Royal Hunt

Entretien avec Andre Andersen (claviers) : suite et fin - le 10 mars 2008

2
Cosmic Camel Clash

17
Lucificum

Une interview de




Royal_Hunt_20080310

Seconde partie de l'entretien avec le leader de Royal Hunt, Andre Andersen, à l'occasion de la sortie de Collision Course...Paradox 2 (chronique ici). Après s'être entretenu des derniers changements de line-up du groupe et du concept de Paradox dans la première partie (cliquez ici), abordons dans cette seconde partie les projets du groupe et de l'homme...


Cosmic Camel Clash : Il y a des invités sur le dernier album…dont Enrik Brokmann, qui a chanté avec Royal Hunt au tout début…d’où est venu l’idée de travailler avec lui à nouveau ?

Andre Andersen : Erick et moi sommes de vieux amis ! Je suis toujours en contact avec la majorité des anciens membres de Royal Hunt, c’est comme une grande famille et chaque fois qu’on fait un nouvel album, beaucoup de gens sont impliqués. Et en ce qui concerne Henrik, nous nous sommes rencontrés à de nombreuses occasions et à chaque fois qu’il vient à Copenhague on trouve toujours le temps de jouer quelques vieilles chansons. C’est un très bon ami et ça a été un choix évident que de le prendre. Au lieu de faire appel à une ou deux personnes pour faire les traditionnels arrangements vocaux j’ai décidé que je voulais un peu plus de couleur dans les arrangements, plus de sons différents, alors j’ai appelé beaucoup de mes amis pour qu’ils viennent faire différents backing vocals parce qu’ils ont tous des voix différentes.

Cosmic Camel Clash : Doogie White est donc, par exemple, un de tes amis proches ?

Andre Andersen : Bien sur ! Doogie, Ian Parry (Elegy, Vengeance…), Kenny Lubcke…tous, bien sur !
Photo
Cosmic Camel Clash : Est-ce que le fait de travailler à nouveau avec DC Cooper a déjà été évoqué ?

Andre Andersen : Non, personne ne me l'a suggéré. Je n’ai plus été en contact avec DC depuis le moment où nous nous sommes séparés. En réalité, je ne sais pas vraiment ce qu’il fait. Il n’y a donc pas d’intérêt à recommencer ce qui a été fait il y a maintenant plus de huit ans.

Cosmic Camel Clash : Tu sembles avoir facilement intégré Mark Boals au sein du groupe… qu’en ont pensé les autres membres ?

Andre Andersen : Mark a un certain caractère qui me rappelle un peu celui de John, très facile à côtoyer. Il a l’habitude de travailler avec différentes personnes et quand il a intégré le groupe il était nerveux et s’est comporté comme n’importe qui dans une telle situation. Les premiers jours, il était assez précautionneux vis-à-vis de la situation mais il y a une atmosphère très chaleureuse au sein du groupe, beaucoup de camaraderie. Nous nous balançons des vannes sans arrêt, nous nous passons des coups de fil tous les jours… c’est la façon dont nous fonctionnons. Il s’est senti très bien accueilli et s’est adapté en quelques jours. C’est ainsi que nous recrutons un nouveau membre dans le groupe, nous ne voulons pas seulement un bon musicien - parce qu’il est de toutes façons supposé en être un - nous voulons aussi quelqu’un de cool, avec qui nous accrochons car nous passons beaucoup de temps ensemble. Donc oui, il s'intègre au tout sans aucun problème.


Cosmic Camel Clash : Quelle est la participation des autres membres du groupe dans l’écriture du concept et de la musique ?

Andre Andersen : Écrire le concept, c’est mon travail. Ce que je fais, c’est que je tiens les gars au courant de tout ce que je produis. Je leur dis « ok, j’ai écrit ça, jetez une oreille dessus », ils l’écoutent, je leur dit ce que je pense en faire, etc. Le moment où ils commencent vraiment à s’impliquer est typiquement quand la démo est faite. Je l'envoie à tous et on en discute. L’un n’aime pas cet accord, l’autre n’aime pas cet arrangement, etc… nous procédons par retouches successives, en coupant tel ou tel passage. Ils sont plus importants dans la façon d’arranger les choses et de dire ce qu’ils n’aiment pas. Ce sont tous des musiciens accomplis, donc cette façon d’être ouvert à la discussion permet de modifier les choses au fur et à mesure. C’est un procédé qui devient très naturel. Je commence à amener des idées, puis Mark s’y met, etc. Nous créons un véritable environnement de travail.

Cosmic Camel Clash : Et as-tu envisagé un jour de travailler avec un orchestre ?

Andre Andersen : Je ne sais pas… il y a quelques années, j’en avais très envie. J’avais même commencé à écrire quelque chose pour un orchestre. Mais ces dernières années, depuis quatre ou cinq ans, il y a eu tellement de mélanges entre un groupe de rock et un orchestre… de nos jours c’est très facile, si tu as un bon ordinateur tu peux acheter tous ces CDs de sonorités orchestrales et classiques, des chœurs, tout ça… tu peux facilement faire quelque chose de symphonique. Le marché est saturé et il en devient difficile de trouver un groupe de rock ou de progressif qui n’en utilise pas… ça en devient presque fatigant, et j’ai moins envie de le faire. Je le ferai peut être un jour mais avec une approche différente vu que beaucoup de gens le font déjà…

Cosmic Camel Clash : En ce qui concerne la tournée, j’ai entendu que Allan Sorensen ne participerait pas aux concerts ?

