CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
le 08 septembre 2007




SETLIST

High Octane
Chainsaw Symphony
Stampmark
Theopractical
One in a Million
Welcome to the Pit

AFFILIÉ

Drone
Wacken Open Air (wacken)
(30 juillet 2009)

03 août 2007 - Wacken


Drone_Wacken_20070803

Drone ayant gagné la Metal Battle de l'année précédente, il était normal de voir débarquer leur premier album produit par Armageddon Records - le fort sympathique Head-On Collision (cliquez ici pour lire la chronique) - et qu'il leur soit donné l'occasion de défendre ledit album au festival qui les avait rendus célèbres. C'est donc sur la W.E.T Stage (comprendre sous le chapiteau) que le groupe va balancer pendant une demi-heure leur thrash aussi compact que mélodique et maîtrisé.

On connaît le paradoxe de Drone, groupe de thrash allemand faisant du thrash US... mais le public allemand ne leur en veut visiblement pas. Le chapiteau est en effet bien rempli et le public se montrera extrêmement réactif tout au long du set. Imaginez-vous que Drone déclenchera avec "Welcome To The Pit" le premier circle-pit spontané du festival (et pas un circle-pit de crevettes) sur la fin de leur set, le public se contentant de pogoter sauvagement de pratiquer un headbanging intense et de hurler les refrains le reste du temps. Car malgré un son vraiment pas top - les guitares sont surchargées en basses - les compositions du groupe font mouche. Le beat-down en salves à la Fear Factory de "Jericho" fait incroyablement mal, et le refrain ultra-mélodique n'est pas repris à gorge déployée par la salle pour rien : c'est tout simplement très bon.

Car contrairement à l'autre groupe allemand underground chroniqué la veille (The Sorrow), Drone se paye le luxe d'être non seulement efficace mais de ne pas tourner en rond, ce qui donne pas mal de bonheur. Les racines allemandes du groupe ressortent bien plus en live que sur disque : tout en conservant leur côté Anthrax / Pantera les compos du groupe sont bien plus bourrines sur scène, le chant de Mutz Hempel (qui assure comme un chef) ajoutant à cet effet car il module moins mais sonne plus puissant que sur album. Les compos ne font qu'en gagner en pertinence : on se retrouve donc face à une symbiose thrash US / thrash allemand encore plus réussie que sur CD. L'effet est assez saisissant, et comme en plus les musiciens ont de la présence et se donnent à fond, la demi-heure de concert passe bien trop vite au final


Le groupe n'ayant qu'un album à son actif il est bien trop tôt pour dire que Drone est un futur grand mais une chose est sûre : ces gars-là ne sont pas les premiers venus, et les fans de thrash de tous horizons feraient bien de s'intéresser très vite à cette formation plus que prometteuse. En attendant qu'ils passent nous voir en France il ne reste plus qu'à rappeler qu'Head-On Collision est disponible à la vente. A bon entendeur...


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6