CHRONIQUE PAR ...

43
Gazus
le 16 juin 2008




SETLIST

N/A

AFFILIÉ

Cavalera Conspiracy
Hellfest (Clisson)
(21 juin 2008)
Hellfest (Clisson)
(19 juin 2011)

05 juin 2008 - Paris - Bataclan


Cavalera_Conspiracy_Paris_-_Bataclan_20080605

Initialement prévu le 19 juin, c'est finalement ce jeudi 5 juin que Cavalera Conspiracy, mené par les frères anciennement ennemis, Iggor et Max Cavalera font escale à Paris, pour un concert visiblement destiné à promouvoir le premier et nouvel album du groupe, Inflikted. Le temps de faire le plein de flyers, d'aller au guichet et voilà que l'on retrouve cette sympathique salle qu'est le Bataclan.

La première partie, en grande partie manquée, offre un set carré, servi par un son de qualité, ce qui laisse augurer de bonnes choses pour celui de la tête d'affiche. Manque de chance, lorsque le chanteur rappelle le nom de la formation, tout ce que l'on comprendra sera un « Nous sommes bearuglehuh, merci beaucoup ! », ce qui est regrettable. Après une petite vingtaine de minutes d'attente due au changement de plateau, les lumières du Bataclan s'éteignent, les projecteurs de la scène s'allument, tandis qu'arrivent aux yeux de tous les Brésiliens tant attendus. Cavalera Conspiracy entame alors la soirée avec "Inflikted", premier titre de l'album, qui met tout simplement le feu à la salle, la fosse remuant dans tous les sens. Le groupe enchaîne par la suite avec "Sanctuary" et "Terrorize", respectivement second et troisième morceaux de l'album Inflikted. On vient alors à deviner les titres suivants. On se retrouve en toute logique à attendre que résonnent les premières notes de "Dark Age"... qui seront remplacées par celles de "Territory" de Sepultura ! Surprise et joie dans l'assistance qui comprend alors que du Cavalera d'antan sera au menu. Ils joueraient donc "Roots Bloody Roots" ?

Et du Cavalera d'antan, il en sera servi, avec des titres principalement tirés des albums Arise, Chaos A.D. et Roots, sur lesquels Max et Iggor Cavalera semblent s'en donner à coeur joie. Au niveau des musiciens, ceux-ci sont évidemment en place: Marc Rizzo assure ses parties lead sans pain quelconque, dommage cependant que le son soit trop en retrait, tandis que Johny Chow (du groupe Fireball Ministry), qui remplace Joe Duplantier (absent pour cause d'enregistrement du prochain album de Gojira) remplit sa tâche avec professionnalisme. Ces deux musiciens sont cependant éclipsés par la présence des deux leaders du groupe, à savoir les frères Cavalera. Iggor est un monstre de frappe et chaque coup de grosse caisse est un véritable bonheur, celle-ci ayant été visiblement privilégiée lors des balances. Seule erreur notable, les parties de double pédale durant les couplets de "Terrorize" sont jouées à côté durant la première moitié du titre, erreur corrigée par la suite. Quant à Max Cavalera, il joue, hurle, s'adresse au public, change de t-shirt ou de veste toutes les trois chansons et se fait visiblement plaisir. Le groupe offre quelques surprises au public, notamment un featuring du jeune fils, âgé visiblement d'une douzaine d'années, qui remplace son père sur le titre "Troops Of Doom". Cavalera Conspiracy achève la salle avec l'hymne "Roots Bloody Roots", chanté en chœur par toute l'assemblée.


Le Bataclan se vide, avec le sourire. Non, ce n'était pas un concert promotionnel pour le premier album de Cavalera Conspiracy. C'était surtout une sorte de concert « best-of » pour tous ceux qui, comme votre serviteur, sont trop jeunes pour avoir eu la chance d'aller voir Sepultura du temps où les frères Cavalera étaient encore présents. Joie.


Crédits photo :
www.myspace.com/cavaleraconspiracy


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6