CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
le 20 janvier 2008




SETLIST

N/A

AFFILIÉ

Edguy
Wacken
(05 août 2005)
Wacken
(05 août 2005)
Lyon - Transbordeur
(20 janvier 2009)
Hellfest (Clisson)
(16 juin 2012)

24 juin 2007 - Clisson - Hellfest


Edguy_Clisson_-_Hellfest_20070624

Quand on va voir Edguy sur scène, on sait normalement à quoi s’attendre : enthousiasme débordant, sens du deuxième degré constant, frontman culte et heavy-metal de qualité. Ce set du Hellfest aura présenté toutes ces caractéristiques... un temps, car malgré un début plein de promesses, le set d’Edguy restera dans les mémoires pour de mauvaises raisons.

Tobias Sammet est impayable. Survolté au possible, vocalement balaise, l’Allemand mouille le maillot comme peu savent le faire. Alors qu’il saute partout sur une scène bizarrement dépourvue de backdrop et que les titres de Rocket Ride s’enchaînent, on ne peut qu’être admiratif devant le chemin parcouru par le lutin malin et sa formation. Edguy est un groupe de heavy-metal, un vrai, et plus du tout un clone d’Helloween comme au temps de Vain Glory Opera et Theater Of Salvation. Le son est de plus correct (sauf les chœurs inexistants) et c’est toujours un plaisir de voir le groupe prendre des poses stupides exprès (aaah, les manches parallèles et les pas de côté synchronisés), même si le public peine à réagir durant les premiers moments.

La foule est en effet bizarrement amorphe et Tobias s’en étonne : rappelant que chaque concert donné en France par son groupe a été une communion énorme, il n’est pas du tout décidé à laisser le public tranquille. Il déploie donc des trésors d’énergie et d’humour : il insulte Dieu au sujet de la pluie et lui signifie qu’il en faudra plus que ça pour l’empêcher de jouer (sic), il prend cinq minutes pour faire chanter le public en choeur après l’avoir divisé en deux camps rivaux, il déconne avec ses musiciens et les vanne... c’est un festival, comme d’habitude, ce qui rend la suite d’autant plus triste. Car Edguy ne va pas pouvoir finir son show, la faute à une organisation totalement dépassée et (peut-être ?) aux desiderata d’un Dave Mustaine qui ne veut pas qu’un autre groupe joue en même temps que lui.

Car alors que le public est enfin à fond dedans grâce aux efforts d’un Tobias intenable qui annonce "Babylon" comme une chanson datant du temps « où nous n’étions pas encore devenus commerciaux », Edguy enchaîne sur "Vain Glory Opera"... et le set de Megadeth commence sur la grande scène. Pire, Tobias quitte la scène un instant, revient l’air totalement furieux et on comprend que les organisateurs viennent d’ordonner au groupe de finir le concert abruptement. Le chanteur est dégoûté (et on le comprend), et après avoir fini la chanson se met à insulter les organisateurs en hurlant « Fuck Hellfest! » à une foule compatissante.


C’est donc sur une note triste que s’achève un concert qui commençait à devenir énorme, et il y a fort à parier qu’Edguy ne reviendra plus jamais jouer au Hellfest... argh!


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6