Cheeto's Magazine

Entretien avec Cheeto's Magazine - le 07 mars 2019

113
Ptilouis

Une interview de




Cheeto's_Magazine_20190307

En 2014, Cheeto's Magazine m'avait tapé dans l’œil avec son premier album Boiling Fowls, sa pochette colorée, sa musique joyeusement barrée et prog, et ses idées farfelues. Il était donc hors de question de passer à côté de la sortie de son nouvel album, tout aussi chamaré et chouettement réussi, Amazingous, et surtout, de pouvoir un peu les interroger sur l'origine du groupe et leurs choix musicaux. Une interview pleine de prog, de fromages, de couleurs flashies et de claviers kitschouilles. Bonne lecture !

Ptilouis : Salut Cheeto’s Magazine ! Merci pour cette interview. Tout d’abord, pouvez-vous présenter le groupe ? Quand est-ce que l’aventure a commencé ?

Cheeto's Magazine : C’est une longue histoire mec… (rires) Tout a commencé il y a à peu près treize ans, quand Esteban et Manel ont entamé un projet vraiment étrange qui se rapprochait davantage de la folie et se faire simplement plaisir, que de la musique progressive. Après quelques concerts où il n’y avait qu’une guitare, un clavier et une section rythmique préprogrammée, nous avons décidé d’y ajouter un vrai batteur et un bassiste. Nous avons encore effectué quelques concerts, puis nous avons enregistré notre première démo, All the chickens in the bowl, qui s’est récemment retrouvé dans notre E.P. très varié Tasty old snacks.

Ptilouis : Comment le nom du groupe est venu ? 

Cheeto's Magazine : Cela ne vient de rien de vraiment particulier. C'était juste la première chose stupide qui est venue dans nos esprits pour le poster de notre premier concert.
 
Ptilouis : Quels sont les groupes et le type de musique qui vous influencent le plus ? 

Cheeto's Magazine : Nos principales influences sont clairement tous les projets de Neal Morse et Dream Theater. On peut aussi ajouter d’autres groupes de prog comme Frost*, Haken, etc. Bien évidemment, chacun d’entre nous a ses propres influences personnelles qui peuvent plus ou moins être vues dans notre musique. Esteban est influencé par la musique électronique et la pop, Gerard et Alex viennent du monde de la funk et la fusion, Manel est influencé par les joueurs de guitares comme Steve Vai, Joe Satriani etc. et Matias a des bases plus liées au classique et aux OST.

Ptilouis : Lorsque j'écoute votre musique, il me semble qu'il y a deux facettes différentes avec une clairement fun et expérimentale, et une autre plus classique happy prog (Spock's Beard, A.C.T., Moon Safari), est-ce aussi votre sentiment ?

Cheeto's Magazine : Plus ou moins... Nous nous amusons juste à mixer les différentes choses que nous aimons et les assembler de notre propre manière. "Cheese Cheater" est un bon exemple; car il mélange du pure rock progressif avec des passages électroniques, reggae, des voix d'opéra et un peu de metal... Un puzzle vraiment fun !

Photo_2_300h_500w
         

Ptilouis : Comment s'est déroulée l'écriture d'Amazingous ?

Cheeto's Magazine : En gros, Esteban est celui qui compose la plupart de la musique. Certains morceaux sont restés exactement comme Esteban les avait composés et d'autres ont été davantage arrangés par le reste du groupe. Au final, tous les musiciens ont donné leur propre interprétation à leur partie.

Ptilouis : Avec ce nouvel album, votre groupe a gagné un nouveau claviériste. Qu'est-ce que Matias Lizana vous a permis de faire ? Créer une ambiance davantage arcade/jeux vidéos ?

Cheeto's Magazine : Matias est le maître de l'univers ! Quand nous jouons en concert, il nous donne tout le potentiel pour développer tous les claviers et les voix dont nous avons besoin. Quand nous composons, il nous apporte un point de vue plus académique. Il nous aide pour les arrangements symphoniques, nos passages OST, la conception de nos harmonies et leurs changements, etc.

Ptilouis : La production s'est améliorée, tous les instruments s'entendent clairement et créent une atmosphère joyeuse et rafraîchissante, était-ce un des buts de l'album ?

Cheeto's Magazine : L'un des principaux défis que nous avons affronté avec Amazingous a été d'améliorer la production pour avoir un résultat professionnel. Et nous sommes vraiment content de la manière dont l'album sonne. Cela a été un travail dur, mais nous pensons vraiment que nous l'avons réussi. Nous devons d'ailleurs remercier pour cet aspect Stefano Macarrone et Dan Hammond du Abuelita Studios à Barcelone qui ont réalisé un énorme travail.

Ptilouis : Dans vos morceaux, vous avez ajouté des invités pour la trompette, le saxo tenor et le trombone, avec comme exemple notable “Outflow”, comment leur intégration s'est faîte dans le processus d'écriture ? 

Cheeto's Magazine : Esteban a composé les parties de cuivre en midi et ensuite Matias les a arrangées pour une vraie section de cuivre pour les trois musiciens.

Ptilouis : "A.W.K.W.A.R.D." me fait penser à Infinity de Devin Townsend, le canadien est-il une de vos influences ? 

