CHRONIQUE PAR ...

16
Kroboy
le 03 juillet 2008




SETLIST

Intro (Le dernier des Mohicans)
Quand j'étais petit
Darry Cowl Chamber
Mechanical Chiwawa
Gremlins at the Gates
Je ne t'ai jamait autans aimé
Mountains of Maths
Welcome to the Jingle
Je possède un cousin
Outro
Boulangerie pâtisserie
I Like to Vomit
Bouba
Je collectionne des canards (vivants)

AFFILIÉ

Ultra Vomit
Lyon - CCO
(18 septembre 2004)
Paris - La Locomotive
(30 mai 2008)
Paris - Trabendo
(25 novembre 2010)
Strasbourg - La Laiterie
(18 octobre 2008)

20 juin 2008 - Hellfest


Ultra_Vomit_Hellfest_20080620

On s'en doutait un peu au vu de leur succès actuel, on en a eu rapidement la confirmation : tout près de ses terres nantaises, Ultra Vomit était attendu comme l'une des grosses attractions de ce Hellfest 2008. Avant même l'ouverture du festival, dès la première nuit au camping, on ne comptait plus le nombre de festivaliers reprenant en chœur les hits d'Objectif Thunes (mention spéciale à "Je ne t'ai jamait autans aimé") dans des versions plus ou moins réussies selon la quantité d'alcool imbibée. Restait à confirmer ces bonnes dispositions le jour J…

En confiant à Ultra Vomit la lourde tâche d'ouvrir les hostilités de cette troisième édition du Hellfest, l'organisation a délibérément pris des risques : celui de griller d'emblée une de ses meilleures cartouches en espérant fédérer rapidement le public et instaurer une ambiance festive. Un pari forcément risqué et assez frustrant, puisque l'audience ne pouvait évidemment pas être au complet ce vendredi midi. Ne tournons pas autour du pot : cette tentative ne se sera pas montrée aussi fructueuse que ce qu'on aurait pu espérer. Pourtant, impossible de reprocher quoi que ce soit à Ultra Vomit, puisque ses membres ont largement fait honneur à leur réputation. Ainsi, après une entrée en scène sur le thème du Dernier des Mohicans, voilà que Fetus déboule avec une fausse moustache et balance le célèbre « We are Mötorhead et we play rock n' roll ». Et c'est parti pour "Quand j'étais petit" ! Simplement, encore froid et sous la menace d'un ciel loin d'être aussi dégagé que les 2 jours suivants, on sent bien que le public peine à se lâcher complètement hormis les tout premiers rangs. Ultra Vomit ne ménage pourtant pas ses efforts, mais même la fabuleuse "Outro" ne parvient pas à déclencher l'hystérie dans la fosse.

Le groupe ne lésine pas non plus sur les pitreries en tout genre : tantôt un appel hilarant au merchandising, tantôt un jeu avec le public où les « Oh oh oh » sont progressivement remplacés par des « chattes bite couille nichon ». Par contre, musicalement, ça ne rigole pas du tout. Les 4 lascars reproduisent à la perfection les multiples prouesses d'Objectif Thunes, que ce soit dans le néo furieux ("Darry Cowl Chamber" impeccablement articulé par Fetus), le mélodeath ("Gremlins at the Gates") ou le black metal (l'hilarant "Mountains of Maths"). Mine de rien, la demi-heure allouée à Ultra Vomit défile très rapidement et c'est déjà l'annonce du dernier titre : ce sera "Bouba", une décharge de grind d'une durée approximative de… 5 secondes ! Mais c'était sans compter sur l'apparition sur scène d'un type armé d'un pistolet et affublé d'un masque de canard, réclamant son morceau préféré que le groupe a oublié de jouer. Tout le monde aura évidemment reconnu Andreas, qui rejoint Ultra Vomit pour l'excellent "Je collectionne des canards (vivants)". Une dernière occasion de rigoler avec les fameux « coin coin », et c'est déjà la fin de ce sympathique tour de chauffe.


Alors oui, on s'est bien marré (comment aurait-il pu en être autrement ?), mais ce set d'Ultra Vomit n'a pas non plus été la tuerie intégrale que l'on aurait pu attendre. Malgré les indéniables atouts de ce show, on n'a pas senti de véritable communion entre un groupe volontaire et un public un peu trop passif. Un concert bien sympa, mais on ne peut s'empêcher d'imaginer ce qu'aurait pu donner une prestation d'Ultra Vomit un peu plus tard, avec un public plus fourni et chauffé à blanc…


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2