CHRONIQUE PAR ...

1
Blackmore
le 20 janvier 2008




SETLIST

The Root Of All Evil
Panik Attack
Another Won
Afterlife
Under A Glass Moon
Caught In A Web
Peruvian Skies
Fatal Tragedy
About To Crash
Losing Time/Grand Finale

Rappels :

As I Am
These Walls
I Walk Beside You
Never Enough
Octavarium

Pull Me Under/Metropolis Pt.1

AFFILIÉ

Dream Theater
Paris - Le Palais des Congrès
(06 mars 2016)
Paris - Parc des Princes
(25 juin 2005)
Paris - Zénith
(07 février 2002)
Frauenfeld - Festhalle Ruegerholz
(04 février 2004)
Lille - Aéronef
(13 octobre 2005)
Clisson - Hellfest
(24 juin 2007)
Clermont-Ferrand - Coopérative de mai
(26 juin 2007)
Paris - Zénith
(31 janvier 2014)
Paris - Zénith
(05 octobre 2007)
Hellfest (Clisson)
(21 juin 2009)
Sonisphere France (Snowpark, Amnéville)
(08 juillet 2011)

28 octobre 2005 - Frauenfeld - Festhalle Ruegerholz


Dream_Theater_Frauenfeld_-_Festhalle_Ruegerholz_20051028

C’est toujours pareil pendant les tournées. A chaque fois que je me réveille, je mouille mes draps parce que cet imbécile de Jordan trouve amusant de mettre mon doigt dans un verre d’eau le soir avant de se coucher. Non mais, regardez-le, il sourit jusqu’aux oreilles! Il faut dire qu’il est bien content d’Octavarium, lui. Avec ce morceau titre, il a pu exprimer sa passion pour les vieilleries progressives des années 70. Moi qui aime Death, me voilà servi. Surtout que Mike, pour ses dix ans, lui a offert un nouveau jouet. Un stupide continuum (avec la caméra qui va avec). Et pourquoi est-ce qu’il ne m’offre jamais rien à moi, Mike? Quand je pense qu’il garde mes instruments sous clé, de peur que je parte du groupe sur un coup de tête. Il est vrai que je suis très impulsif quand je veux.

Maintenant, je ne comprends pas pourquoi tout le monde dans le groupe s’acharne sur moi. Sans doute parce que je suis le bassiste et que mon film préféré c’est Blind Fury. John et Mike se sont toujours gaussés de ma non-cinéphilie. Pourtant, Rugter Haueur a toujours été plus prog que Kenneth Branagh, c’est bien connu. Enfin, ce n’est pas tout mais je dois me préparer pour le show. On est en Suisse aujourd’hui à Frauenfeld. Je suis toujours un peu stressé avant les concerts suisses. Sans doute parce que c’est le pays d’un de mes groupes préférés, Coroner. Oui, je suis un violent en fait même si le reste de la bande n’arrête pas de me dire que mes groupes de thrash c’est nul et que je ferais mieux de me mettre à Metallica comme tout le monde. Vous allez voir qu’on va devoir faire des clins d’œil à ce groupe ce soir. Moi, j’aimerais bien un jour qu’on fasse un clin d’œil à DarkThrone.

Ça sent la saucisse. Les Suisses ont vraiment des goûts pas nets. Mais voilà que le show commence. Comme d’habitude, Mike met son énorme batterie en avant. Selon son sexologue, il doit exprimer sa frustration d’une manière ou d’une autre. Du coup, elle a encore doublé de volume. Le volume, parlons-en! John a insisté pour que le mixage soit super fort. Il m’a dit: « Yeah man, tu vois, c’est un concert de metal. On va directement débuté avec "The Root Of All Evil", ça va méchamment les clouer sur place ». Débuter sur le premier morceau d’Octavarium, je me demande si ça vaut la peine surtout qu’on l’a déjà joué il y a peu de temps. Moi j’aurais commencé sur un morceau de Voivod tant qu’à faire.

En plus Octavarium, il n'est pas bien passé chez tous les fans. Je lui avais bien dit à Mike qu’il n'était pas obligé de remplir son disque à ras bord. Mais il a insisté: « Ecoute, en tant que bassiste je vois même pas pourquoi tu viens imposer ton avis dans le processus de composition. Je t’ai déjà dit qu’on n'allait pas faire du Emperor. Et comme mon disque préféré de 2003, c’était le dernier Muse, je te laisse deviner à quoi va ressembler cet album ». Moi je lui aurais bien dit à rien. Vu que Muse je n’aime pas. J’aurais préféré qu’on reprenne du Dimmu Borgir. Mais je dois bien admettre que je l’aime bien ce morceau-là, "The Root Of All Evil". Même si parfois, je me demande si Mike ne fait pas référence à notre groupe avec ses titres.

