Jeff

Entretien avec Hellfest Organisation - le 29 mars 2011

29
Sebrouxx

Une interview de




Jeff__20110329

À moins de résider sur la planète Mars, personne n'ignore que le coup d'envoi du Hellfest 2011, c'est maintenant dans moins de trois mois. Jeff Malet, lui, le sait parfaitement et pour cause si son nom ne vous dit rien: il est en charge de la communication du Festival. C'est avec toute la sympathie et la disponibilité qui le caractérisent que ce fan de Thrash et de Metal Progressif a volontiers répondu à nos questions. Mais, oui, Jeff, t'es pas tout seul!

Sebrouxx: Bonjour Jeff et merci de nous accorder un peu de ton temps, probablement plus que précieux à maintenant moins de trois mois du Hellfest. Tu es donc le « Monsieur Communication » du Hellfest. Je souhaitais tout d’abord savoir quel était ton parcours (scolaire/universitaire et professionnel), puis savoir comment tu étais parvenu à devenir le chargé de comm' du festival ?

Jeff: Salut et merci pour l’interview ! Pour répondre à ta question, j’ai - comme un peu tout le monde dans l’équipe du Hellfest - un parcours assez atypique ! Je ne viens pas du milieu de la comm', je n’ai pas fait une école de commerce mais je viens de géographie (avec un petit passage plus tard dans une école d’évènementiel, histoire de...) Le Hellfest a toujours été un festival DIY (NDLA: abréviation de Do It Yourself, c'est-à-dire réalisé avec nos moyens) et c’est en raison de cela que les gars m’ont donné cette chance. Comme toi, j’ai roulé ma bosse pendant plus de dix ans dans les milieux des webzines et au final ça a m’a permis d’avoir une chance. Voila mon histoire bien résumée, mais au Hellfest c’est le « bougeage de cul », si je peux dire cela, et la motivation qui compte en premier! Ça a l’air de payer vu ce que c’est devenu !

Photo_jeff_hellfest_2011_1_399h_600w

Sebrouxx: Benjamin et Yoann assurent également une partie de la communication externe du Hellfest, comment vous répartissez-vous les cartes ? Chacun a-t-il un créneau de communication bien spécifique ou faites-vous simplement « au mieux » en fonction des disponibilités des uns et des autres ?

Jeff: Le Hellfest c’est le bébé de Ben: il a donc toujours son mot à dire sur la comm' et l’image du festival et c’est bien normal. Yoann maintenant s’occupe plus des partenariats, du mécénat, du bénévolat, bref de l’humain mais il est toujours la pour donner ses conseils en comm'. Tu as raison, on est une équipe et chacun peut intervenir sur le boulot des uns et des autres. Je ne vais pas expliquer à Pit (NDLA: le régisseur général du Hellfest) comment monter une scène mais s’il a besoin d’un avis pour x raisons et bien on lui donne. Quand l’application iPhone est sortie, il a été le premier à la télécharger et nous dire ce qu’il aimait ou pas et il ne fait pas de comm'.... Tu vois ce que je veux dire ? On a la chance de travailler en équipe, entre copains, c’est vraiment une super condition de travail.

Sebrouxx: Concernant ta partie, une fois le Hellfest 2010 achevé, quand commences-tu à œuvrer pour celui de l’année suivante ? Quelle est ta période la plus chargée côté boulot/investissement personnel, avant que le Fest ne démarre ?

Jeff: On commence a bosser sur la comm' dès le mois d’octobre. Plan de comm', réservation des campagnes d’affichages, échanges avec les magazines pour l’achat de pub, remplissage du site Internet version 20XX etc. Tout doit être calé assez rapidement ce qui fait que finalement en communication, on est plus dans le jus de novembre à avril que les deux mois avant le festival. À ce moment-là, on fait un peu plus de tâches variées mais on n’a pas le temps de s’ennuyer tout au long de l’année, c’est sûr !

Sebrouxx: Et une fois les premiers festivaliers arrivés et les premiers groupes sur scène, peux-tu nous raconter ta « journée type » sur le Fest ?

