Nevermore

Entretien avec Jeff Loomis - le 14 juin 2010

39
Pietro

Une interview de




Nevermore_20100614

Nevermore sort enfin de son silence cinq ans après son dernier album avec un The Obsidian Conspiracy (chronique ici) diablement efficace. L’occasion était trop belle pour s’entretenir avec le guitariste Jeff Loomis (malheureusement uniquement par email) sur ce nouvel opus, les albums solos, le nouveau line up et… la météo à Seattle.


Pietro : Votre précédent album, This Godless Endeavor, date déjà de 2005. C’est la première fois que vous prenez autant de temps entre deux albums. Qu’avez-vous fait pendant ces cinq années ? Je sais que Warrel et toi avez tous les deux sorti des albums solos, Warrel a même monté un groupe pour faire quelques concerts…

Jeff Loomis: Oui… nous avons aussi sorti un DVD live. J’ai commencé à faire des clinics de guitare et j’ai aussi sorti un nouveau DVD pédagogique pour la guitare. J’ai commencé à écrire pour le nouveau Nevermore vers le début de 2009. Après notre dernière tournée en 2007 nous avons simplement eu besoin d’un break entre nous après avoir passé tant de temps sur la route. C’était ça ou une séparation et nous n’étions pas prêts à en arriver là. Nous voulions continuer après une pause très méritée.

PhotoPietro : Parle nous un peu de votre premier DVD live, The Year of the Voyager. Je me souviens que l’enregistrement avait été retardé à cause de problèmes de voix que rencontrait alors Warrel. Pourtant le résultat est incroyable, il couvre toute votre carrière avec un show vraiment définitif. Êtes-vous satisfaits du produit final ?

Jeff Loomis: Oh oui ! Ca a pris un peu de temps mais nous voulions que les circonstances soient parfaites et on voulait le faire pour nos fans. Ce sont eux qui nous demandaient tout le temps si on allait le faire, et nous devions toujours le retarder pour des problèmes de santé au sein du groupe. Quand nous l’avons enfin fini le résultat était bon, autant visuellement qu’au niveau du son. Je pense vraiment que les fans ont eu ce qu’ils attendaient.


Pietro : Le nouvel album a été enregistré et produit par Peter Witchers de Soilwork, qui avait travaillé sur l’album solo de Warrel. Comment était-ce de travailler avec lui en tant que nouveau producteur pour Nevermore ?

Jeff Loomis: Il est excellent, très patient et a beaucoup d’idées incroyables pour les arrangements de chansons. Il m’a aussi beaucoup aidé pour mes solos. Plutôt que de simplement improviser et jouer un solo rapide, il m’a forcé à plutôt raconter une histoire qui s’intègre mieux à la chanson. Il est très talentueux et j’adorerai travailler de nouveau avec lui un jour.

Pietro : Vous connaissiez tous Soilwork avant de rencontrer Peter ? Que penses-tu du metal Européen et surtout Scandinave ? Je pense à des groupes comme Soilwork, In Flames, Dark tranquillity, At The Gates…?

Jeff Loomis: Oh oui ! Nevermore et Soilwork ont tourné ensemble en 2000 je crois. J’adore les groupes scandinaves comme Soilwork et Meshuggah. Il y a tellement de talent surtout en Suède et tellement de musiciens qui sont des tueurs… Ca doit être quelque chose dans l’eau qu’ils boivent ! haha

Pietro : Andy Sneap a mixé et masterisé l’album, comme d’habitude. Etait-ce une façon de maintenir une sorte de continuité dans le son de Nevermore ?

Jeff Loomis: Oui… Andy représente une grande partie de notre son et il sait exactement ce que nous recherchons comme mixage. C’est un mec très talentueux et une énorme part dans la façon dont sonne Nevermore. C’est pourquoi nous bossons avec lui depuis si longtemps. Je crois que ca va faire dix ans maintenant. Le premier CD qu’il a fait pour nous c’était Dead Heart in a Dead World en 2000.

Pietro : Comment comparerais-tu The Obsidian Conspiracy avec vos albums précédents, notamment This Godless Endeavor? Dans quelle direction penses-tu que le groupe a évolué ?

Jeff Loomis: Et bien après avoir écouté le disque il est évident que nous avons emprunté une approche assez différente. Les chansons sont beaucoup plus courtes et plus structurées. Les refrains viennent beaucoup plus vite et les arrangements sont plus concis. En général je pense que ces chansons vont avoir un bien meilleur rendu sur scène. Nous aurions facilement pu faire un Godless Endeavor part 2 mais nous voulions quelque chose d’autre pour le nouveau CD. Nous sommes très heureux du résultat.

