CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
le 20 janvier 2008




SETLIST

Dark Chest Of Wonders
The Siren
Ever Dream
Deep Silent Complete
The Kinslayer
High Hopes (Pink Floyd cover)
Planet Hell
Wishmaster
Slaying The Dreamer
Kuolema Tekee Taiteilijan
Nemo

Rappels:

Ghost Love Score
Over The Hills And Far Away
Wish I Had an Angel

AFFILIÉ

Nightwish
Toulouse - Zénith
(26 novembre 2015)
Hellfest (Clisson)
(21 juin 2015)
Oslo – Sentrum Scene
(01 décembre 2007)
Lyon - Halle Tony Garnier
(10 avril 2008)
Paris - Zénith
(06 avril 2008)
Wacken (wacken)
(02 août 2008)

04 août 2005 - Wacken


Nightwish_Wacken_20050804

Candlemass et Oomph! ont beau avoir chauffé le terrain, c'est bien pour la tête d'affiche de cette première journée que le public est venu. Les métalleux se sont massés contre les barrières, et le léger retard du groupe ne fait qu'augmenter la pression et la tension ambiante. Les gens veulent Nightwish, ils vont avoir Nightwish! La première partie du set d'une heure et demie semble être un hommage au bassiste-chanteur Marco Hietala. Celui-ci assure la majorité des vocaux, et sa voie de power/heavy fait mouche de par sa puissance, sa justesse et son registre.

Cet homme est définitivement un chanteur d'exception, et si Tarja reste la chanteuse du groupe son poids dans la formation semble augmenter de tournée en tournée. En effet, c'est lui qui s'adresse au public et le chauffe la plupart du temps, Tarja se contentant des «Thank you» et «It's good to be here» d'usage. Mais il serait malhonnête de minimiser la performance de la chanteuse, qui durant tout le show chantera très bien et fera preuve d'une aisance sur scène très communicative... ainsi que d'une classe innée contre laquelle on en peut rien.

Le son est correct: la basse de Marco est peut-être un peu trop en avant, mais au cœur du public on entend tous les instruments. Un poil plus de guitare et ça aurait été excellent, mais on ne va pas se plaindre non plus... Par contre une fois sur les côtés ça se gâte sérieusement: la basse prend tout l'espace sonore et le tout se transforme rapidement en bouillie saturée. Mal joué. Quant à la set-list, elle alterne entre douceur et puissance voire méchanceté. "Wishmaster" est un titre de malade en live, un genre de rouleau compresseur qui hache les spectateurs menu. Le single "Nemo" est accueilli par des ovations, et quand Tarja chante la ballade poignante "Kuolema Tekee Taiteilijan" puis que le groupe enchaîne sue le surheavy "Wish I Had An Angel" qui met les talents de hurleur de Marco à l'honneur, c'est la contemplation.


Au final un concert sympatoche mais pas transcendant: le groupe est statique et ne semble pas vraiment motivé à part Marco et Tarja, seuls à faire passer quelque chose. De plus, mis à part durant quelques moments forts, le concert semble étrangement plat, et ne réussit jamais à décoller et à transporter le public. Je vois le groupe pour la première fois et j'ai la sensation d'en avoir pour mon argent quand même, mais les collègues qui voient Nightwish pour la troisième ou quatrième fois cette année sont extrêmement déçus, parlant de «concert à chier». En tout cas la foule était avec le groupe, malgré son manque de motivation... Bien mais pas top.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2