CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
le 20 janvier 2008




SETLIST

N/A

AFFILIÉ

01 juin 2007 - Montreuil - La Pêche


Ephel_Duath_Montreuil_-_La_Peche_20070601

Ephel Duath en concert en France, ce n’est pas si fréquent, donc autant ne pas les louper ! Pourtant, c’est leur 2e concert sur Paris en l’espace de moins de 6 mois. Et ils passent au Hellfest dans un mois. Tant mieux, un groupe pareil ne peut pas lasser sur scène de toute façon. Petit détour par la présentation de la salle, un café associatif de Montreuil pour le moins incongru si on se souvient qu’on vient voir du metal … Ambiance fête du village garantie. Dénombrement du personnel présent. Oui, une vingtaine de personnes … Ok, on ne se bousculera pas pour être au devant de la scène. Mais ce n’est pas si étonnant que ça puisqu’aucune pub n’avait filtrée sur ce concert, ou presque, et que le lieu et les groupes ne peuvent pas faire un buzz à eux tous seuls.

Sautons néanmoins dans le vif du sujet avec l’arrivée de nos italiens sur scène. Première surprise, il n’y a plus de bassiste !!! Crotte bleue. Lui qui avait une prestance remarquable et un niveau tout simplement fabuleux… aux oubliettes (Davide confirmera à la fin du concert qu’ils se sont simplement séparés). Finis les soli de basse, les slaps etc … snif. Mais il reste un guitariste, un chanteur et un batteur. Et quel guitariste !! Et quel batteur !! Ephel Duath, c’est avant tout ça sur scène. Des claques permanentes données par les talents de ses instrumentistes. Réellement bluffant. Encore plus quand on n’entend aucun pain alors que les parties sont légèrement complexes … Bref, Ephel Duath m’aura remis ma baffe en 360 retourné. Les titres s’enchaînent et les notes défilent. Il n’y a pas vraiment de riffs et le batteur suit sans donner de rythme non plus. C’est juste fou. On se retrouve en tant que spectateur totalement perdu et complètement ébloui.

Fabio au chant. Égal à lui-même. Faisant des moues improbables et gueulant dans son style hardcore très marqué et très fidèle à ses prestations sur disque, il a tendance à attirer le regard. Il a même été émouvant puisqu’il a demandé au public de se rapprocher au plus près de la scène pour compenser le fait qu’on soit si peu nombreux. Il a expliqué que c’était suffisamment dur comme ça de se produire devant un parterre clairsemé etc… On s’est donc exécutés (exécutant nos tympans par la même occasion, les retours étant vraiment dans nos oreilles …). Les titres s’enchainèrent donc sans coup férir et 45-50 minutes plus tard, c’était fini. Snif. Difficile de leur en vouloir, ils ont dû faire un long déplacement, ils jouent devant même pas 20 personnes … Merci Ephel Duath pour ce concert encore une fois merveilleux. Ces gars là sont vraiment tétanisants techniquement. Place maintenant à Sleeppers (live-report ici)...




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2