chanson, complètement disparue en live. On accueille ensuite le groupe Sadus, qui ne correspond pas forcément au style des deux premiers groupes, et le public se retrouve en partie scindé par cette différence stylistique, ayant pour résultat une majorité de ventres à bière, dans le public, en dernière partie de soirée.


Bref, un bon concert dans une petite salle sympa, on savoure sa bière sur les très bons Bloody Sign, on thrashe et on danse sur le «death 'n roll» de Phazm, et on se casse quand le bassiste de Sadus teste le son pourri de ses claviers. Pour résumer, une bonne soirée.


Crédits photo : www.myspace.com/thetruephazm


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3