Testament

Entretien avec Eric Peterson (guitare), 1ère partie - le 13 mars 2008

11
Bigduff

Une interview de




Testament_20080313

Il aura fallu pas moins de 9 ans à Testament pour donner un successeur au très bon The Gathering. Une éternité en soi. Mais ça y est, dès le 29 avril prochain, les thrasheux de tous horizons pourront se ruer dans les bacs à la recherche du p’tit dernier intitulé The Formation of Damnation (chronique ici). En attendant la chronique qui tombera à la prochaine update, savourez dès aujourd’hui la première partie de l’interview d’Eric Peterson, le sympathique leader et guitariste de la formation américaine. De l’évolution du line-up au retour d’Alex Skolnick dans le groupe, des jeunes années d’Eric aux probables prochaines tournées avec Exodus et Death Angel, tout (et n’importe quoi) y passe dans cette interview fleuve !


Bigduff : On pourrait commencer par évoquer un peu ce qui est arrivé au groupe depuis 1999 et la sortie de The Gathering ?

Eric Peterson : Oui hé bien à l’époque de la sortie de The Gathering il y avait de nouveaux membres dans le groupe comme Dave Lombardo, James Murphy et Steve DiGiogio. On a fait plusieurs tournées dans cette configuration, mais certains ont dû arrêter. James Murphy a eu sa tumeur au cerveau, et il a été remplacé par Steve Smyth. Après ça a été le tour de Dave Lombardo qui était juste un musicien de session, même s’il avait accepté de nous accompagner en tournée pendant quelques temps. John Tempesta l’a remplacé, et les choses se sont plutôt bien passé. Quelques temps après, alors que je bossais sur mon projet Dragonlord (NdB : le groupe de black métal créé par Eric Peterson, auquel ont participé Steve DiGiorgio et Steve Smyth notamment), j’ai appris que Chuck (Billy) s’était lui aussi fait diagnostiquer un cancer et … et ça nous a tous sonné quoi. On s’est donc réuni, et on a fait ce concert pour lui, le Thrash of the Titans.

Bigduff : En 2001 c’est ça ?

Eric Peterson : C’est ça. On a décidé à ce moment-là de reformer Legacy avec Greg Christian, Alex Skolnick et Steve Zetro Souza d’Exodus, qui était notre premier chanteur. Paul Bostaph et John Tempesta se sont partagés les morceaux. Ça a été un super show, et la réaction du public était géniale.

Bigduff : On peut imaginer oui …

Eric Peterson : Oui. Chuck a chanté à la fin du concert, et ça a marqué le début de son grand retour parmi nous. On a fait quelques concerts de plus, avec Paul Bostaph à la batterie. Plus tard, Steve Smyth a rejoint Nevermore et c’est "Metal" Mike (Chlasciak) qui a pris sa place, le temps d’une tournée … au cours de laquelle je me suis cassé la jambe !

Bigduff : Oui, j’ai lu ça quelque part …

Eric Peterson : J’ai été mis sur la touche pendant près de 6 mois ! Puis Paul est parti chez Exodus … et le studio dans lequel on avait réuni du matériel d’enregistrement a été fracturé. Plein de trucs ont été volés. C’était bizarre, les choses ne tournaient pas rond pour Testament ! On a pourtant décidé d’enregistrer un nouvel album.
Photo


Bigduff : C’était en quelle année ?

Eric Peterson : On a commencé en 2003.

Bigduff : Et l’album sort cette année ! Ça vous a pris tout ce temps ?

Eric Peterson : Non, bien sûr que non. On s’est réuni en septembre 2003 et on s’est dit « ok les gars, on commence l’écriture du prochain album ». Trois semaines plus tard, notre manager nous a appelés pour nous dire qu’il avait reçu plusieurs propositions de concert pour l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon. On a donné notre accord. Quand on est revenus, on s’y est remis mais d’autres offres de concert sont tombées. On a donc été continuellement interrompus. Malgré tout, on a fini par boucler l’écriture des nouveaux titres et on s’est décidé à en finir en attaquant leur enregistrement. C’est à ce moment là qu’on a reçu une proposition de Nuclear Blast. Ça nous a posé problème parce qu’on était sous contrat avec Spitfire Records à l’époque, mais on ne voulait plus continuer à bosser avec eux. Les discussions ont duré un certain temps.

