CHRONIQUE PAR ...

43
Gazus
le 02 juillet 2008




SETLIST

N/A

AFFILIÉ

The Dillinger Escape Plan
Graspop Metal Meeting (Dessel, Belgique)
(28 juin 2014)
Hellfest (Clisson)
(19 juin 2010)

22 juin 2008 - Hellfest


The_Dillinger_Escape_Plan_Hellfest_20080622

15h50, cette dernière journée de Hellfest a déjà été bien entamée, le soleil est toujours au rendez-vous et une horde de gens de prime abord respectables se dirige devant la scène secondaire, afin de voir le concert des mathcoreux de The Dillinger Escape Plan.

Détail amusant, amplis et guitares sont gaffés avec du scotch vert fluo ou rose, ce qui laisse présager d'un set peu prise de tête. Les musiciens montent sur la scène, sous les applaudissements du public, dont beaucoup revêtent un bandana par dessus le bas du visage, suivis du musclé Greg Puciato. Le groupe, d'allure calme, change brusquement d'attitude, semblant alors hystérique et balançant la sauce. Réaction immédiate de la fosse qui subit le même changement de comportement : ça pogote, ça moshe, ça bouscule, ça pousse... Le temps de nager dans cette marée humaine fort impolie et de trouver enfin un endroit où rester plus ou moins stable, il devient enfin possible de profiter du concert. Le son n'est pas spécialement très bon depuis la fosse, les guitares étant comme souvent, trop en retrait, tandis que chant, basse et batterie sont parfaitement équilibrés. Il est cependant meilleur du côté de la régie son et lumière.

Le son n'est cependant qu'un simple détail car The Dillinger Escape Plan est groupe ayant un intérêt tant musical que scénique. C'est bien simple : ces types ne tiennent pas en place. Les guitaristes sautent dans tous les sens, roulent par terre, montent sur la grosse caisse du batteur ou encore font tournoyer leurs guitares dans les airs en les tenant par la sangle, tandis que le bassiste gesticule de partout, comme atteint du syndrome de Tourette. Un roadie passe de temps en temps, afin de disposer des fly cases pour que le groupe puisse monter dessus. Le centre principal d'intérêt est cependant Greg Puciato, qui peut figurer au rang des frontmen les plus fous furieux et acrobates de ce Hellfest. La musique aidant, l'homme saute, court, grimpe, monte, re-saute, tout en assurant ses parties sans le moindre problème. Celui-ci atteint son sommet de bargitude durant le dernier titre, où il lance un pied de micro dans le public, afin de s'enfuir par les échafaudages, emportant avec lui un pied de cymbale et une cymbale du batteur. Cinglé.


Et la musique dans tout ça ? Elle colle parfaitement au jeu scénique du groupe. Ou bien est-ce le contraire ? Toujours est-il que The Dillinger Escape Plan assure en cette dernière journée le concert le plus violent scéniquement parlant que j'ai pu voir en ces trois jours. Physiquement aussi, merci le public peu respectueux de ceux qui les entourent. Je suis déjà à moitié claqué, mais voilà déjà que l'heure du set de Meshuggah approche... j'ai peur.


Cliquez ici pour la galerie photo !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4