CHRONIQUE PAR ...

56
Dexxie
le 27 août 2008




SETLIST

N/A

AFFILIÉ

Destruction
Wacken
(04 août 2007)
Hellfest (Clisson)
(21 juin 2009)
Hellfest (Clisson)
(18 juin 2011)
Paris - La Maroquinerie
(02 octobre 2016)

16 août 2008 - Summer Breeze


Destruction_Summer_Breeze_20080816

Troisième et dernier jour de festival au Summer Breeze 2008. La foule est crevée mais il lui reste encore un petit peu d'énergie, une dose qui était réservée à un des derniers concerts pour cette année, mais pas des moindres : un des plus grands groupes de thrash en Europe, j'ai nommé : Destruction.

C'est devant un nombre incalculable de festivaliers exténués et cradingues qu'officie la bande. Il fait nuit, il y a des ordures partout, et autant de personnes sobres que de brins d'herbe intacts sur la Stage Area. Le groupe, qui fête cette année ses 26 ans, joue donc dans un contexte qui colle à sa musique, et est visiblement très attendu, puisque l'aire de concerts est remplie, et ce en dépit du fait que la performance ait lieu sur la petite scène du festival.

Le son est excellent, et la musique bien éxécutée. Le chanteur est visiblement très à l'aise dans son art, bien qu'il ne semble pas être spécialement en forme, et pousse quelques hurlements très agréables à entendre, à diverses parties des chansons. Mais bien que le concert soit parti pour être une réussite, le spectacle n'est pas encore digne d'une figure culte du Thrash Metal. Un problème qui sera bien vite résolu...

...lorsque divers effets entreront en scène pendant le titre "Nailed to the Cross" : flammes, explosions, fontaines d'étincelles colorées, tout y est. Et il ne fallait pas plus pour introduire le réel spectacle : le fameux Mad Butcher, véritable mascotte du groupe, qui entra alors en scène, jetant bouts de viande dans le public, et mimant avec son hachoir une domination des jolies dames qui l'accompagnent en dansant bizarrement. Toute une ambiance est dégagée par ce spectacle et par cette musique, et c'est avec brio que le show s'achève sur le classique "Bestial Invasion".


Les possibilités étaient limitées pour un groupe de l'envergure de Destruction sur la petite scène du Summer Breeze. L'ambiance a pourtant été au rendez-vous, et le show était de qualité. Toutefois, on était très loin de ce que sait faire le groupe : à titre de comparaison, leur prestation du Wacken l'an dernier fut bien meilleure. Mais ils ont fait de leur mieux pour enflammer la Pain Stage de ce festival.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3