Zorglüb

Entretien avec Xand (basse) - le 21 janvier 2008

2
Cosmic Camel Clash

42
Wotan

Une interview de




Zorglüb_20080121

La discussion avec de jeunes acteurs de la scène metal française est toujours intéressante. Aujourd’hui Les Éternels vont à la rencontre de Zorglüb, dont le nouvel album en autoproduction, Schizoid Affective Disorder (chronique ici) nous avait bien plu. C’est le volubile bassiste Xand qui se prête au jeu.


Cosmic Camel Clash : Comme c’est la première interview que tu nous donnes, est-ce que tu pourrais nous faire une présentation générale du groupe?

Xand : Ouais, cela va être long mais il n’y a pas de souci. Donc, le groupe s’est monté il y a à peu près 10 ans maintenant. Donc à la base c’est Mr Loop et TOGK qui ont fondé le groupe à eux deux. Ils faisaient un peu d’electro-indus, vachement machine/claviers. Et ils ont décidé de virer à l’indus-metal au bout de deux ans d’existence à peu près. Donc à l'époque, ils ont recruté Ozed à la guitare. Le line-up a tourné pendant un petit moment comme cela et ils ont enregistré le premier album Things Are Picking Up, qui est de l’electro-metal. Et à la suite du départ de TOGK, pour des raisons que je ne connais pas et qui sont floues, ils ont décidé de me recruter à la basse, Keryann au chant et nous avons décidé d'intégrer un batteur en la présence d’O.R. Donc nous avons reformé le groupe il y a 3 ans maintenant, donc toujours avec Ozed et Mr Loop. Nous sommes partis enregistrer notre album Schizoid Affective Disorder chez Fred Rochette à Chalons, qui est tout proche de chez nous puisque nous sommes de Reims. Et Ludo, enfin Ozed, le premier guitariste, nous a abandonnés il y a maintenant presque un an pour des raisons familiales, il est parti déménager à Strasbourg. Donc nous avons recruté Draven, qui est notre nouveau guitariste, avec qui cela se passe super bien et qui est un pote du batteur. Et cela se passe super bien, humainement et musicalement. Et aujourd’hui, nous continuons la promo de Schizoid Affective Disorder, tout en commençant la composition du troisième album, que nous espérons voir en courant d'année.

Cosmic Camel Clash : Tu fais bien d'évoquer l’enregistrement de l’album car le son est quand même assez massif. Fred Rochette n’est pas n’importe qui, c’est quelqu’un qui a déjà une certaine réputation dans le métier. C'était votre premier choix ?

Xand : Ouais, Fred a été le premier choix déjà à l'époque sur Things Are Picking Up, sur le premier album. Parce qu’à l'époque, moi-même travaillant dans un fanzine parce que j'etais proche du groupe en tant que techno-scène, à l'époque du premier line-up, quand je ne jouais pas dedans, nous avions un ami - décédé cette année malheureusement - Pom, qui avait le fanzine Livestyle et était un ami à Fred Rochette, qui a pu nous permettre donc de rencontrer Fred. Et le premier album s’est tellement bien passé que pour le deuxième album, nous n’avons pas cherché à comprendre, nous avons recontacté Fred. Il était aussi emballé que nous de travailler sur le projet donc voilà. Le choix fut vite fait quoi.
Photo


Cosmic Camel Clash : Au moment ou tu as travaillé avec lui pour la première fois, tu viens de dire que c'était par relation, mais tu connaissais déjà son travail avec d’autres groupes ?

Xand : Ouais bien sur. Déjà, nous connaissions Fifty One’s, vu que c'était son groupe à lui. Nous sommes déjà tous un peu fan de ce groupe là. Nous avions déjà eu l’occasion de voir les Grendel, qui sont des Ardennes et qui étaient aussi passés par Fred à l'époque, pour leur 4 titres, qui viennent d’enregistrer leur album chez Fred, qui a une superbe prod aussi (chronique ici). Puis beaucoup de groupes régionaux comme AXTEL, ben ce sont des gens que nous fréquentons énormément sur les concerts. Donc ouais, Fred est aussi un peu le producteur régional, c’est vrai qu’il a une réputation nationale, mais il est là aussi pour aider pas mal de groupes de la région.

Cosmic Camel Clash : Même si tu n'étais pas encore dans le groupe à l'époque, mais est-ce que tu sais ce qui a motivé le changement du groupe de l’electro pure vers l’electro-metal ?

