Figure Of Six

Entretien avec Teo (guitare) - le 18 mai 2008

2
Cosmic Camel Clash

Une interview de




Figure_Of_Six_20080518

Figure Of Six est sorti de nulle part et a pris votre serviteur par surprise avec un Aion (chronique ici) bourré jusqu'à la gueule de très bonnes idées. Pertinent, fouillé, versatile, entraînant... tout le contraire du guitariste Teo en fait. Contacté par téléphone à notre initiative le musicien s'est montré étrangement peu communicatif alors que nous ne cherchions qu'à faire sa promotion... qu'importe, son album fracasse et c'est bien ça qui compte. Lisez toujours...


Cosmic Camel Clash : C'est la première interview du groupe pour notre site, donc merci de passer par la case présentation.

Teo : Je suis Matteo de Figure of Six, nous sommes un groupe italien. Merci pour ta chronique que nous avons beaucoup appréciée et nous espérons que les Français vont apprécier notre musique. Cela fait cinq ans que le groupe existe avec ce line-up, à la base il a été formé en 1997 mais il ne reste que Peter (guitare) et moi du line-up originel.

Cosmic Camel Clash : Avez-vous toujours joué ce genre de métal ?

Teo : Non... je ne sais pas si tu as pu écouter notre autre disque, Step One...

Cosmic Camel Clash : Non, on ne me l'a pas envoyé.

Teo : Okay. Il était plus néo, du moins c'est la manière dont les journalistes l'ont décrit. Mais nous ne voulions pas particulièrement sortir un album de néo, mais c'est ce qu'ils ont dit (rires). Celui-là est plus métal... tu l'as écouté donc tu peux me dire.
Photo


Cosmic Camel Clash : Je pense qu'il est classé dans le metalcore... et cette scène est totalement saturée en ce moment, les albums pleuvent et il est très dur pour un nouveau groupe d'apporter quelque chose qui n'ait pas été fait avant. Est-ce que c'est quelque chose dont vous aviez conscience lors de l'enregistrement ?

Teo : Bien... je n'appellerais pas ça du metalcore personnellement. Il y a des influences metal et hardcore mais ce n'est pas la mixture habituelle du metalcore. Nous adorons le metalcore mais... nous ne voulions pas écrire un album de metalcore. Nous avons juste insufflé nos influences dans notre musique et nous avons essayé d'écrire le meilleur matériel possible.

PhotoCosmic Camel Clash : Et de quelles influences s'agit-il ?

Teo : Nous écoutons beaucoup de musique des années 90. Nous aimons des groupes comme Pantera, Machine Head, Sepultura, ce genre de choses. Nous ne voulons pas jouer ce genre de musique donc nous écoutons à la fois des trucs plus vieux et tout ce qui est sorti récemment. Nous aimons piocher dans les albums des groupes formés récemment mais nous aimons aussi les vieux trucs. Nous essayons d'écrire quelque chose de personnel et Aion est le résultat.

Cosmic Camel Clash : À propos de ce titre d'album, que signifie-t-il ?

Teo : C'est une divinité pré-chrétienne. Elle a eu différentes significations au fil du temps : dans la période précédant le christianisme elle était une personnification de la Terre, sans la connotation maléfique qui est arrivée après l'avènement du christianisme. Elle représente le sens qu'a le monde pour nous, à la fois bon et mauvais. Il y a le mal que nous faisons à la planète et le mal que nous nous faisons les uns aux autres. C'est le sens du mot Aion pour nous, c'est notre vision du monde. La période que nous vivons n'est pas bonne : il y a beaucoup de haine, de guerres, nous sommes en train de tout détruire et c'est pour ça que nous avons écrit notre musique autour de ces notions.


Cosmic Camel Clash : Est-ce que les paroles sont écrites de manière collective ?

Teo : Non, non. Peter écrit les paroles en italien et j'essaye de les traduire. Il n'y a donc que nous deux qui écrivons les paroles.

Cosmic Camel Clash : Au niveau des lignes vocales, pratiquement tous les refrains du disque sont chantés en clair. Est-ce un choix de votre chanteur ? Du groupe en général ?

Teo : Nous aimons tous la mélodie, l'Italie est un pays très orienté sur la mélodie. Nous ne voulions pas mettre des refrains mélodiques dans toutes les chansons, c'est juste ce qui est sorti du processus d'écriture. Mais ça sera peut-être différent sur le prochain album.

Cosmic Camel Clash : Ce qui signifie qu'il est déjà en cours d'écriture ?

Teo : Oui. Nous avons déjà fini deux chansons. Nous n'arrêtons jamais de composer en fait : nous aimons jouer sur scène mais nous adorons également répéter, jammer, etc.

Cosmic Camel Clash : Un des aspects qui placent Aion à part est l'usage très soigné des claviers. Est-ce le fait du seul claviériste ?

Teo : Oui, il est seul responsable des claviers et il est très bon pour ça. Il a une écriture très personnelle : comme tu l'auras remarqué il n'a pas une approche traditionnelle de l'instrument comme dans d'autres groupes tels que Soilwork. J'ai lu des chroniques qui nous comparaient à des formations comme Soilwork ou Raunchy, mais je ne pense pas que notre usage des claviers est comparable au leur. C'est vraiment personnel et c'est un bon compositeur. Nous composons les riffs de guitare et les claviers viennent se greffer dessus.
Photo


Cosmic Camel Clash : Je n'ai pas eu accès au détail des paroles, mais il m'a semblé que chaque chanson raconte une histoire. C'est le cas ?

Teo : Oui, c'est vrai ! La première chanson "The Man With the Book and the Gun" est une histoire, une métaphore sur la religion et la manière dont elle s'est développée dans certains pays. Elle n'est pas toujours née sous de bons auspices : parfois les gens n'ont pas eu le choix de leur religion, certains pays ont vu leur religion officielle imposée. La religion est un sujet difficile en Italie, la situation est étrange car nous n'avons pas de liberté de choix sur tellement de sujets... les sciences, le problèmes sociaux... Nous vivons dans un pays religieux donc c'est difficile.

Cosmic Camel Clash : Maintenant que vous bénéficiez d'une distribution européenne et que les chroniques sont plutôt bonnes, pensez-vous pouvoir tourner en Europe prochainement ?

Teo : Oui, nous essayons de poser des dates pour cet automne. Nous sommes en contact avec des bookers en Allemagne et ils essayent de poser des dates pour nous.

Photo


Cosmic Camel Clash : Bon, nous atteignons la fin de l'interview donc voici un exercice difficile : tu as une minute pour convaincre nos lecteurs d'acheter ton album. Sois convaincant !

Teo : Okay (rires). Si vous cherchez quelque chose... pas forcément quelque chose d'original car aujourd'hui il est très difficile de l'être... mais quelque chose de personnel, vous devriez jeter une oreille sur notre album. Ce n'est pas du metalcore mais du métal moderne. Si vous voulez écouter quelque chose de moderne et de personnel, vous devriez écouter notre album.



Crédits photo :
www.myspace.com/figureofsix


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1