CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
le 20 janvier 2008




SETLIST

The Plundered
Endangered
Asphyxiate
Mirthless Perspectives
An Emptier Void
Irradiant

AFFILIÉ

24 juin 2007 - Clisson - Hellfest


Scarve_Clisson_-_Hellfest_20070624

« Scarve est un de ces groupes pour lesquels on s’inquiète » avais-je écrit en introduction de ma chronique de la tuerie The Undercurrent (chronique ici), et c’est encore plus vrai aujourd’hui qu’à l’époque... car entre-temps le hurleur emblématique Pierrick Valence a décidé de se consacrer à Phazm et de quitter une formation qui semble du coup d’autant plus moribonde. Comment allaient-ils gérer tout ça?

Scarve sera sûrement retenu comme la formation la plus tenace de l’histoire du death français, en plus de leur qualité musicale incroyable. Car le groupe continue à braver vents et marées et à ne pas lâcher l’affaire, même dans l’adversité la plus grande. Guillaume Bideau se casse chez Mnemic? On appelle Lawrence Mackory et on sort un album gigantesque avec lui. Dirk Verbeuren est surbooké pour cause de Soilworkeries? On dégote un batteur aussi bon et on joue avec. Pierrick Valence se casse à son tour? On déjoue la difficulté et on prend tout le monde à revers en filant le micro à... Bob "El Butcho" de Watcha! Et oui, c’est bien l’homme dont les dreadlocks Maya l’Abeille sont devenues aussi cultes que sa voix qui est sur scène avec Scarve, seul au micro qui plus est. Et il va faire très, très mal...

Car si Watcha n’est pas un groupe particulièrement respecté par les metalheadz (et il y a des raisons), Bob va clouer sur place une assistance médusée par ses capacités vocales. L’homme enchaîne un registre death furieux à un chant clair-agressif haut perché avec une facilité déconcertante, et il remplace presque avantageusement les chanteurs historiques du groupe! Il faut le voir poser magistralement un "Endangered" surpuissant en live (comme toutes les compos de The Undercurrent) pour comprendre... mais l’homme n’est pas seul, et le tryptique Colin/Coudret/Martin aligne plan de ouf sur plan de ouf, la virtuosité et la violence des riffs n’étant tempérée que par le mix brouillon et les décrochements sonores propres au Hellfest. Les titres d’Irradiant sont légendaires, et le show ultra-carré du groupe rassure quant à sa motivation qui semble ne jamais faiblir.


La formule Scarve feat. Butcho n’est qu’une solution temporaire (le groupe recherche actuellement un chanteur clair/death), mais cette formation aura eu l’avantage de remettre les pendules à l’heure : le groupe n’est pas prêt de crever. Ces gens-là sont vraiment impressionnants de volonté et de talent, et au vu de la qualité de leur death technique et sublime on ne peut que leur en être très reconnaissant. Mais que ce groupe poutre!!


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4