Xand : Tout simplement ce qu’ils écoutaient, quoi. Ils sont rentrés dans une mouvance vachement plus metal en dehors. Et eux ils en ont eu tout simplement l’envie, sachant qu’Olivier - Mr Loop, le clavier - qui est un des membres fondateurs du groupe est très influencé par Ministry, Tool, Oomph !, tous ces groupes-là. Et le fait d’avoir une vraie batterie et d’avoir aussi des vrais instruments les ont orientés vers une vague beaucoup plus metal qu’electro-indus.

Cosmic Camel Clash : Cela tombe bien que tu cites Oomph ! car le groupe est mentionné dans notre chronique. Wotan a évoqué une influence Samael et Moonspell période Butterfly Effect. Ce sont des noms qui te parlent ?

Xand : Ouais. Samael, complètement, nous sommes tous fans de ce groupe dans le groupe. Surtout O.R. notre batteur, qui est un gros gros fan de Samael depuis leurs débuts, comme Mr Loop. Moi je connais beaucoup mieux les derniers albums de Samael, et cela fait toujours très plaisir que l’on nous compare à eux. Et puis pour être franc, par contre, Moonspell nous l’avons découvert dans nos chroniques. Nous n'étions pas des masses à connaître, a part notre batteur, qui est super éclectique et écoute beaucoup de choses. Lui connaissait et c’est vrai que Moonspell est revenu dans beaucoup de chroniques. Donc nous nous y sommes intéressés maintenant, nous découvrons effectivement, il y a beaucoup de similitudes mais à l'époque, nous ne connaissions pas Moonspell. Il faut dire ce qui est.

Cosmic Camel Clash : C’est intéressant, il faut que les gens le sachent. En général les ambiances de l’album sont plutôt sombres, plutôt oppressantes. Mais de l’autre coté, il y a également des chansons très accrocheuses et catchy qui font taper du pied. Est-ce que vous tenez à lier ces deux aspects, et est-ce que tu peux me parler du travail de composition en général ?

Xand : Alors les deux aspects, c’est vrai que le coté sombre vient vachement chez nous, cela c’est quelque chose que nous avons tous les cinq... quand nous avons composé l’album nous étions très très dans cette mouvance-là, c’est à dire assez sombre, assez dark. Maintenant le coté enjoué, il vient peut-être plus de Mr Loop avec ses samples, puis ses boucles au niveau des synthés, qu'il amène souvent comme idée de base pour nos morceaux. Mais ce n’est pas quelque chose que nous travaillons, effectivement pour avoir un coté enjoué, nous ne nous sommes jamais posés la question quoi. Après, quand au travail de composition, il est super complexe parce que nous sommes cinq mecs. Et cinq mecs à ne pas écouter du tout la même chose. Donc nous arrivons chacun avec nos petites idées, bien souvent, c’est toujours un riff de guitare ou une boucle de claviers ou une base machine qui arrive. Puis après, nous essayons de tous mettre notre propre truc dessus, ce qui, je pense, rend aussi Zorglüb un peu unique dans son genre, c’est que nous sommes complètement libres en tant que musiciens et nous faisons chacun un peu ce que nous voulons pour coller à une image générale, à ce que nous aimons faire, mais nous avons aussi la liberté de faire ce que nous voulons sur les morceaux.

PhotoCosmic Camel Clash : Ces ambiances et le titre de l’album laissent à penser que les textes seraient axés sur les maladies mentales et les dérives de l’esprit. Est-ce le cas ?

Xand : Ouais, complètement. Ben il y a "Inner Fear" par exemple, qui est une chanson qui parle d’un mec qui va voir son psychiatre, et qui est tellement barré dans sa tête qu’il arrive à emmener son psychiatre dans ses délires et qu'ils finissent par tuer des gens tous les deux. Il y a "Shoot The Clown" qui est pourtant une chanson un peu enjouée musicalement, comme tu pouvais en parler tout à l’heure, qui parle quand même de la tragédie de John Wayne Gacy, qui est quand même pas drôle quoi. Parce que c’est un mec qui se déguisait en clown pour attirer les gosses puis les violer et les tuer. Ce sont des choses dont nous aimons parler, pourtant nous ne sommes pas dépressifs du tout dans le groupe. Mais ce sont des choses qui nous intéressent et que, nous trouvons sympa à exploiter quoi.


Cosmic Camel Clash : Et est-ce que ça dépasse le plan musical, est-ce que vous êtes aussi branché par ce sujet dans les livres, les films, ce genre de choses ?

