940

CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14.5/20

LINE UP

-Tout plein de groupes

TRACKLIST

1)ANTHRAX - Only
2)ANTHRAX - Indians
3)DESTRUCTION - Nailed To The Cross
4)CHILDREN OF BODOM - Sixpounder
5)CANNIBAL CORPSE - Gallery Of Suicide
6)MAYHEM - Pagan Fears
7)DEATH ANGEL - Thicker Than Blood
8)UNLEASHED - To Asgaard We Fly
9)ORPHANAGE - Five Crystals
10)EKTOMORF - I Know Them
11)EKTOMORF - I Destroy
12)BAL-SAGOTH - The Emperial Lexicon
13)MNEMIC - Ghost
14)CATHEDRAL - Stained Glass Horizon
15)NEVERMORE - Enemies Of Reality
16)DIO - Holy Diver
17)DIO - Don´t Talk To Strangers
18)HELLOWEEN - Dr.Stein
19)DORO - Für immer
20)KOTIPELTO - Reasons
21)MYSTIC PROPHECY - In The Land Of The Dead
22)BRAINSTORM - Hollow Hideaway
23)MOTÖRHEAD - We Are Motörhead
24)MOTÖRHEAD - Life Is A Bitch
25)PARAGON - Green Hell
26)WEINHOLD - Strike
27)FEINSTEIN - Rebelutions
28)J.B.O. - Arschloch und Spaß dabei
29)BLAZE BAYLEY - Fear Of The Dark
30)VANGUARD - Forgive
31)RECKLESS TIDE - Death Train
32)RECKLESS TIDE - Equality
33)GRIFFIN - The Sentence
34)HOBBS ANGEL OF DEATH - Crucifiction
35)DR. ROCK - Wicked Show
36)DR. ROCK - Dr. Rock
37)EVERFEST - See Me Rising
38)SUFFERAGE - Civilized
39)GUN BARREL - Only A Passenger
40)GUTBUCKET - 82 Hours Bus Hellride
41)GUTBUCKET - You Never
42)SUPERSOMA - Missing Nola
43)THORA - Christ Abuse
44)METHEDRAS - Wreck ´n´ Roll
45)ZODIAC MINDWARP - Like A Hurricane
46)RAUNCHY - Summer Of Overload
47)ELÄKELÄISET - Humppa (Jump)

DISCOGRAPHIE

Live 2004 (2005)




Aaaahhh, émotion au moment de chroniquer ce live du festival Wacken Open Air de 2004: imaginez-vous, j'y étais. Trois jours d'un soleil de plomb, de groupes légendaires en cascades, de cuites prises avec des stars, et d'Allemands par milliers hurlant comme des porcs. Après ce petit moment "souvenirs souvenirs", évoquons ce double-triple live. Double-triple, car la démarche d'Armageddon Records est pour le moins étrange: le produit fini sera un triple CD (Thrash / Death
/ Black
, Power / Traditionnal et Underground), mais la version promo que moi et mes collègues chroniqueurs avons reçu est un double CD mêlant un peu de tout, et donc ne proposant qu'une partie des titres et des groupes qui figureront sur le produit définitif. Cette chronique est donc nécessairement incomplète.


Par rapport à ce produit fini, deux infos importantes. Un, il est annoncé comme coûtant moins de vingt euros dans les bacs, et pour un triple live c'est exceptionnel (si ça se vérifie). Deux, l'EVENEMENT de ce Wacken 2004, à savoir la présence d'un set de DarkThrone assuré par Nocturno Culto et les musiciens de Satyricon, ne sera pas sur le disque. Dommage, car il s'agit à ce jour du seul et unique concert donné par les chouchous de TheDecline01. Je vais diviser cette chronique en trois parties: les moments forts, les grosses plantades et le reste. Avant de commencer, une précision: le son est bon! Lars Ratz de Metalium -boss d'Armageddon Records- a visiblement investi dans du bon matos, et tous les titres sonnent pro et carré, avec un bon équilibre groupe-public (il aurait été dommage d'occulter les 40.000 métalleux beuglant les paroles des chansons tout de même!).