Jeff: Je cours partout ! Je m’occupe aussi de la billetterie, des voyages en bus donc je vais voir ce qu’il se passe à l’entrée du festival. J’aide Roger et Olivier (NDLA: Wessier et Garnier, entre autres, responsables des relations presse sur le Hellfest) sur la partie presse etc... Cette année on va essayer de faire vivre un peu plus notre site Internet et réseaux sociaux en direct donc je vais aussi m’occuper de ça. Bref pas le temps d’aller voir les groupes ou de boire un coup à la buvette. Mais je crois qu’on aime tous ça, le stress, le fait d’avoir à agir dans la minute. On n’est pas maso, je vous assure que c’est aussi excitant que de rester devant un groupe, la bière à la main, entouré de jolies filles ! Si si !

Photo_jeff_hellfest_2011_2_578h_300w Sebrouxx: Cette année, la France accueille le fameux Sonisphere et le non moins fameux Big Four du Thrash US quelques semaines après vous. Bon nombre de festivaliers espéraient (rêvaient, rayez la mention inutile !) vivre les deux évènements à la suite… sur le même site ! En somme un « HellsonisphereFest » de quatre ou cinq jours et un joli casse-tête à mettre en place ! Ce type de buzz, pour reprendre un mot (re)devenu tendance, t’amuse ou au contraire aurait tendance à t’énerver au plus haut point ? Quelle est ta réaction, en général, face aux multiples buzz et rumeurs que tu peux lire et entendre ici et là (allusion faite aux réseaux sociaux) ?

Jeff: C’est très simple, qui dit buzz dit pub ! Par rapport à cette rumeur, elle n’est pas totalement infondée car Ben l’a déjà dit, on aurait pu accueillir le Sonisphere le jeudi. Cela ne s’est pas fait, et c’est probablement très bien comme ça car au final, on aurait perdu notre neutralité, notre indépendance.
Pour ce qui est des rumeurs en général, quand tu sais vraiment ce qu’il va se passer c’est assez marrant à quel point certaines personnes (auxquelles on n'a jamais parlé…) savent tout. Mais bon, c’est Internet ça: c’est facile derrière un écran de prétendre tout savoir ! C’est plutôt marrant de voir ça oui mais certains commencent à comprendre comment marche un festival donc, sans être dans le secret des dieux et avec juste un peu de réflexion, ils ne se trompent plus vraiment dans leurs suppositions.


Sebrouxx: Tout le monde vous réclame le Big Four, Iron Maiden, AC/DC et tout le monde comprend plus ou moins que leur venue grève méchamment le budget d’un festival comme le vôtre. Est-ce néanmoins le point culminant d’accueillir ces pointures ou au contraire mieux vaut prendre son temps et continuer à se générer une bonne réputation auprès de gros groupes comme KISS, Mötley Crüe (et bientôt Scorpions, Ozzy et Judas Priest) avant que ne débarquent les Plus-Gros tant réclamés par le public ?

Jeff: AC/DC déjà, soyons bien clairs ça ne sera jamais possible car à eux seul, ils boufferaient le budget global du festival. Ça serait fabuleux certes, mais non on n’a pas vraiment envie de se tirer une balle dans le pied… Pour les autres, oui, il vaut mieux être prêt et solide avant de les recevoir car cela coûte cher et nous n’avons pas 70 000 personnes par jour. Sachez quand même qu’avec KISS, nous avons touché le top niveau en terme d’accueil: Maiden et Metallica, à coté c’est cool. Et tout s’est très bien passé, avec les félicitations du jury ! Les gros groupes que tu cites seront programmés un jour, j’en suis sûr: soyez patients!

Sebrouxx: Cette année, la programmation laisse la part belle au Metal Progressif entre Opeth, Pain Of Salvation, Anathema, Orphaned Land… Est-ce un pari risqué d’autant que vous n’accueillez pas le fer de lance Dream Theater… et son batteur encore inconnu aujourd’hui (NDLA: du moins le 29 mars) ?

Jeff: Personnellement j’en suis ravi car je suis un gros fan de ce genre de musique. Non ce n’est pas risqué car ces groupes la remplissent bien plus les salles que beaucoup de groupes de Metal classique. As-tu déjà été à un concert de Dream Theater ? (NDLA: Une bonne quinzaine de fois!) Le public est totalement hétéroclite: il y a des hommes, des femmes, des enfants, des adultes, des true metalheads comme des chefs d’entreprises en costard… et c’est bien rempli ! Alors non, le Metal Progressif ce n’est pas une petite niche, c’est au contraire une des valeurs sûres de la scène Metal. Elle est juste un peu moins « m’as-tu vu » que d’autres, moins accessible et moins « rigolote »… et c’est très bien comme ça ! Comptez sur moi pour rabâcher cet argumentaire au bureau !