Tiens, comme d’habitude, c’est John et James qui ont droit aux caméras. Les écrans n’en finissent pas d’afficher leurs exploits scénique. Le final du morceau, ça va encore être pour Jordan. Bon, je vais devoir jouer "Panick Attack". Je dois me concentrer maintenant, ça devient difficile. Il faut que je fixe mes chaussures. Allez mon petit John, tu peux le faire! Le morceau s’est finalement bien déroulé. En plus, je crois que le public l’aime bien ce titre. Enfin, je n’en suis pas trop sûr non plus. Je ne le vois pas souvent à vrai dire. Bon plus que deux heures quarante-cinq de show. Un jeu d’enfant.

Mike a aussi eu une idée de génie cette année. Il a décidé de faire une rétrospective de tous les albums pour les vingt ans du groupe. Une représentation visuelle sur les écrans tout d’abord et ensuite sur la scène! Je lui ai tout même fait remarquer qu’on avait déjà fait ça pour le Train Of Thought Tour. Ça a jeté un froid dans la discussion. Il a fini par répondre qu’on allait jouer du… Majesty! Jordan demanda alors ce que c’était que Majesty et John lui répondit que c’était une marque de lessive! John est quand même trop drôle. Avec Mike, on peut dire que ce sont de vrais marrants. Si ça se trouve, ils vont même chanter «eat my ass and balls» quelque part pendant le concert!

C’est donc avec "Another Won" qu’on continue notre show! Le public est ravi même si c’est sans doute la première fois qu’il entend ce titre. Heureusement d’ailleurs vu comme il est naze. James est toujours très content de jouer ces anciens morceaux. Parce qu’il sait que cela préfigure ceux d’Images And Words. Une période qu’il n’aime pas trop. Pourtant, James s’en sort plutôt bien et j’en suis le premier surpris. Le show se déroule bien ce soir. Rien de spécial à signaler, tout se passe comme d’habitude. Tout est parfaitement rodé. Comme Mike l’avait demandé, on a joué du Metallica sur "Peruvian Skies" et comme je m’en doutais Mike et John ont chanté «eat my ass and balls» lors des refrains de "Fatal Tragedy"! Qu’ils sont drôles, ça c’est une vraie attitude de showman. Bon, c’est bientôt la fin du premier set et ça s’est passé sans encombre!

J’ai profité de la pause pour aller dans le tour bus et casser les CDs de Megadeth de Jordan! Bien fait, ça lui apprendra à me faire des sales tours comme celui d’hier soir! Je suis vraiment diabolique! On recommence le show avec "As I Am". James va de nouveau faire semblant d’être méchant. Ça se voit bien qu’il ne connaît pas Slayer. Bon comme Mike aime aussi U2, il a décidé que cette année on allait jouer du U2. Finalement, je trouve que lorsque Mike est plus direct dans ses influences, ça donne toujours des bons morceaux. Ben oui, moi j’aime bien "These Walls" c’est un peu comme si U2 écrivait un bon morceau. Enfin pas aussi bien que Strapping Young Lad non plus. Cela dit, le public aussi aime bien puisque tout le monde frappe dans les mains et chante le refrain. Pour un peu, on se croirait à un vrai concert.

Bon je commence à être fatigué. Heureusement c’est bientôt l’heure de "Octavarium". Je vais pouvoir tranquillement aller siroter un verre de grenadine pendant que Jordan va s’exposer avec son continuum. J’espère qu’ils aiment les ambiances pink floydienne dans le public parce qu’ils risquent de somnoler dans le cas contraire. Pink Floyd c’est bien, mais Edge Of Sanity c’est mieux, alors forcément quand vient la seconde partie de "Octavarium", moi je m’amuse plus. Si je n’étais pas autiste, je remarquerais sans doute dans le public une certaine émotion due au morceau. C’est vrai qu’on n'a pas tous les jours un petit résumé musical et thématique sur les groupes qui ont bercé Mike et John. Bon ben voilà, moi j’ai fini mon taf. Je vais rentrer dans le tour bus. Mon Ipod m’y attend avec le dernier disque d’Enslaved.


A peine posé dans le bus que Mike me court après. Il paraît que le public en redemande. Puisque c’est comme ça, je propose à Mike de jouer une pièce rare du répertoire. "Metropolis Pt.1". Je sens que les fans qui nous suivent depuis longtemps vont être ravis! Cette fois-ci c’est bel et bien terminé. Pas mécontent de finir ce concert. C’est que moi, ça fait vingt ans que je me tape cette équipe de bras cassés. C’est sympa mais bon, j’ai envie de changement. J’irais bien jouer quelque chose avec un membre de Cynic, tiens.


John Myung


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1