Cheeto's Magazine : Mmmmmm... nous devrions vraiment nous pencher sur cet album ! Nous aimons quelques travaux de Devin, mais nous ne sommes pas complètement fan de tout. Nous ne pouvons pas le considérer comme une influence pour nous. En fait, tu peux voir l'influence d'"A.W.K.W.A.R.D." dans le morceau "Every Day" de Steve Hackett. 

Ptilouis : En parlant de la durée des morceaux, vos deux albums ont chacun un titre de plus de vingt-cinq minutes. Est-ce une nécessité pour vous ou un défi que vous vous lancez à chaque fois ? 

Cheeto's Magazine : Nous avons toujours aimé les épics progs, ceux de Spock's Beard, Transatlantic, Dream Theater, etc. Nous adorons vraiment les voyages qu'ils proposent, leur expérience musicale et narrative. Donc nous avons toujours voulu essayer d'en créer un nous-mêmes. Et ce sont toujours des morceaux extrêmement fun et stimulant à jouer. 

                       Photo_1_300h_500w

Ptilouis : Pouvez-vous parler de "Big Boy" (ndla: l'epic de l'album) ? Quelle été l'idée derrière ce titre ?

Cheeto's Magazine : "Big Boy" est vraiment spécial et important pour nous. Nous en sommes vraiment fiers. Il raconte, d'une façon très simple, l'histoire de l'humanité de ses origines jusqu'à nos jours et au final explore un possible futur. Mais les auditeurs auront à faire leurs propres conclusions sur le futur de l'humanité.

Ptilouis : Une spécificité de votre groupe est d'utiliser de nombreuses voix, effets sur le chant et des chœurs (à ce titre, la fin de "Big Boy" est assez impressionnante) : comment approchez-vous le chant ?

Esteban : J'adore vraiment m'harmoniser constamment moi-même et essayer différents caractères quand je chante. Sur ce point, Stefano fait aussi un travail incroyable en utilisant des effets vocaux en studio, comme celui que tu mentionnes sur "Big Boy". C'est cette combinaison qui crée notre identité vocale spécifique.

Ptilouis : Comment sont écrites les paroles ? Certaines sont plutôt fun comme "Cheese Cheater" et d'autres plus sérieuses.

Cheeto's Magazine : Oui c'est vrai, il y a des paroles plus sérieuses comme "Big Boy" ou "Close your Eyes", et les autres qui viennent d'idées fun comme "Cheese Cheater", "A.W.K.W.A.R.D." ou "Ready To Rumble". Nous ne pouvons pas restreindre les adolescents fous en nous.

Ptilouis : Vous avez fait trois clips ("Chilli Guillermo", "Ready to Rumble" et "A.W.K.W.A.R.D"). Comment avez vous choisi ces trois morceaux ? Quel été l'idée derrière "Ready to Rumble" ? De même pour "A.K.W.A.R.D." ?

Cheeto's Magazine : Nous avons décidé que ces trois morceaux seraient nos premières vidéos car nous pensons qu'ils peuvent représenter plus ou moins l'esprit du groupe. L'idée derrière "Ready to Rumble" était de faire une parodie d'un clip ténébreux cliché de rock/metal combiné avec notre point de vue stupide. Pour "A.K.W.A.R.D.", c'est difficile d'en parler. C'est étrange et drôle, cela colle donc parfaitement pour nous et pour la chanson. Allez le voir si vous ne l'avez pas vu !

                      Photo_3_300h_500w

Ptilouis : Sur scène, vous portez des tenues extrêmement flashy. Pourquoi ?

Cheeto's Magazine : C'est juste que nous sommes complètement stupide (rires) ! Nous voulions faire quelque chose de différent que de venir en jeans et t-shirt blanc pour donner un show avec davantage un sentiment de performance. 

Ptilouis : En parlant de reprise, vous avez fait celle de "Basket Case" (Green Day). C'est un morceau plus direct. Quel a été votre intention en le choisissant ? Souhaitez-vous reprendre d'autres morceaux comme celui-ci ? 

Cheeto's Magazine : Nous aimons l'idée de prendre des morceaux qui ont été de grandes influences pour nous quand nous étions jeunes et de les transformer en quelque chose de complètement différent dans le contexte de la musique progressive. 

Ptilouis : En parlant de fromage, quel est votre préféré ?

Cheeto's Magazine : HAHAHAHA... Ce serait comme demander si tu aimes davantage ton père ou ta mère. Il y a un fromage pour chaque moment de ta vie mec ! 

Ptilouis : Nous sommes en 2019, certains albums vous ont déjà marqué ? Et quels ont été vos albums les plus notables de 2018 ? 

Cheeto's Magazine : Pour l'instant en 2019, nous apprécions vraiment le nouveau The Neal Morse Band, mais aussi Djesse vol.1 de Jacob Collier et le nouvel album de nos amis Barcelonais On The Raw appelé Climbing The Air. De 2018, je dirais que les albums Vector d'Haken, All Melody de Nils Frahm, Leather Teeth de Carpenter Brut et For Ever de Jungle, nous ont bien marqués. 

Ptilouis : Si vous avez quelque chose à ajouter pour la fin de l'interview c'est à vous ! 

Cheeto's Magazine : Nous te remercions bien évidemment pour nous aider à introduire notre musique en France et nous voulons ajouter que nous souhaitons vraiment venir jouer chez vous (et dans d'autres places en Europe) afin de de vous faire ressentir nos courbes colorées et bondissantes dans vos faces !!! 


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1