CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
le 13 janvier 2008




SETLIST

On Lèche On Lâche On Lynche
Palace
Par Compromission
Le Mitard
Fais Où On Te Dit De Faire
Au Nom De La Race
Tout Ce Qui Est Bon Est Mal
Fatalité
Medley : Saumur, Ride On, Ton Dernier Acte
Surveille Ton Look
Tous Ces Visages
Sors Tes Griffes
Les Templiers
Instinct De Mort
Bosser Huit Heures
Préfabriqués
Police-Milice

Rappels :

L'Elite
Antisocial

AFFILIÉ

Trust
Hellfest (Clisson)
(17 juin 2017)

08 juillet 2006 - Bobital - Festival des Terres Neuvas


Trust_Bobital_-_Festival_des_Terres_Neuvas_20060708



Trust se réforme ! Et oui, encore ! Alors que cette date à Bobital en Bretagne devait être à l'origine un concert du groupe de Bernie, le Kollektif AK47, tout ceci s'est transformé comme par magie en un concert de Trust. Qu'importe, le groupe est de retour et ce concert était présenté comme unique, exceptionnel. Les fans présents avaient en tête qu'il n'y en aurait pas d'autres avant très longtemps. Même si un mois plus tard, on apprendra que Trust compte bien faire d'autres concerts, à Paris notamment. Et bien sur, tout cela serait filmé sur DVD, une démarche un peu prématurée mais bon... En tout cas, c'était l'occasion pour pas mal de monde dans le public (beaucoup de jeunes à ce festival) de voir Trust en concert pour la première fois.

Et, non, Trust n'a pas tout cassé. On sent un peu qu'ils n'avaient pas joué ensemble depuis longtemps. Mais ce fut un très bon concert, la voix de Bernie n'a pas bougé depuis Europe Et Haine, Nono est toujours tranquille et très "classe". L'apport d'un second guitariste, Izo, un black très discret, permet d'ajouter un peu de patate, ça évite surtout qu'il y ait un vide rythmique lorsque Nono fait ses solos. Quant à la section rythmique avec le retour de Vivi à la basse et Farid à la batterie, elle est bien plus dans l'esprit Trust que le line up de la tournée Europe Et Haine (exit le bassiste technique David Jacob).

L'ambiance sur scène a pu paraître un peu froide car Bernie, même s'il est toujours dans le coup (quelques oublis de paroles, mais rien de grave non plus), n'est pas le genre de personnage à travailler d'arrache-pied son capital sympathie. Sa façon très froide de prendre la parole en public, faut s'y faire... Exemple pris avec «Vous avez eu Jerry Lee Lewis, Little Richard, Chuck Berry juste avant. Bon ben maintenant y'a nous... Ouais voilà, désolé !» Il est toujours à l'aise en revanche pour chambrer le public avec la vanne classique «On enregistre un DVD ce soir, je veux pas dire mais c'est mort dans le public là, ils étaient chauds bouillants à Rennes».

Une setlist puisant dans (presque) toutes les époques du groupe, même avec quelques titres dispensables ("Surveille Ton Look", "Par Compromission", "Fais Où On Te Dit De Faire", le sous-Ac/dc "On Lèche On Lâche On Lynche"...). Mais il en faut pour tous les goûts : le medley "blues" énorme ("Ride On" d'Ac/dc, "Ton Dernier Acte", "Saumur"), des classiques manquant un peu de pêche parfois ("Préfabriqués", "Les Templiers"), mais largement compensés par une tripotée de titres moins connus et jouissifs ("Palace", "Fatalité", "Au Nom De La Race", "Sors Tes Griffes") ou d'autres classiques ressortis du placard pour l'occasion ("Bosser Huit Heures", "Police-Milice"). Bref, une setlist excellente, irréprochable, un très bon concert : si Trust passe près de chez vous prochainement, vous savez ce qu'il vous reste à faire !




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4