938

CHRONIQUE PAR ...

7
Count D
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 16/20

LINE UP

-Comte d'Erlette
(chant+basse)

-Syuth n'Guaraath
(guitare)

-Tor Akin
(guitare)

TRACKLIST

1)The Call of Cthulhu
2)Nemesis I
3)Dagon
4)Quelque chose...

DISCOGRAPHIE


Arkham - Chapter III The Madness From The Sea (EP)



Arkham, fraîchement signé sur le label toulousain Battlesk'rs Production, sort enfin une de ses œuvres de pur et sombre lovecraftian dark metal en format CD. Le travail du groupe sur ce mini CD est conséquent et mérite d’être connu du plus grand nombre. Arkham est sans conteste le porte parole de ce que les œuvres de Lovecraft auraient été si celui-ci les avaient retranscrites en musique. Au-delà de l’adaptation de textes, la musique obscure et raffinée nous entraîne dans des mondes fantastiques et de peur.

Arkham joue du dark metal tournant autour d’atmosphères et de mélodies de guitares mélodiques et inspirées. Pas de nappes de claviers à outrance… toute l’ambiance respire de ces mélodies parfois black metal, parfois plus thrash et cinglantes, et parfois purement de doom noir rappelant My Dying Bride (sur le titre "The Call Of Chtulhu"). Le chant de Comte d'Erlette parvient en tout point à faire vivre les textes inspirés ou tirés de HP Lovecraft, dans un registre black metal permettant de faire ressortir de manière très expressive la souffrance, la haine et la peur.

Comme à son habitude, Arkham propose à chaque nouvelle production un travail plus approfondi et mûri d’anciennes compositions. Sur Chapter III, il s’agit de "Call Of Chtulhu" composé en 1998 pour le tape album Malédiction et de "Dagon", composé en 1997 pour Rehearsal 1897. Ces titres gagnent en son et en profondeur, et sont désormais cultes dans le réperoire du groupe. Dagon possède une réelle personnalité, agressive et onirique, alternant tempos lents et plus rapides sur des riffs vraiment accrocheurs. Le travail de Syuth n'Guaraath et Tor Akin aux guitares prend toute son ampleur, abordant perfidement des rythmiques tranchantes et d’autres plus démoniaques. Les cris de Comte d'Erlette sont somptueux et torturés, tout autant que les textes du sieur HP Lovecraft le sont.

Arkham n’en fait jamais trop, mais toujours largement assez pour insuffler à sa musique l’ambiance souhaitée, grâce aux samples parsemant aux bons endroits une couche de terreur de plus… Le titre "Quelque Chose…" est un mélange de métal sombre et d’atmosphères où se mêlent cris et fonds sonores de films d’horreur. La chose des ténèbres nous attend dans un monde « là où le sombre est plus que le noir ». Pour finir sur cette belle œuvre, les quatre titres de ce Chapter III – The Madness From The Sea permettent sans aucun doute de nous faire apprécier toute les capacités musicales et conceptuelles d’Arkham, dédié à cet hommage qui lui tient tant à cœur depuis une dizaine d’année maintenant. A n’en point douter beaucoup seront sensibles à la vague sombre et dérangeante que laisse Arkham sur son passage…




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7