Andre Andersen : Malheureusement il ne pourra pas… il vient d’être père et pour lui les choses sont un peu compliquées. Il n’est en aucun cas viré du groupe parce qu’il ne peut pas participer à la tournée, simplement nous lui cherchons un remplaçant.
Photo


Cosmic Camel Clash : Sais-tu déjà qui cela sera ?

Andre Andersen : Pas pour le moment, non. Nous avons un certain nombre de postulants, nous avons reçu très rapidement pas mal de CDs et nous sommes en train de nous y intéresser donc d’ici quelques jours, nous aurons un batteur.

Cosmic Camel Clash : La tournée n’en sera donc pas retardée ?

Andre Andersen : Absolument pas ! Tout est planifié.

Cosmic Camel Clash : Toujours pas de date annoncée en France à ce jour : rassure-moi, Royal Hunt va bien venir jouer à Paris ?

Andre Andersen : Presque sûr, oui, mais je ne suis pas impliqué dans l’organisation de la tournée donc j’en sais finalement autant que toi… nous espérons venir bien sûr, mais tout ce que je peux te dire, c’est que la tournée sera divisée en deux. Ca commencera en mai jusqu’au Sweden Rock Festival, le 7 juin je crois… Ensuite, on reprend la tournée début août, nous avons déjà une poignée de dates pour ce mois mais sinon rien n’est publié encore. Sans doute que la France sera quelque part à ce moment là.

Photo


Cosmic Camel Clash : As-tu un album solo en préparation, un suite de Ocean’s View, peut être ?

Andre Andersen : Oui ! Simplement, cette année, c’est impossible. J’ai énormément de travail, je fais une bande originale pour un film, puis je serai occupé toute la journée pour la tournée, donc je ne pense pas que ça sera pour cette année, ni même pour l’année prochaine, j’en ai peur. Mais s’il s’avère que j’ai du temps libre, je ferai un album solo, bien sûr
.
Cosmic Camel Clash : Généralement, quand tu écris pour un album solo, as-tu un état d’esprit différent que quand tu écris pour Royal Hunt ?

Andre Andersen : Absolument. Quand je compose pour Royal Hunt, je prends toujours en compte les gens avec qui je travaille, ce qu’ils aiment, ce qu’ils n’aiment pas, de quelle manière tel titre doit être joué… donc d’une certaine façon j’écris aussi pour eux, particulièrement techniquement. Quand j’écris un album solo, je me contente de ce qui me passe par la tête sans me soucier du reste. Si j’ai le sentiment que la guitare, la basse ou le chant doivent sonner de telle ou telle façon, j’aime chercher le type de musicien qui correspond, comme un chanteur qui colle à l’histoire.

Cosmic Camel Clash : Paper Blood était assez orienté metal, Paradox 2 retourne vers une base plus neo classique/prog… quel sera le futur de Royal Hunt ?

Andre Andersen : Absolument aucune idée ! (rires) C'est ça qui est bien dans le fait d'avoir une discographie aussi fournie... chaque album est différent du précédent tout en restant du Royal Hunt, bien sûr, mais on peut toutefois diversifier l’approche. Et ce que j’apprécie, c’est que les choses viennent naturellement : on va à gauche, à droite, et tout dépend de l'embranchement où on se trouve. Il y a quelques années, en 2005 nous étions dans cet état d'esprit qui a donné un album super enthousiaste, la tête dans le guidon, et donc orienté hard-rock / métal sans aspect progressif. Sur cet album, toute l’atmosphère avait changé et on s’est donc dirigé vers cet aspect un peu plus symphonique avec des sonorités plus grandioses mais dans quelques années pour le prochain album, qui sait ? Difficile à dire.
Photo


Cosmic Camel Clash : D’où tires-tu ton inspiration, livres, films, musiques ?

Andre Andersen : Musicalement, c’est assez simple. J’ai trois sources principales d’inspiration : premièrement, c’est bien sûr la musique classique. Puis les grands classiques du hard-rock comme Deep Purple, Whitesnake, Rainbow… et enfin les géants du progressif comme Genesis, Rush, Yes, Queen… ce sont mes trois principales sources d’inspiration. Quant à l’inspiration qui donne un album, elle peut venir de n’importe où, que ça soit un film, un livre, un gros titre dans le journal ou une simple phrase entendue dans la rue. Je ne sais jamais d’où peuvent venir les choses et je ne peux donc jamais planifier un album. Ca part de quelque chose et puis les idées se construisent autour et c’est complètement imprévisible. Je ne m’assieds jamais en me disant « ok, cet album doit sonner de cette manière », je ne peux jamais savoir. En ce qui concerne les films, j'adore les choses un peu décalées comme Pulp Fiction qui était génial, tous les trucs un peu tordus. En ce qui concerne les livres, je préfère les œuvres historiques, ou les biographies… c'est ça qui me branche.



Questions / traduction : Lucificum (beaucoup) & CCC (un peu)
Traduction / transcription : Lucificum
Mise en forme : Lucificum
Correction : Flower King
Crédit Photo : www.rockunited.com





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6