CHRONIQUE PAR ...

77
Sven
le 03 août 2017




SETLIST

Full Throttle Tribe
Reasons
Meaningless
Linoleum
A Trace of Blood
Rope Ends
Ashes
On a Tuesday


AFFILIÉ

Pain Of Salvation
Paris - Elysée Montmartre
(03 mars 2007)
Clisson - Hellfest
(23 juin 2007)
Pratteln - Z7
(13 septembre 2005)
Paris - La Locomotive
(24 avril 2005)
Paris - Le Divan Du Monde
(11 avril 2017)

17 juin 2017 - Hellfest


Pain_Of_Salvation_Hellfest_20170617

Pour son retour en terre clissonnaise, Daniel Gildenlöw a réservé un cadeau à son public. C’est en effet la première fois que le groupe se produira en live depuis la réintégration de Johan Hallgren au sein de Pain Of Salvation. Que le guitariste avait d’ailleurs quitté en 2011, date du dernier passage du groupe au Hellfest. Le concert du jour a tout d’un événement, donc…

Les hostilités s’ouvrent sur "Full Throttle Tribe", issu du dernier et très bon album du groupe, In The Passing Light Of Day. Premier constat : le son est parfait ! Clair, précis, laissant entendre tous les instruments, pas trop fort, équilibré… Et dès le refrain et ses chœurs, les frissons sont au rendez-vous, l’harmonie vocale est impeccable. Le chant sera d’ailleurs le point fort du show. Malgré ses problèmes de santé, Daniel Gildenlöw est toujours aussi impressionnant sur scène, son timbre chaleureux fait des merveilles, et ses comparses ne sont pas en reste. Si l’on s’était réjoui des prouesses vocales de Ragnar Zolberg, récemment « remercié » par Danielou, on ne pourra que s’enthousiasmer du retour en force et en forme de Hallgren. Il sera impérial notamment sur "Meaningless" dans un registre aigu pourtant risqué. Le guitariste fera preuve d’une énergie et d’un enthousiasme très appréciables. Son retour lui fait plaisir, cela se sent ! Et alors que les deux guitaristes-chanteurs enchaînent les riffs et les soli sur leurs sept cordes, la section rythmique est au diapason avec un Leo Margarit toujours aussi précis à la batterie et un Gustav Hielm bien remuant. Seul Daniel Karlsson est un peu en retrait, même si ses lignes de clavier sont indispensables à la musique du groupe.
Si le son et la prestation musicale sont excellents, l’autre point fort de la soirée sera la setlist. Bien équilibrée entre les différentes époques du groupe, elle fera la part belle aux méga-tubes et aux rythmiques propices au headbang. Après trois morceaux tirés du dernier album en date, "Linoleum" viendra rappeler à tout le monde à quel point son refrain est surpuissant, sous les acclamations d’un public ravi. Le retour dans le temps se poursuivra avec les fantastiques "A Trace Of Blood", "Rope Ends" et "Ashes" qui prouveront que l’alchimie musicale entre les deux guitaristes-chanteurs fonctionne toujours aussi bien qu’il y a quinze ans. Le concert s’achève sur "On A Tuesday," monument de dix minutes qui permet de mettre en avant toutes les facettes de la musique de Pain Of Salvation, avec ses premières minutes agressives, son bridge plus calme avant de repartir de plus belle. Et si la musique aura été tout au long du concert accompagnée d’un lightshow de grande qualité, éclatant sur les parties agitées, plus intimiste sur les moment plus calmes, il sera absolument somptueux sur le final, avec ses lumières éblouissantes venant magnifier ces dernières minutes, d’une beauté incroyable. La chair de poule accompagne le public pendant ces longues minutes, pourtant trop courtes, au cours desquelles le groupe en entier semble tout donner pour finir de la meilleure des façons possible !

Pain Of Salvation a livré ce samedi l’un des tout meilleurs concerts de cette édition 2017. Des musiciens de grand talent, un son et une setlist inattaquables, une énergie et une implication sans faille : et si c’était ça, la recette du concert parfait ? Les spectateurs présents sous l’Altar ont en tout cas vécu un moment fantastique, c’est indéniable.

Crédits photo : Das Silverfoto
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2