CHRONIQUE PAR ...

16
Kroboy
le 03 juillet 2008




SETLIST

Empire Falls
Gallow's Hymn
As Rome Burns
The Coffin Ships
Heathen Tribes
Gods to the Godless

AFFILIÉ

Primordial
Wacken (wacken)
(01 août 2008)
Hellfest (Clisson)
(17 juin 2011)
Hellfest (Clisson)
(21 juin 2013)

22 juin 2008 - Hellfest


Primordial_Hellfest_20080622

Il y a plusieurs sources de motivation pour se rendre à un festival metal comme le Hellfest. Premièrement, pouvoir voir sur scène un certain nombre de groupes que l'on connaît déjà et dont on est fan. Mais aussi se dire qu'on va pouvoir faire un certain nombre de découvertes, totales ou partielles s'il s'agit d'un groupe qu'on connaît au moins de nom. C'est un peu l'esprit qui animait votre serviteur en ce dimanche, peu pourvu en groupes de heavy ou de thrash.

Peu convaincu par le début du set de Meshuggah et leur musique sans queue ni tête, et encore moins à l'idée de devoir rôtir sous l'implacable soleil dominical, votre serviteur eut alors une idée de génie : regarder son programme ! 17 heures : Primordial sous le chapiteau. Voilà un groupe régulièrement encensé par la critique et notamment par notre chroniqueur Beren. Pourquoi pas tenter le coup ? Et bien, ce fut assurément une riche idée, que je ne fus pas le seul à avoir. C'est en effet sous un chapiteau plein comme un œuf que se produisent les Irlandais, comme pas mal de groupes ayant joué sur cette scène découverte (comme quoi il y en avait pour tout le monde sur cette édition 2008). Mais visiblement, plus que de simples curieux, c'est avant tout de véritables fans du combo qui sont venir grossir les rangs. Nul besoin pour Alan Nemtheanga d'haranguer la foule tel le Bruce Dickinson moyen : le frontman possède un véritable charisme naturel qui fait que, à l'instar d'un Vorph ou d'un Fernando Ribeiro, le public lui mange dans la main.

Pour récompenser cette véritable ferveur du public, Primordial ne s'est pas contenté de simplement assurer le coup. Tout au long des 40 minutes de ce set, on a senti que les Irlandais se sont vraiment donnés à fond. Le traditionnel maquillage d'Alan Nemtheanga n'y a pas résisté longtemps, rapidement effacé par les grandes rasades d'eau censées atténuer (en vain) les effets de la chaleur. Le pagan metal de Primordial fait merveille en live, avec son côté épique très efficace et son leader qui semble vivre ses paroles. A la moindre sollicitation de Nemtheanga, c'est tout le public qui tape dans ses mains et qui pousse le chanteur dans ses derniers retranchements. Le rendu live d'un titre comme "Gallows Hymn" est tout bonnement fabuleux, et c'est loin d'être le seul titre dans ce cas. Les drapeaux, principalement irlandais mais aussi bretons, basques et britanniques, peuvent alors flotter, salués par un Nemtheanga qui encourage le public à être fier de ses racines. Un beau concert pour une belle surprise.


Fans de Primordial, vous avez déjà compris que ce report a été écrit par un profane : il va sans doute vous paraître chaotique, et vous n'apprendrez pas grand chose sur les titres joués, la performance technique du groupe, etc… Mais sachez que l'ambiance fut excellente, le frontman au top tant vocalement que scéniquement, et que je compte me pencher très prochainement sur l'œuvre des Irlandais. Voilà la preuve que ce concert fut très réussi.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2