Xand : Ouais, complètement. Rien que pour citer un de nos réalisateurs, je crois que nous l’avons tous en commun dans le groupe, c’est Tim Burton. Nous sommes tous fans de Tim Burton au cinéma. Ses films sont loin d'être gais. Après, niveau littérature, moi je ne lis pas du tout mais je sais que les autres sont assez branchés livres glauques à la Stephen King, et des choses comme cela. Mais cela, je ne pourrais pas m’exprimer a leur place.

Cosmic Camel Clash : Tu me dis que vous êtes en phase de promotion, vous avez enregistré dans des conditions pro mais pour l’instant vous êtes en autoproduction. Est-ce que cela n’est pas trop difficile à gérer au quotidien, au niveau financier et au niveau humain ? Et comment est-ce que vous avez réussi à décrocher le deal de distribution avec Season of Mist ?

Xand : Eh ben cela, c’est chacun ... chaque musicien a mis son argent de coté pour réaliser un peu son rêve d’enregistrer un album. De toute façon, le choix est vite fait. A l’heure d’aujourd’hui si tu ne passes pas par l’autoproduction, je pense que tu ne fais pas de Cds de toute façon. Parce que les maisons de disques, pour te financer un album, cela se saurait si elles le faisaient énormément. Donc, nous avons tous mis chacun de notre coté, cela a mis un petit laps de temps, mais nous avons tous économisé pour pouvoir faire ce que nous avions envie de faire. Et puis peut-être aussi, nous n’avons pas eu le choix mais cela nous permet aussi de faire ce que nous voulons et de ne pas être gérés, de ne pas être embrigadés dans certaines choses, de faire un tube radio pour que cela passe à la radio, ce n’est pas notre envie forcement. C’est notre choix, donc nous gardons une certaine liberté artistique par l’autoproduction. La distribution par Season of Mist, cela fut un coup de coeur de Season of Mist. Nous avons envoyé à plusieurs maisons de disques pour avoir des distribs et Season nous a répondu positivement, ce qui nous a fait vachement plaisir, parce que Season of Mist c’est quand même un des grands noms de la distribution au niveau metal. Puis le fait qu’ils nous aient fait confiance, cela fait toujours plaisir aussi.

Cosmic Camel Clash : Nous sommes rentrés en contact via MySpace. Qu’est-ce que tu as d’autres comme moyens de promotion quand tu es un musicien en autoproduction ? Pour réussir a toucher les gens ?

Xand : Nous, de toutes façons, cela part d’un principe simple, c’est que la meilleure promotion passe par le live. Nous essayons de jouer un peu partout et le plus que nous pouvons, sachant que nous avons tous notre boulot à coté. Nos week-ends sont énormément pris par Zorglüb. Nous essayons d’aller jouer partout en demandant le défraiement, ce qui est pour nous le minimum. Après, le cacheton, nous en demandons rarement puisque nous savons que c’est aussi dur pour les organisateurs de concert. La meilleure promotion, c’est la scène, c’est d’aller jouer tous les week-ends, prendre la route, d’aller faire découvrir notre musique aux gens. Et puis si cela marche, tant mieux, c’est vrai que la promotion de MySpace, cela marche énormément bien aussi. Nous trouvons beaucoup de concerts par ce biais là. Nous avons un site Internet également, voilà quoi. Pour moi cela reste la scène, à défendre notre CD sur scène et puis c’est là que nous vendons le plus de disques.
Photo

Cosmic Camel Clash : Et pour l’instant, la recherche de labels, est-ce qu’il y a encore des gens avec qui vous êtes en pourparlers ?

Xand : Alors la, au niveau des labels, je pense que de toute façon, nous n’avons pas trop cherché un label. Nous avons cherché un distributeur déjà.

Cosmic Camel Clash : Ce n’est pas un projet, une priorité pour le groupe ?

Xand : Non, ce n’est pas une priorité pour le groupe. Comme je te le disais, nous avons tous un taf à coté de toute façon. Si un jour nous devons vivre de notre musique nous en serons plus heureux. Maintenant nous essayons d'être aussi assez réalistes. Nous savons que déjà, une distribution Season of Mist, cela peut nous ouvrir beaucoup de portes par la suite. Et puis bon, c’est aussi le premier album avec le nouveau line-up depuis que nous sommes cinq, cela y fait énormément. Je ne dis pas que le groupe est reparti de zéro après le départ de TOGK, mais presque. Il a fallu que nous nous reformions, et puis pour un groupe de trois ans, nous sommes déjà assez contents de nous, de dire que nous avons sorti un album par nos propres moyens financièrement, que maintenant Season nous aide à le distribuer, que nous prenons la route tous les week-ends pour aller jouer, voilà quoi. Maintenant si le public répond présent, tant mieux. S'il ne répond pas présent, tant pis pour nous, nous nous arrêterons peut-être là. Mais bon, comme je te le disais tout a l’heure, nous sommes en phase de composition du troisième album et nous n’avons pas envie de nous arrêter.