Sebrouxx: Et que réponds-tu aux personnes qui trouvent que vous faites, aussi, un peu trop la part belle aux vieux briscards du Metal comme Ozzy, Iggy Pop, Thin Lizzy ?

Jeff: Tu sais quoi ? Ces gens-là dans 10 ou 20 ans, quand ces groupes ne seront plus là, ils se la péteront devant leurs amis, leurs enfants en disant qu’ils les ont vu, même si c’était que dix minutes ! Je pense juste qu’ils ne réfléchissent pas trop à la chance qu’ils ont de pouvoir voir ces légendes. Profitez-en car on a beau regarder au loin, il n’y en pas beaucoup qui auront la même influence et durée de vie que ces gens là. Allez, un peu de respect, s’il vous plait, dans 5 ou 10 ans, ils ne vous embêteront plus… Hélas pour les vrais fans!

Sebrouxx: Revenons, si tu le permets, sur l’épisode politique de 2010. Ben Barbaud est intervenu un peu partout pour défendre les intérêts du festival face à la déferlante politique et religieuse. Quel a été ton rôle dans cette affaire, en tant que chargé de communication ?

Jeff: Pour le coup c’était à Ben, en tant que responsable du festival, de répondre à toutes ces questions politiques. Moi de mon coté j’ai plutôt organisé certaines interviews, ce genre de trucs. Un vrai boulot d’attaché de presse en sorte et cela me va, je préfère parler musique que politique!

Sebrouxx: 2011 semble, pour l’heure, plus calme… si l’on fait abstraction de quelques débats « philosophico-musicaux » sur le web. Penses-tu que certains politiques attendent leur heure tapis dans l’ombre (en gros, une fois le second tour des élections cantonales passé) ou qu’au contraire nos gouvernants nationaux et locaux se sont faits à l’idée que la « France du Metal » existe ?

Jeff: Je crois que finalement, cela c’est pas mal retourné contre eux et qu’ils ne vont pas recommencer. Au bout d’un moment ils vont quand même comprendre qu’il ne se passe rien de mal au Hellfest ! Cela va passer, je ne crois pas que le festival sera autant attaqué cette année (NDLA: Quelques contestations se font entendre avec l'arrivée des beaux jours, dont une récente déclaration de Sandra BUREAU, conseillère régionale MPF des Pays de la Loire).

Sebrouxx: Internet est un vecteur de communication plus qu’incontournable désormais. Bon nombre de webzines, mais aussi de photographes accrédités, consacrent de larges mises en ligne spéciales Hellfest, à l’instar de la presse magazine qui édite son numéro spécial. Es-tu satisfait de la web-couverture du Hellfest en général ?

Jeff: Je viens du web, je sais comment il marche et je sais qu’il est déjà BIEN plus puissant que n’importe quel autre média à l’heure actuelle. Désolé de dire ça à mes amis de Metallian ou Rock Hard, mais dans très peu de temps, la balle aura changée de camp… Un exemple, nous avons lancé il y a quelques jours une enquête sociologique sur nos festivaliers. Les vecteurs de com ont été : notre site, Facebook, Twitter et notre newsletter. Moralité: 7000 réponses en moins d’une semaine. Crois-tu vraiment que les moyens traditionnels auraient été aussi performants ? Bien sur que non….
Maintenant attention, la presse écrite, les grosses radios restent de qualité, il n’y a pas de raisons que ça s’arrête, et il y encore pas mal de ménage à faire sur le net. Mais cela va se faire automatiquement, et quand cela aura été fait, l’entité Internet sera LE média numéro 1. Point barre ! Ce qui ne veut pas dire qu’on ne prendra pas autant de plaisir à lire nos magazines préférés tout les mois !

Sebrouxx: Quittons la France un instant. Si tu devais te charger de la communication d’un autre festival européen, lequel serait-ce et pour quelle(s) raison(s) ?