Dans les moments forts, on peut sans aucune hésitation citer les titres de Dio. Ce petit homme est phénoménal, il n'a en rien perdu de sa voix, et son concert reste un des meilleurs de ma vie. "Holy Diver" et surtout "Don't Talk To Strangers" sont des moments d'anthologie magnifiés par un groupe classieux et un public en transe. L'autre grosse claque est la version de "Fear Of The Dark", bizarrement créditée Blaze Bayley sur le CD alors qu'il était invité sur le set de Doro (Blaze n'a pas fait de concert au Wacken). La version ici présentée est dépourvue de guitare mais jouée par un orchestre symphonique, et l'effet est absolument saisissant. Bayley prouve une nouvelle fois qu'il est un grand chanteur, sa voix et celle de Doro se complètent admirablement, et le chœur légendaire du milieu repris par des dizaines de milliers de gorges enflammées colle le frisson. Un grand moment. Les groupes de thrash assurent particulièrement: Destruction nous gratifie d'un "Nailed To The Cross" bien méchant, Anthrax est un tuerie en live (mais "Antisocial" n'est pas présent), et les excellents Death Angel balancent un "Thicker Than Blood" impressionnant, surtout quand on sait la cuite incroyable que tenait le chanteur la veille du concert, alors que le groupe jouait à 12h30!

Les ratages maintenant: désolé, mais Motörhead en live me laisse froid, et ce ne sont pas les deux titres présents qui vont me faire changer d'avis. Riffs basiques, chant insupportable, compos linéaires au possible: "We Are Motörhead" et "Life's A Bitch" sont pour moi à jeter (adressez vos mails d'insultes à cosmic_camel_clash[AT]gmail.com). Dans la série "ratages incompréhensibles", la version de "Reasons" de Kotipelto tombe complètement à plat, alors que le concert lui-même était une très agréable surprise. A croire que la musique solo du chanteur de Stratovarius ne passe décidément pas le cap de l'enregistrement! Il aurait mieux valu enregister sa reprise de I "Don't Believe in Love" de Queensryche! Citons aussi Feinstein et son chant poussif (toujours un poil faux). Les JBO, obscur groupe allemand, provoquent une réaction impressionnante du public, mais bon, pour l'auditeur français cela ne présente que peu d'intérêt tout de même. Nevermore est un des rares groupes proposant un son vraiment brouillon, et le titre "Enemies Of Reality" s'en retrouve gâché. Dommage, car le chanteur assure!

Et le reste... Le reste, ce sont des groupes nous proposant de la bonne musique en général, pas forcément renversante mais toujours très sympathique. Tous les styles de métal sont représentés ici: on a même Mnemic et Ektomorf pour le néo-hardcore, bien que l'absence de réaction du public prouve bien que le Wacken, c'est métaaaaaaaaaaaaaal avant tout. Le métal extrême a ici de dignes représentants (Mayhem, Children of Bodom et Cannibal Corpse, pour ne citer qu'eux), on trouve du gothique à voix féminine/voix death (Vanguard), du heavy traditionnel à foison, du hard-rock (Zodiac Mindwarp...), bref Armageddon Over Wacken se pose en panorama de ce que le métal peut offrir live, avec un son très bon pour un festival (n'en déplaise à lordlatem), et en ce sens me paraît être un achat tout à fait justifié. On peut déplorer l'absence de poids lourds présents au festival, comme After Forever, Amon Amarth ou surtout Saxon, LA tête d'affiche des trois jours, qui a donné un concert fabuleux. Par contre Helloween est annoncé sur la version trois CDs, et sachant que le groupe a interprété entre autres le titre mythique "Keeper Of The Seven Keys", ça pourrait valoir le coup si cette chanson y figure! (ah, on me signale que non, c'est finalement "Dr Stein").


Donc si vous êtes amateur de métal tous styles et/ou si vous voulez montrer à un ami l'étendue du spectre de cette musique, Armageddon Over Wacken est pour vous. Jetez un œil sur le track-listing quand vous aurez le digipak entre les mains pour vous faire une idée de la variété des groupes présents et des titres interprétés, cela devrait vous donner de la qualité du truc. A mon humble avis, un bon investissement. Et rendez-vous au Wacken 2005.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4