Bigduff : Nuclear Blast est un super label pour les groupes de thrash, puisque d’autres groupes comme Exodus et Death Angel ont également signé chez eux.

Eric Peterson : C’est vrai…

Bigduff : En parlant de Death Angel justement, vous avez tourné avec eux par le passé. Qu’est-ce que tu penses de ce groupe ?

Eric Peterson : On a joué avec eux pendant le Thrash of the Titans. C’est un super groupe, ces mecs sont très sympas !

PhotoBigduff : Est-ce que tu penses que nous autres Européens on aura la chance de vous voir tourner ensemble ?

Eric Peterson : Carrément ! Dans l’immédiat je vais rentrer à la maison en mai et Testament donnera quelques concerts sur la côte Est et aussi dans des villes comme Las Vegas … Mais après j’aimerais vraiment partir en tournée avec Death Angel et Exodus (NdB : !), qui ont sorti des albums dernièrement. Je pense que ça serait super de voir les groupes de la Bay Area se réunir pour tourner ensemble à nouveau.


Bigduff : Heu … ouais ! Mais ça ne sera pas pour tout de suite, parce que vous passez déjà en Europe cette année ! Et une seule fois en France, au Hellfest …

Eric Peterson : En juin.

Bigduff : C’est ça. Ça risque de faire un peu court pour défendre votre nouvel album devant vos fans !

Eric Peterson : Je ne sais pas exactement de combien de temps on disposera … Mais on reviendra c’est sûr, et j’espère qu’on ne jouera pas qu’à Paris mais aussi dans d’autres villes comme Lyon … Marseille … parce que c’est vrai qu’on a moins de temps pour tourner aujourd’hui … on est obligé de faire le maximum en très peu de temps et donc d’aller à l’essentiel ! L’avantage c’est que partout où l’on va les gens nous réclament vraiment ! (rires)

Bigduff : Parlons maintenant de votre dernier album The Formation of Damnation. Quels sont vos sentiments vis-à-vis de lui ? Est-ce que vous en êtes fier ?

Eric Peterson : Cet album est … (il s’interrompt) … tu l’as écouté ?

Bigduff : Oui.

Eric Peterson : Bon. Je pense qu’il sonne comme un authentique album de Testament. On croirait entendre du vieux matériel, tout en sachant que c’est du neuf.

Bigduff : En fait je l’ai écouté 5 ou 6 fois, et il m’a fait penser à une sorte de mélange entre les albums Low et The Gathering, avec de temps à temps une coloration plus groovy, comme sur Practice What You Preach. D’une certaine façon, il balaie un peu toutes les époques du groupe.

Eric Peterson : Oui c’est vraiment ce qu’on voulait faire quand on a écrit l’album. On voulait ne garder que le meilleur de Testament, et pas se dire : « Ok, on essaie de copier ce qu’on a fait sur The New Order ». On a donc combiné plusieurs éléments : un vrai son thrash, des parties death, d’autres très rapides, d’autres encore plus groovy, exactement comme tu viens de me dire.
Photo


Bigduff : Et comme d’habitude, les parties de guitares sont bluffantes. Alex Skolnick y a contribué. A ce propos j’ai vraiment été surpris de son retour puisque je me rappelle avoir lu certaines de ses déclarations où il expliquait qu’il en avait marre de Testament, qu’il ne voulait plus en jouer, etc. Qu’est-ce qui l’a amené à revenir sur sa décision ?