Cosmic Camel Clash : Justement, tant que tu es a parler du troisième album. A priori, cela se présente comment ? Vous sentez une évolution depuis Schizoid ou cela sera dans la même veine ?

Xand : Cela risque d'être dans la même veine, et encore, peut-être plus extrême au niveau du coté metal. Avec l'arrivée de Draven, qu'il n’y avait pas sur Schizoid Affective Disorder, il y a eu un changement de guitariste donc un changement de son aussi, bien sûr. Et c’est pareil, il a une influence beaucoup plus metal, donc nous rentrons dans des morceaux plus metal. Bon nous avons toujours notre coté indus, qui est quand même là, mais nous faisons encore plus rentre-dedans. Cela part vraiment vers du Ministry.

Cosmic Camel Clash : En parlant des concerts justement, il y a pas mal de groupes qui pratiquent de l’indus/electro-metal et qui font un gros travail de mise en scène par rapport à leurs concerts, je pense notamment à Punish Yourself qui sont très célèbres pour cela. Est-ce que c’est quelque chose que vous pratiquez ?

Xand : Nous, nous avons un petit rituel: c’est de se maquiller avec deux traits noirs, par rapport aux deux traits qu’il y a dans le Z de Zorglüb, donc le groupe. Maintenant, les scènes que nous faisons ne nous permettent pas d’exploiter à 100 % le visuel. Quand nous allons dans un café-concert, nous ne pouvons pas exploiter des lights ou des choses comme cela. C’est à dire, nous aimerions, nous avons des idées mais aujourd’hui, nous n’avons pas pu les concrétiser par rapport aux scènes que nous fréquentons.

PhotoCosmic Camel Clash : Sinon, vu ce que tu m’as déjà dit, j’imagine que vos projets pour 2008, c’est surtout de continuer les concerts et d'écumer un max de scènes ?

Xand : Bien sûr, là déjà, nous avons un programme assez chargé jusque, on va dire fin mai, début juin. Nous allons jouer pas mal. Il y a notre local de répétition, La Cartonnerie, aussi, qui nous propose de faire une résidence de deux jours, pour accentuer le travail scénique. Nous en sommes super heureux parce que cela va nous permettre de bosser dans des vrais conditions. Justement comme tu disais, le coté visuel, nous allons pouvoir peut-être plus le bosser. Et puis après, derrière cela, être encore meilleur sur scène, pour pouvoir plus promouvoir l’album. Sachant que nous, notre objectif, c’est d’avoir pré-maquetté quelques morceaux d’ici la fin de l'année 2008, pour prétendre enregistrer un album assez rapidement.


Cosmic Camel Clash : Sinon, la question évidente par rapport au nom du groupe: vous êtes fans de Spirou ?

Xand : Non, carrément pas.

Cosmic Camel Clash : Alors, si ce n’est pas le Zorglüb de Spirou, parce que j'imagine que c’est ce que la plupart des gens pensent ...

Xand : Si, ouais, cela vient du Zorglüb de Spirou. C’est très bête. Cela vient d’une soirée assez arrosée. A l'époque Mr Loop et TOGK cherchaient un nom de groupe et c’est un de leur pote, qui était un peu éméché, qui a sorti le nom Zorglüb. Ils ont accroché et depuis, cela fait dix ans qu’il nous colle à la peau. Et puis, il passe super bien comme nom, nous l’aimons tous, nous le gardons et nous trouverions cela dommage de changer de nom, parce que c’est un peu l’essence du groupe.

Cosmic Camel Clash : On touche à la fin, donc si tu veux ajouter un dernier mot quelconque, par rapport aux lecteurs du site, tu es libre.

Xand : S'ils ont aimé l’interview et qu’ils ont aimé la chronique, qu’ils n'hésitent pas à aller sur notre MySpace pour écouter un peu ce que nous faisons, qu’ils n'hésitent pas à nous lâcher des commentaires, cela fait toujours plaisir de savoir ce que les gens pensent, que ce soit en positif ou en négatif, sur notre musique. Puis que l’on se donne rendez-vous sur les nombreux concerts que nous allons faire en 2008, avec grand plaisir.


Crédits photo : www.myspace.com/zorglubindusband


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7