CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
le 20 janvier 2008




SETLIST

Threshold
Templars of Steel
Riders Of The Storm
Legacy Of Kings
Rebel Inside
Blood Bound
solo batterie
Raise The Hammer
A Legend Reborn
Renegade
Let The Hammer Fall
solo guitare
Reign Of The Hammer
Hammerfall

Rappels :

Natural High
Glory To The Brave
Heeding The Call

Hearts On Fire

AFFILIÉ

Hammerfall
Hellfest (Clisson)
(18 juin 2011)

06 février 2007 - Paris - Elysée Montmartre


Poodles_(The)_-_Krokus_-_Hammerfall_Paris_-_Elysee_Montmartre_20070206

Hammerfall, une affiche plus qu'alléchante puisque figure deux groupes de qualité supérieure en première partie : The Poodles et Krokus. Ces groupes devraient suffire à motiver les amateurs (dont je fais partie) à faire le déplacement, et ce même sans être fan d'Hammerfall.

The Poodles (les caniches !) débutent leur set très tôt (bon courage à ceux qui sortent tard du boulot !). Un concert trop court sur une scène réduite (l'attirail d'Hammerfall prend de la place !), cette configuration ne rend pas justice à l'excellence de leur premier album, Metal Will Stand Tall. Leur prestation fut pourtant très bonne, dynamique, bien emmené par leur charismatique chanteur, au look à la Bret Michaels (Poison). Leurs hits ont reçu un accueil poli, à défaut de provoquer l'euphorie dans la foule, venue spécialement pour Hammerfall pour la plupart, il ne faut pas l'oublier. Dommage qu'ils n'aient pas joué de ballades ceci dit, peut être trop difficiles à reproduire en live sans tous les artifices studio, les chœurs et tout le tralala ! Un nouveau titre qui figurera sur le prochain album a été joué mais difficile d'en retenir quelque chose pour l'instant, les conditions du concert n'étant pas optimales pour se faire une bonne idée du groupe !

En termes de popularité, Krokus recevra un meilleur accueil ! Souvent catalogué de sous-Ac/Dc version suisse, une bonne moitié de leur répertoire que le groupe jouera ce soir là n'aura que peu de choses en commun avec la musique des australiens. Certains titres sont même franchement heavy, rappelant un peu Accept par moments, d'où la présence de Stefan Schwarzmann, l'ancien batteur d'Accept, dans le line up. Krokus a mis le paquet, un excellent concert qui remportera sans problème l'adhésion du public. Marc Storace, le chanteur, assure : hyper charismatique, sa voix à mi-chemin entre Biff Byford et Bon Scott fait des merveilles, du hard rock typiquement années 80 comme on n’en fait plus ! Le set n'est pas exclusivement consacré aux classiques de Krokus, d'où l'absence de titres à la Ac/dc justement ! Le succès est tel que Krokus ne quittera pas la scène et sera obligé de se faire rappeler à l'ordre par les roadies, le timing étant serré pour Hammerfall juste après.

Hammerfall confirmera rapidement à ce concert leur infériorité face aux groupes de première partie, que ce soit en termes d'expérience (ce sont les plus jeunes musiciens de la soirée !) ou de prestation scénique. Bien sur, il y a toute la scène, avec les décors moyenâgeux et la batterie gigantesque d'Anders Johansson. Mais d'emblée, Joacim Cans me parait loin du niveau des deux autres chanteurs en première partie. Rien d'exceptionnel, Joacim Cans est juste un chanteur de heavy sans grande présence, ni charisme ! L'intérêt ne repose pas là, Hammerfall mise surtout sur l'alignement d'hymnes métalliques, et là ça passe tout seul ! « Metal Hymns », telle est leur devise, même si la recette peut s'épuiser à force !


On aura droit à un solo de batterie amusant par Anders Johansson, il est très fort pour faire le pitre, à l'instar de son frère Jens chez Stratovarius. Des guitares en flamme, allumées par Oskar Dronjak, le guitariste svelte comme une allumette et au look très « gothique », les poses du bassiste et son jeu de scène en « toupie » (il tourne sur lui-même assez souvent !), tout le cirque d'Hammerfall comblera les fans conquis d'avance. Mais ce ne sera pas assez pour faire oublier la supériorité des Poodles et de Krokus.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5