CHRONIQUE PAR ...

43
Gazus
le 02 juillet 2008




SETLIST

Primitive
A station in space
Mothra Lady
Suck my tv
Gay boys in bondage
Gimme Cocaine
Worms

AFFILIÉ

Punish Yourself
Hellfest (Clisson)
(23 juin 2013)

21 juin 2008 - Hellfest


Punish_Yourself_Hellfest_20080621

« Punish Yourself, c'est l'horreur quand tu es technicien de plateau : ils mettent de la peinture partout, il y a des gerbes d'étincelles qui risquent de niquer le matériel... Par contre, toi qui y seras en tant que spectateur, ça sera du vrai bonheur de rock'n roll! »

C'est en me remémorant ces mots d'une connaissance, officiant en tant que technicien de plateau durant ces trois jours de Hellfest, que je me dirigeais vers le chapiteau, afin d'assister au concert de Punish Yourself. La réputation des Toulousains sur scène est grande, ce set était l'occasion rêvée de vérifier si elle était méritée. Le groupe est déjà sur scène à mon arrivée, tout de peinture recouvert, et entame son premier titre. Le son est parfait; de ces trois jours, ce sera le meilleur que j'ai pu entendre, ça joue extrêmement carré, tout est en place, les effets visuels sont du bonbon pour les yeux, ça pète.

Punish Yourself mérite ainsi grandement sa réputation de bête de scène. Le groupe enchaîne les titres à la perfection, tandis que Vx communique avec le public. Arrive sur la scène une femme peinturlurée au plastron de fer. Alors qu'elle fait crisser sa barre de fer sur son plastron, les étincelles jaillissent. Le groupe sur scène dégage un charisme incroyable, tandis que les éclairages font ressortir leurs corps recouverts de peinture fluo pour une ambiance radioactive. Les parties électroniques et samples sont parfaitement intégrés au reste des instruments et c'est avec joie que le public accueille les titres "Suck My TV" et le classique "Gay Boys In Bondage".


Punish Yourself, c'est du bonheur rock'n roll. À la fin du set du groupe, Vx se jette dans la fosse pour un slam des familles. Manquant son coup, l'homme se brise cinq côtes. Il n'y a ici aucun bonheur. Mais voilà qui reste toutefois très rock'n roll.


Crédits photo : www.myspace.com/punishyourself


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6