Jarell

Entretien avec Fred (batterie) - le 07 septembre 2008

2
Cosmic Camel Clash

Une interview de




Jarell_20080907

Les Éternels restent fidèles à leurs bonnes habitudes : quand ils tombent sur un album suffisamment prometteur pour qu'il leur donne envie de réclamer une interview, ils ne se privent pas. Quand en plus l'album en question est le premier bébé d'une jeune formation française, ils foncent. Nouveau venu dans Jarell, le batteur Fred n'a pas participé à l'enregistrement du fort bon Hidden Side (chronique ici) mais cela ne l'empêche pas d'être le fan numéro un de son nouveau groupe.


Cosmic Camel Clash : Première interview avec le site, et première interview tout court pour toi d'ailleurs... donc le passage obligé c'est la bonne vieille présentation du groupe, l'historique et comment tu es arrivé dans le groupe au passage.

Fred : C'est Dorian (guitare) qui a initié le groupe, qui s'appelait Vendetta Project au départ. Les autres musiciens sont arrivés après : Krys (chant) est arrivé il y a moins d'un an et moi qui ai débarqué il y a trois mois, après l'enregistrement de l'album. Donc là je dois apprendre les morceaux pour préparer la tournée qui démarre dès demain.

Cosmic Camel Clash : Vous tournez seuls ?

Fred : Ouais, on se démerde un peu tous seuls pour trouver les dates. Là nous en avons pas mal : d'ici la fin de l'année nous en avons douze ou treize en région parisienne et aussi pas mal en province comme à Marseille, Toulon Reims... nous recherchons encore des dates mais nous avons déjà un programme assez intéressant jusqu'à la fin de l'année.

Cosmic Camel Clash : Tu connaissais déjà le groupe ? Ils t'ont démarché ?

Fred : Je ne connaissais pas du tout Jarell mais je connaissais Krys via nos anciens groupes : Prototype pour moi et Whydraft pour lui. Nous avions tourné ensemble et il a eu vent que je cherchais un groupe car je n'en avais plus depuis un certain temps. Il m'a contacté, nous avons fait un essai ensemble... déjà j'avais écouté ce qu'ils faisaient et ça m'avait particulièrement plu, je trouvais que ça ne faisait pas du tout amateur. Et après un premier essai c'était dans la poche, donc nous sommes partis ensemble.
Photo


Cosmic Camel Clash : Effectivement, ça ne sonne pas du tout amateur. Peux-tu évoquer les conditions de l'enregistrement et le prix que ça a pu coûter au groupe ?

Fred : Je n'ai pas joué sur l'album, mais je sais qu'il a été enregistré aux Ablets, qu'il a été masterisé aux Etats-Unis, et que ça leur a coûté assez cher. Il y a eu sept jours de studio et tout ce qui était post-production ça a coûté bonbon. Il faut quand même penser à avoir un budget assez important si on veut obtenir ce genre de son.

Cosmic Camel Clash : Au niveau de la batterie, Dom a un jeu de style « tout dans les pieds » sur l'album, avec énormément d'attaques de double pédale. C'est un jeu que tu vas reprendre tel quel ou tu vas interpréter les titres différemment ?

PhotoFred : Je ne vais pas trop changer les morceaux d'Hidden Side, dans les grandes lignes je reprendrai le jeu tel qu'il était sur l'enregistrement. Après la différence par rapport à Dom, c'est peut-être que lui joue un peu plus sur la finesse. Il y a des passages sur l'album qui sont plus ambitieux au niveau de la batterie, moins bourrins... moi je suis un peu plus cogneur. Au niveau de la double je me rapproche de son jeu, mais peut-être qu'au niveau scénique j'apporterai autre chose. Je pense que ça donnera plus de volume aux morceaux.

Cosmic Camel Clash : La musique d'Hidden Side me semble par moment très froide, voire inhumaine et implacable. Es-tu d'accord ? Est-ce une esthétique chère au groupe ?

Fred : Je suis d'accord. Je pense que ce sont principalement les claviers qui apportent ce côté assez froid à la musique, et oui, au niveau du style c'était recherché. Il y a beaucoup d'influences au sein du groupe et ce côté hardcore, un peu de suédois voire un peu d'indus, ça collait bien avec ce que recherchaient les membres du groupe.


Cosmic Camel Clash : En parlant d'influences, Mike Portnoy est dans ton top amis sur MySpace. Penses-tu apporter des éléments progressifs à la musique de Jarell un jour ?