Photo


Pietro : Est-ce que The Obsidian Conspiracy est un album concept ? Quels sujets sont traités dans les paroles ? Y a-t-il un rapport avec la théorie du complot ? (NB : l’interview était prévue à la base avec Warrel Dane)

Jeff Loomis: Haha, j’ai du mal à répondre à ces questions car je n’écrit que la musique. Je peux te dire que ce n’est pas un disque concept. Warrel parle beaucoup de la peine de mort et de l’avortement sur le nouvel album. Il ne prêche rien mais essaye de rendre les gens attentifs. Beaucoup de sujets bien sombres…

Pietro : J’aimerai te parler d’une chanson en particulier : "Inside Four Walls" de l’album Dead Heart in a Dead World, qui traite vraisemblablement du système carcéral américain. Je connais très peu de chanson de metal qui traitent de ce sujet. Pourquoi avez-vous voulu écrire une telle chanson, et avez-vous été contacté à ce sujet par des prisonniers ?

Jeff Loomis: Je suis désolé mais c’est une question pour notre chanteur Warrel (NB : ben oui !). Je sais qu’elle a été écrite pour un de nos amis qui a passé un très long moment en prison. Je n’ai jamais été contacté par personne en prison, mais je suis sur que beaucoup de gens peuvent s’identifier à cette chanson. J’ai commencé à utiliser des guitares sept cordes sur ce CD et je me souviens que cette chanson a été l’une des premières écrites pour l’album… très heavy !

Pietro : Votre musique a toujours eu un côté très sombre et mélancolique. C’est une ambiance que l’on retrouve dans la plupart des groupes de Seattle, quelle que soit la musique qu’ils jouent. Penses-tu que la ville d’où vous venez a influencé votre musique, même si évidemment Nevermore n’a rien à voir musicalement avec Alice In Chains ou Soundgarden par exemple ?

Jeff Loomis: C’est très possible. Je suis un fan de riffs evil, doomy et gloomy… mais le temps qu’il fait peut avoir une influence ici à Seattle. Imagine toi te réveiller sous la pluie et les nuages pendant 6 mois sans interruption. C’est souvent comme ça par ici. J’aime composer en mode mineur et j’aime la musique très mélancolique de toute façon… mais se réveiller dans le gris tous les jours peut être une influence également.


Pietro : Les deux albums de Sanctuary (Refuge Denied et Into the Mirror Black) ont été réédités récemment, ainsi qu’une compilation de Serpent’s Knight (le tout premier groupe de Warrel). Etes-vous impliqués dans ces sorties ?

Jeff Loomis: Non, je crois que c’est un label indépendant qui a ressorti les trucs de Sanctuary… c’est tout ce que je sais.
Photo


Pietro : Nous venons d’apprendre que votre nouveau guitariste de session pour le live va être un Hongrois du nom d’Attila Vörös. Que peux tu nous dire à son sujet, car il est totalement inconnu ? Comment l’avez-vous trouvé ?

Jeff Loomis: On a commencé par voir beaucoup de ses vidéos sur youtube où il jouait des morceaux de Nevermore. J’en vois beaucoup mais jamais personne qui joue les chansons aussi bien et parfaitement que lui. Il a joué dans le groupe solo de Warrel pendant un moment et nous avons pensé qu’il pourrait apporter beaucoup à Nevermore. Il joue quelques festivals avec nous cet été et nous ferons une annonce officielle à son propos dans les mois à venir.

Pietro : Sur la tournée de The Godless Endeavor vous aviez Chris Broderick à la seconde guitare. Ne trouves-tu pas qu’il y a une certaine ironie à voir que Chris a rejoint Megadeth maintenant, alors que tu avais auditionné pour ce groupe il y a longtemps (à l’époque de So Far, So Good...So What!) ?

Jeff Loomis: Haha oui, c’est étrange en effet ! Je suis heureux pour Chris. Je suis content qu’il ait un super boulot avec des mecs cools, et leur nouvel album End Game est excellent également.

Pietro : Vous avez enregistré deux reprises très inattendues pendant les cessions de The Obsidian Conspiracy ("The Crystal Ship" de The Doors et "Temptation" de The Tea Party) que nous trouverons dans l’édition limitée de l’album. Pourquoi avez-vous choisi ces titres en particuliers ?

Jeff Loomis: Tout simplement parce que nous sommes fans de ces deux groupes. J’aime particulièrement les gammes exotiques aux sonorités moyenne-orientales que The Tea Party utilise dans sa musique. Nous avons voulu mettre notre touche sur ces morceaux pour voir ce que nous pouvions en faire. Je pense que les deux sont très cools. Le titre de The Tea Party sonne très heavy car nous sommes accordés plus bas que l’original.

Pietro : Pour finir, quel est le futur de Nevermore ? Quels sont vos projets de tournées ?

Jeff Loomis: Nous prévoyons une grosse tournée de septembre à décembre aux Etats-Unis et en Europe !



Crédit photo : Cosmic Camel Pics


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3