995

CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 9/20

LINE UP

-Martin
(chant)

-Josh
(guitare)

-Chris
(basse)

-David
(batterie)

TRACKLIST

1)End Of The 1980's
2)Drop It Like It's Not
3)Who The Fuck Taught You Snaps?
4)Six Months
5)Nothing To Lose
6)Love Song
7)The Rules Of Attraction
8)Explosions
9)Suckerpunch
10)End Of The World

DISCOGRAPHIE


Carpathian - Nothing To Lose
(2007) - hardcore - Label : Golf



La chronique express fut mise en place pour que les chroniqueurs des Eternels puissent faire face à un flot massif de cd promotionnels intensément quelconques. Le Hard FM cher au label Frontiers étant le genre le plus producteur d'oeuvres insignifiantes et banales, mon collègue David était logiquement l'Immortel le plus associé aux chroniques express... sauf que si je continue à recevoir des cds comme ce Nothing To Lose, la proportion risque de rapidement changer.

Difficile de faire plus plat que cet album de Carpathian. La seule originalité de cet album est à chercher du côté de l'origine australienne de ses membres, et une fois ce détail évoqué on se retrouve face à une démonstration en bonne et due forme de manque crasse d'inspiration. C'est du thrash/hardcore comme on en a déjà entendu des milliards de fois, les riffs convenus, les quelques incursions de mélodie comme le chant furieux renvoyant systématiquement à tous les groupes du genre déjà dans le circuit. Les paroles suivent le même schéma : colère, regrets, critique du monde maléfique qui fait du mal aux gens, n'en jetez plus.

Vous l'aurez compris, on ne trouve rien de foncièrement mauvais dans cet album : le son est bon, c'est bien joué et en live ça fera sûrement son petit effet... mais l'écoute de cet album est une non-expérience, quelque chose qui ne laisse strictement aucune impression, ni bonne ni mauvaise. On se demande de temps en temps à qui le groupe a piqué tel ou tel plan, et au bout d'un moment on se rend compte qu'on s'en fiche. Ce Nothing To Lose porte assez bien son cliché de nom, à la nuance près qu'il aurait tout aussi bien pu s'appeler Nothing To Gain. Si vous êtes facilement blasé et que vous pensez que plus rien de nouveau ne peut être fait dans le métal, cet album vous donnera raison...




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1