Le TOP 2020



 


Shamash



Photo_1_350h_350w


Non content d'être sumérien, Shamash n'est pas content, point barre. Sauf quand il écoute son top 2020 (et aussi d'autres albums, rassurez-vous, il lui arrive d'être gentil). D'autant qu'il a bon goût le bougre :

Faceless Burial - Speciation

Ces dernières années, des jeunes gens ont décidé de faire revivre un death old school bien sombre. Parmi eux, Faceless Burial, qui nous vient d’Australie et qui entend se placer aux côtés de formations comme Tomb Mold, dans le haut du panier. Simple et efficace, Speciation ravira les amateurs du style.

Of Feather and Bone - Sulfuric Disintegration

La grosse claque. Fini le hardcore sombre des débuts, la mue opérée a laissé apparaitre un groupe de death bien violent, avec des vocaux caverneux. De bonnes compositions et un son qui a de quoi terroriser les foules. Extrêmement recommandé, aux moins fragiles d’entre vous.

Havukruunu - Uinuos syömein sota

La confirmation. Havukruunu mérite les louanges qu’il reçoit depuis maintenant quelques années. En mélangeant pagan, black et heavy, le groupe parvient à présenter un disque épique et violent. Ils sont forts ces Finlandais.

Draconian - Under A Godless Veil

Les anciens disques du groupe ne m’ont jamais plus, trop classiques à mon goût. Mais ayant succombé à Ison et au chant de Heike Langhans, j’ai été agréablement surpris que la dame pose sa voix sur des compositions sombres et mélancoliques. Et son association avec Anders Jacobsson fonctionne à merveille. La bonne surprise de cette fin d’année.

Crippled Black Phoenix - Ellengaest

Justin Greaves poursuit son travail et propose en 2020 un album dense, mélodique et mélancolique. Le tout avec une cohérence étonnante qui en fait un album aux multiples richesses, se laissant lentement apprivoiser.

Ulver - Flowers Of Evil

Ulver continue à faire de l’electro très typé années 1980. Le travail d'orfèvre sur les arrangements et sur les vocaux en font d’ores et déjà un des meilleurs de leur discographie. Plus metal depuis longtemps mais tout de même remarquable.

Skeletal RemainsThe Entombment of Chaos

Chris Monroy a fait un gros ménage en congédiant tous ses partenaires. Seul maître à bord, il a, une fois encore, su bien s’entourer et offre un album de death classique mais racé. Son amour de Morbid Angel est trahi sur chaque seconde de ce quatrième album, pour le plus grand bonheur des amateurs de death puissant, technique et inspiré.

Thanatos - Violent Death Rituals

Le meilleur album de death thrash nous vient d’un vieux groupe néerlandais. Des titres puissants, enlevés et truffés de riffs efficaces. Il n’en faut pas plus pour mon plaisir. De quoi illustrer l’adage associant vieux pots et bonnes soupes (ou confitures, si vous êtes plutôt sucré).

Vredehammer - Viperous

Du death black très moderne avec en contrepoint des claviers qui plairaient à toutes les formations synthwave. Ce mélange, détonnant sur le papier, s’avère finalement sacrément réussi. Pour ceux qui ont été déçus des dernières sorties de Behemoth, vous savez ce qu’il vous reste à faire.







©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7