Eric Peterson : Tu sais, on s’est connu tous les deux très jeunes. Quand on a signé notre premier contrat d’enregistrement, il avait 18 ou 19 ans, et moi j’en avais 21 ou 22. On a grandi sur la route. On y a passé des années, que ce soit dans le «submarine» (NdB : le p’tit nom donné au tour-bus ?), sur scène ou en studio... Alex a toujours voulu jouer d’autres styles de musique, mais il ne pouvait pas le faire parce qu’il avait trop d’obligations avec Testament. Et puis au bout d’un moment, faire la fête, voir des filles – être jeune quoi, faire des conneries chaque soir – hé bien tout ça, il en a eu marre. Il voulait passer à autre chose ... Tout le monde a eu son avis là-dessus. Moi, ce qu’on faisait à l’époque ça ne me dérangeait pas parce que c’est ce que j’ai toujours voulu faire : jouer du heavy metal, être un «metalhead» tu vois ? Quand ce que tu m’as dit a été écrit, il y a 10 ou 12 ans, on commençait à se reparler, j’allais le voir en concert, etc. On s’est rendu compte qu’on avait grandi finalement, et qu’on avait beaucoup plus de choses à se dire. Mais c’est vrai aussi qu’on partage beaucoup de super souvenirs … c’est pas comme si ça craignait tout le temps non plus ... (il réfléchit) … Tu sais c’est marrant, depuis les deux derniers enregistrements (First Strike Still Deadly et The Formation of Damnation), je me rends compte que jouer dans Testament, pour tous les membres historiques du groupe, c’est vraiment devenu un « job ».

PhotoBigduff : Aujourd’hui vous gérez peut-être plus facilement vos calendriers respectifs ? Je veux dire : chacun a davantage le temps de faire ce qu’il lui plaît en dehors de Testament …

Eric Peterson : C’est important de respecter la vie privée de chacun, de laisser les gens faire ce qu’ils veulent. C’est comme ça que ça doit marcher.

Bigduff : Ok. Le retour d’Alex est donc définitif ?

Eric Peterson : Aujourd’hui il l’est … (il sourit) … Tu sais les gens veulent toujours savoir quand les choses vont se terminer, mais ça n’a pas de sens. Moi je profite du moment présent sans me demander comment les choses vont se passer par la suite. Il y a un nouvel album qui va sortir, des dates de concert sont prévues, je vis un jour après l’autre…


Bigduff : Revenons à l’album. Comme je disais, j’ai trouvé certaines parties de guitare vraiment étonnantes. Je trouve ça super qu’en 2008 des groupes de thrash avec plus de 20 années de carrière derrière eux – comme Testament – continuent de composer et de jouer des morceaux vraiment techniques, avec des solos, etc. Si je dis ça, c’est parce que je me rappelle d’une interview de Zakk Wylde qui disait que les jeunes guitaristes – ceux de néo notamment – ne savaient plus faire de solos …

Eric Peterson : Qui a dit ça ?

Bigduff : Zakk Wylde, le guitariste du Black Label Society et d’Ozzy Osbourne.

Eric Peterson : Ah oui. Et il parlait de qui ?

Bigduff : De personne en particulier. Il dénonçait juste une tendance.

Eric Peterson : Ecoute, je ne sais pas. Moi je sais qu’aujourd’hui je joue beaucoup plus de parties lead qu’avant. Avant, je devais jouer un solo maxi par concert, genre : « Ha ouais ça y est c’est à moi là, regardez je joue un solo » ... (il rigole) Aujourd’hui je joue un solo sur pratiquement chaque titre. Ça fait une sacrée différence …

Photo


Bigduff : C’est peut-être plus facile pour toi maintenant ?

Eric Peterson : Certainement oui, il y a de ça. Mais surtout, quand on était plus jeunes, avant qu’Alex ne s’en aille, on se disait : « Ok, toi tu fais les parties lead, moi je fais les rythmiques, c’est comme ça et pas autrement ». Aujourd’hui c’est quelque chose qui a changé dans Testament. On ne se prend plus la tête avec ces conneries là, on ne s’impose plus de règles, etc ... Sur "More Than Meets the Eye" par exemple, Alex et moi on joue successivement en lead, et ça sonne super bien. Ça a surpris Alex au début, parce qu’il ne pensait pas que je voulais jouer ce genre de truc, vu que c’est toujours lui qui le faisait. Mais ça lui a plu, et il m’a dit : « Wow, ok ! ». (il sourit) Bon cela dit, le soliste dans le groupe, ça reste avant tout Alex.


Crédits photo :
www.myspace.com/testamentlegions
www.myspace.com/alexskolnicktrio
www.myspace.com/officialpaulbostaph



La suite ici...






©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7