CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
le 22 juin 2008




SETLIST

N/A

AFFILIÉ

Ghost Brigade
Hellfest (Clisson)
(18 juin 2010)
Lyon - CCO
(02 mars 2012)

22 juin 2008 - Hellfest


Ghost_Brigade_Hellfest_20080622

Toujours dans la série « les festivals c’est aussi fait pour découvrir des groupes », il y a donc ce concert de Ghost Brigade. Car contrairement à Beren qui a chroniqué leur premier album Guided By Fire (chronique ici) votre serviteur ne connaît ce groupe ni d’Eve ni d’Adam . Mais bon, que serait la vie d’un métalleux sans un soupçon de prise de risque ? Surtout quand ça paye…

Car Ghost Brigade pratique une musique extrêmement plaisante, et joue suffisamment bien pour accrocher immédiatement quelqu’un comme moi qui n’a jamais entendu un titre. Leur son s’apparente tout d’abord à un rock mélodique tout en ambiances qui rappelle l’Anathema moderne si ce n’est que le chant rappellerait presque un certain Eddie Vedder dans ses inflexions. Les arpèges de guitare comme les incursions du claviers rendent le tout envoûtant, hypnotique et un sens de la mélancolie proche de Paradise Lost vient s’insinuer dans le tout… jusqu’au moment où les refrains des chansons viennent changer la donne. En effet la musique de Ghost Brigade se muscle franchement lors de ces moments et le chanteur se fend soudainement d’un growl non seulement très puissant mais qui colle parfaitement au reste.

L’attitude des membres du groupe est également très plaisante : complètement à fond dedans (claviériste compris), ils se donnent autant dans les parties plus heavy que dans les moments contemplatifs. Le jeu du batteur est particulièrement fin et subtil en plus d’être puissant, et certains de ses plans alambiqués font penser à Tool ou Opeth. Le chanteur quittera la scène le temps d’un instrumental post-rock de toute beauté où les arpèges les plus simples iront crescendo en intensité, les deux guitares, la basse et les claviers réussissant à surenchérir sans cesse les uns sur les autres pour créer l’atmosphère la plus immersive possible. Le public est fort logiquement comblé, ovationne le groupe entre chaque morceau et on sent au moment où il quitte la scène que tout le monde en aurait bien repris pour quelques minutes de plus.


Y'a pas, prendre des risques en festival c'est bien. Ghost Brigade a fait une très bonne impression au public en général et à votre serviteur en particulier. Leur mélange de noirceur, de douceur et d'énergie est tout à fait convaincant en live, et je ne peux que vous inviter à aller les voir si vous êtes fans de Swallow The Sun ou d'un des autres groupes cités. Bonne surprise garantie.

Crédits photo : www.myspace.com/ghostbrigade


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1