Keep Of Kalessin

Entretien avec Obsidian Claw (chant+claviers) - le 19 octobre 2007

32
Aurelsan

Une interview de




Keep_Of_Kalessin_20071019

En ouverture d’Enslaved sur leur tournée européenne, les norvégiens de Keep of Kalessin répondent à nos questions, histoire de connaître un peu mieux le groupe qui on l’espère nous reviendra dès l’année prochaine dans nos contrées mais en tête d’affiche cette fois-ci.


PhotoAurelsan : Pour commencer, voudriez vous présenter Keep of Kalessin à nos lecteurs ?

Obsidian C. : Donc nous sommes le groupe Keep of Kalessin et nous jouons du métal extrême épique. C’est très mélodique, atmosphérique et surtout symphonique mais ce qui nous sépare des autres groupes de métal symphonique c’est que nous utilisons uniquement les guitares pour créer l’ambiance et les mélodies et non pas de claviers. Les guitares sont toujours à la base de notre musique.

Aurelsan : Quelles sont vos influences ?

Obsidian C. : Et bien en fait c’est un peu la vie de tous les jours mais si je devais en nommer juste une, ce serait principalement les bandes originales de gros films épiques.


Aurelsan : Par exemple les films comme Gladiator ?

Obsidian C. : Oui exactement, Gladiator, Alexandre, Les Chroniques de Riddick… tous ces films...


Aurelsan : Ca se ressent énormément sur l’artwork de votre dernier album (Armada, sorti en 2006), quels ont été vos choix en comparaison avec l’artwork plus traditionnel du black metal ?

Obsidian C. : Sur Armada, nous avions une grosse ambition sur l’atmosphère de l’album à la fois sur la musique et sur l’imaginaire. On voulait que ce soit un peu comme un voyage épique de la première à la dernière chanson. Je ne suis pas sûr que ce type de musique aurait donné un bon rendu avec des images de forêts, de corps… enfin tout le visuel classique du black métal. On a vraiment voulu faire quelque chose de différent.
Photo


Aurelsan : Lorsque vous composez, comment trouvez-vous le juste milieu entre ce coté mélodique et le coté technique ?

Obsidian C. : Ca a toujours été important pour moi de composer de la musique où l’atmosphère et le feeling viennent avant la technique. J’aime quand la première chose qu’on entend sur un album n’est pas la technique et qu’on se dise c’est une super chanson puis quand on plonge un peu plus dedans on découvre que c’est aussi très technique et très riche. A contrario, je ne suis pas très fan d’une musique qui semble au premier abord technique avec des beats étranges et des instrumentaux qui sautent d’une chose à l’autre. Ce n’est pas mon but dans la musique. La technique est toujours au service de l’atmosphère, jamais l’inverse. C’est notre façon naturelle de jouer.

PhotoAurelsan : Et votre prochain album, pouvez vous nous dire lorsqu’il sortira ?

Obsidian C. : A priori, ce sera en avril ou mai. Nous avons enregistré 12 chansons dans la phase de pré production, nous en avons encore d’autres. Nous prenons 2 jours de repos lorsque nous rentrerons chez nous à la fin de cette tournée et ensuite nous enregistrerons l’album, nous devrions avoir fini vers noël. Pour les festivals de printemps, l’album sera sorti donc ça va envoyer du gros.

Aurelsan : Et ce soir, aurons-nous droit à de nouvelles chansons ?

Obsidian C. : Euh non, nous jouerons principalement des chansons d’Armada et quelques vieux titres. En fait nous n’avons pas encore composé toutes les parties vocales donc ce ne serait pas juste de jouer des titres à moitié finis. On pourrait les jouer mais comme les vocaux sont une partie très importante à nos yeux, on préfère les peaufiner d’abord en studio. En tout cas, nous espérons revenir en France l’année prochaine, l’accueil des fans français a toujours été excellent.

Aurelsan : Justement, comment avez vous ressenti le public sur les précédentes dates ?

Obsidian C. : Paris et Lyon ont vraiment été 2 dates mémorables l’année dernière. Nous étions impatients d’y retourner. On voulait vraiment faire cette tournée parce qu’elle comporte 5 dates en France. Hier nous étions à Belfort, le public était fantastique. Le club aussi était sympa avec de bons techniciens, un bon son. On est toujours très bien accueilli où qu’on aille.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4