Fred : Mmh... je ne sais pas si le prog conviendrait à Jarell car du coup on perd un peu de puissance, du moins c'est mon avis. Je ne pense pas que... bon après j'en sais rien car nous n'avons pas encore composé ensemble. Je pense que pour Dorian le fait d'avoir un nouveau batteur lui donnera envie d'essayer de nouvelles choses et la porte n'est pas du tout fermée, maintenant je ne pense pas du tout qu'on tendra vers du progressif. Il va plutôt utiliser mon jeu un petit peu plus violent au niveau de la frappe, de la rythmique, pour peut-être essayer d'aller un peu moins dans le mélodique. Mais bon, nous garderons quand même ce côté mélodique car je trouve que le contraste entre violence et mélodie colle bien avec le groupe. Et puis ça serait bête de se priver de la voix de Krys qui colle bien sur de la mélodie.

Cosmic Camel Clash : Comment se fait-il que Krys ait écrit des titres en plusieurs langues ?

Fred : Ca reste mon explication car nous n'en avons pas beaucoup parlé mais... je sais que pour "La voie humide" ils ont décidé de garder le texte en français. Après nous sommes un groupe français et nous n'avons pas envie de le cacher : écrire quelques chansons en français pour montrer que nous sommes un groupe français, je trouve que ce n'est pas plus mal. Par contre "Die Morgen", à part le titre, il n'y a pas vraiment de paroles en allemand vu que nous sommes très mauvais en allemand (rires). Ca reste très anglophone en général.

Cosmic Camel Clash : Vous allez partir en tournée... sachant que vous êtes à peine signés et que vous avez forcément des boulots à côté, comment réussissez-vous à concilier le fait d'être un musicien qui tourne et votre vie professionnelle ?

Fred : Ben nous essayons de nous arranger et d'avoir des patrons conciliants (rires). Quand nous partons en Province nous essayons de rapprocher plusieurs dates pour justement ne pas avoir à s'absenter trop souvent, car c'est vrai que professionnellement c'est assez compliqué. En plus le groupe démarre vraiment seulement maintenant donc nous ne pouvons pas non plus nous arrêter pour nous consacrer complètement à la musique. Donc nous essayons d'avoir quelques dates rapprochées pour pouvoir partir en Province, et au niveau des dates dans le coin ce n'est pas très très gênant. Nous essayons quand même de jouer principalement le week-end, la plupart de nos dates sont entre le vendredi soir et le dimanche matin. Pour l'instant, nous y arrivons.
Photo


Cosmic Camel Clash : En plus des influences hardcore et melodeath que tu as déjà citées, qu'est-ce que tu rajouterais pour décrire la musique de Jarell à quelqu'un ne l'ayant jamais entendue ?

Fred : Un peu d'indus... c'est peut-être un peu plus facile pour moi car comme je suis dans le groupe depuis 3 mois j'ai une oreille encore assez extérieure. Ca m'a fait un peu penser à du Fear Factory au niveau de rythmiques de batterie, du jeu de double, et... un petit peu de Strapping Young Lad aussi. Un mélange de tout ça.

Cosmic Camel Clash : Si d'après toi il y avait un truc qui faisait l'identité de Jarell, ce qui fait que vous êtes vous et pas un autre groupe pratiquant le même style, ce serait quoi ?

Fred : Ouuuh... bonne question... (gros silence) tu m'as eu là...

Cosmic Camel Clash : Haha. Et je ne vais pas passer à la suite en plus, car je suis méchant.

Fred : Par rapport à tous les groupes qu'on peut entendre ou aux groupes français ?

Cosmic Camel Clash : On va dire les groupes français.

Fred : Si on regarde les gros groupes comme Dagoba et Gojira ils sont beaucoup plus violents et moins mélodiques, surtout au niveau de la voix. Au niveau du clavier il y a très peu de groupes violents qui rajoutent du clavier pour apporter de la mélodie et des ambiances. Je pense qu'à ce niveau nous sortons un peu du lot car nous ne misons pas tout sur la violence. Nous le voyons lors de nos concerts : même les gens qui ne sont pas forcément fans du style death ou métal brutal se raccrochent aux parties mélodiques et à la voix claire. Je pense que ça fait la différence.

Photo


Cosmic Camel Clash : L'interview touche à sa fin : tu peux rajouter quelque chose ou bien on s'arrête là.

Fred : Nous attendons du monde aux concerts, nous espérons que les gens qui ont apprécié ce qu'il y a sur l'album apprécieront ce qu'ils verront sur scène et nous nous préparons d'arrache-pied pour être au meilleur de notre forme et donner du plaisir aux gens qui vont se déplacer.



Crédit photos :

www.myspace.com/jarellmetal
www.myspace.com/coupecup


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2