Jeff: Je ne vais pas aller donner de leçon à mes confrères européens ;) Mais un truc qui serait vraiment trippant, cela serait de bosser sur un festival en Amérique du Sud. Je le dis et redis, ce continent, d’un point de vue du metal, c’est la Chine d’un point de vue économique il y a trente ans ! Quand ils vont se réveiller, cela va faire TRÈS mal. Ils sont des millions à écouter du metal là-bas, bien plus qu’ici et ils commencent à avoir des moyens. Pourtant il y a tout à faire encore donc c’est un sacré challenge à relever.

Photo_jeff_hellfest_2011_4_399h_600w


Sebrouxx: Et quittons la communication un instant. Si tu devais exercer une autre fonction sur ou pour le Hellfest, laquelle serait-ce et pour quelle(s) raison(s) ?

Jeff: J’avoue que j’aimerais bien savoir monter une scène, m’y connaître en technique son etc... Seul problème, point de vue scène, j’ai le vertige, je ne suis pas un monstre de la nature comme ces gars-là et niveau matos je n’y connais rien en câble, ampli ou autre ! Moralité: on est mal barré et on va donc rester derrière le PC! (rires) Mais respect aux techniciens: tous les ans ils m’épatent. Ce sont des machines, c’est la classe!

Sebrouxx: Ton pire et ton meilleur souvenir sur le Hellfest depuis 2009 et tes débuts dans le Team ?

Jeff: Il y en a beaucoup! Je crois quand même que l’envers du décor et bien plus sympa à vivre que le devant. Revoir les gens avec qui tu bosses 4 – 5 jours tous les ans c’est bien plus sympa que de regarder un concert. Alors attention, le show de KISS ou de Twisted Sister, c’est des super moments, mais boire un coup avec les potes avec qui tu travailles, c’est encore autre chose.

Sebrouxx: Et, in fine, je te transmets une demande émanant de plusieurs personnes que tu connais bien. Alors, je cite, « à quand un catering/régie gratuit, boissons inclues, pour la presse ? »

Jeff: Ha ha comment allons nous être payés si vous autres - alcooliques de la presse - ne payez pas toutes vos bières au festival ? Non vraiment ce n’est pas à l’ordre du jour pour le moment, mais je crois que notre VIP et notre tente presse sont bien sympa à vivre par rapport à beaucoup d’autres festivals non ?!


Sebrouxx: Il ne me reste plus qu’à te remercier, te souhaiter bien du courage avant cette dernière ligne droite et te laisser le dernier mot aux lecteurs des Éternels.
Par ailleurs, et à la suite de l’incendie qui a ravagé l’Élysée Montmartre le mardi 22 mars, le Paris Extreme Festival est annulé. Si tu as une opinion à exprimer, une pensée particulière pour les organisateurs de l’évènement, les chargés de communication, les gérants de la salle, je te laisse la parole. Merci pour eux.


Jeff: Merci encore pour le soutien et rendez vous en juin donc ! Cela sera la dernière année du festival dans cette configuration alors si vous avez déjà vécu de bons moments au Val de Moine, venez boucler la boucle avec nous dans moins de 3 mois ! Ne trainez pas, les places, comme tous les ans, se vendent de plus en plus vite !
Concernant l'Élysée Montmartre et le Paris Extreme Festival, c’est évidement une triste nouvelle… J’ai une pensée pour les organisateurs du PEF, les gens qui travaillent dans cette salle et aussi mes potes Roger Wessier (Base Productions) et Fred (Garmonbozia) qui risquent de passer de mauvaises soirées pour réorganiser tous les concerts qu’ils avaient prévus de faire là-bas.
J’ai vu tellement de concerts dans cette salle que c’est vraiment inimaginable. Mais j’ai confiance en eux pour tout remonter et pourquoi pas la moderniser par la même occasion ! Je suis de Toulouse, et nous avions vécu la même chose avec le Bikini en 2001. Au final, ils ont maintenant la meilleure salle de France ! Les choses reprennent toujours un jour ou l’autre !



Merci à Jeff, Roger Wessier et Olivier Garnier.
Crédit Photos: SNRX


Pour plus d’informations sur le festival:
www.hellfest.fr
www.facebook.com/hellfest
... et bien sur les récentes applications iPhone & Android disponibles sur l’AppStore et l’Android Market



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5