CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
le 13 janvier 2008




SETLIST

This Will Never End
Born In Mourning Hall
The Script for my Requiem
Mordred's Song
Fly
Time Stands Still (At The Iron Hill)
Mirror Mirror

AFFILIÉ

Blind Guardian
Wacken
(03 août 2007)
Paris - Bataclan
(14 avril 2015)
Paris - Elysée Montmartre
(01 octobre 2006)
PPM Fest
(08 avril 2012)

24 juin 2007 - Clisson - Hellfest


Blind_Guardian_Clisson_-_Hellfest_20070624

Rhââââ, Blind Guardian en live! Enfin! C’est un peu un rêve qui se réalise pour votre serviteur, fan aux yeux humides de la formation allemande. Sauf que voir Blind Guardian au Hellfest, c’est un peu comme regarder Tigre & Dragon sur un 36 cms en noir et blanc : on peut éventuellement être touché par la beauté de la chose, mais on sait que les conditions pourraient difficilement être pire.

Déja, il faut faire un choix : soit on regarde Megadeth jouer "Holy Wars" en rappel, soit on assiste au début du set des Gardiens Aveugles. Ca fait toujours plaisir de se voir imposer ce genre de dilemme... et une fois sur place, le son totalement affreux colle les nerfs tant il est frustrant de voir une musique aussi belle gâchée par une technique défaillante. Les guitares sont une bouillie totale en rythmique (les leads ressortent mieux), le chant est sous-mixé, c’est un gâchis total. De plus Hansi est visiblement blasé, évoquant avec ironie le fait que le groupe ne va probablement jouer que trente-cinq minutes (une référence évidente aux déboires de leurs compatriotes d’Edguy), que le temps est merdique, que l’orga l’est aussi, et que tout ça ben ça fait chier, quoi. Et il a un peu raison, il faut dire.

Hansi n’a pas de voix ce soir, et a décidé de compenser cet écueil d’une manière très particulière... à savoir en hurlant comme un porc. Vous avez bien lu : le vocaliste ne garde que le grain si agressif de sa voix mais vire toutes les notes, et son chant se transforme de fait en un cri black/hardcore terrifiant sur toutes les parties aiguës sur disque. Les mélodies sont apportées par les choeurs assurés par tout le reste du groupe, mais Blind Guardian n’a de fait jamais sonné aussi violent et ça choque. Ce qui choque aussi, c’est la setlist : trois chansons d’Imaginations From The Other Side à la suite pour commencer le concert, "Mordred’s Song" joué en lieu et place de "The Bard’s Song" comme moment calme du set, le single "Fly" comme seul extrait du dernier album A Twist In The Myth, aucune chanson d’A Night At The Opera... très étrange.

En tous cas la fin du set revient très vite flirter avec les classiques : "Time Stands Still (At The Iron Hill)" est une valeur sûre, et "Mirror Mirror" est une chanson cultissime. Même passés en force et en chant hurlé ces deux extraits du chef-d’oeuvre Nightfall In Middle-Earth restent des incontournables du panthéon métal, et comme le son commence à s’améliorer un peu (à noter qu’il est correct à gauche de la scène, comme pour Behemoth) on peut en profiter. Il reste la joie d’avoir vu Blind Guardian en concert, et la déception de les avoir vus dans un festival amateur et organisé comme une merde. Gageons que les voir au Wacken Open Air sera une expérience toute différente, tant le festival allemand est une démonstration constante de professionalisme.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5