929

CHRONIQUE PAR ...

6
Lord Henry
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14/20

LINE UP

-Greg Wagner
(chant)

-Chris Matyus
(guitare)

-Jamie Still
(basse)

-Keith Zeigler
(batterie)

TRACKLIST

1)Final Day
2)Hands of Time
3)Dawning
4)Dissension's Wake
5)Inside Your Dreams
6)Premonitions
7)Visionary
8)Arisen
9)The Mind's Eye
10)Years Ago

DISCOGRAPHIE

Dawning (2002)

Archetype - Dawning
(2002) - heavy metal metal prog - Label : Wagram LMP



Méconnu par chez nous, Archetype est un groupe qui nous vient des Etats-Unis, bien qu'il officie dans un style qui brille plus par ses représentants européens : du heavy progressif. Plutôt technique, la musique d'Archetype demande de nombreuses écoutes avant d'être assimilée, tant les idées affluent dans chacun des titres de ce Dawning. Ce premier (et unique) album, originellement sorti en 2002, a été réédité en 2004, agrémenté de deux chansons sous une version alternative, tirées du premier EP du groupe.

Le heavy d'Archetype est assez diffcile d'accès. La durée des morceaux descend rarement en deça des six minutes, et pourtant ces derniers ne donnent jamais lieu à des envolées instrumentales trop longues et barbantes; signe que les Américains ne sont pas en pénurie d'idées. Effectivement, elles abondent dans chacune des compositions, tant sur le plan rythmique que vocal d'ailleurs. Greg Wagner multiplie les intonations: tantôt très aigu, tantôt très grave, et rappelant ainsi Geoff Tate, parfois aussi rauque, voire même criard à la death-metal, il ne faut pas compter sur son chant pour donner un fil rouge à l'ensemble. Tant mieux. Mais qui dit créativité ne dit pas forcément qualité: certains passages sont ainsi trop tirés par les cheveux, ou trop imbuvables. L'avantage est qu'ils ne durent jamais très longtemps.

Pas de claviériste officiel dans Archetype, étrange pour un groupe de prog... Même si quelques effets sont bien présents ici ou là, et fort bienvenus. La part belle est faite aux guitares. C'est tout-à-fait justifié, tant Chris Matyus maîtrise son sujet. Ses riffs sont carrés et compliqués, et ses soli et leads, sans trop en faire, sont impressionnants de maîtrise : "Dawning", "Dissension's Wake", ou encore l'introduction exclusivement acoustique de "Inside Your Dreams", assez monumentale. On imagine que le gaillard est à l'origine de la majeure partie des morceaux, tant ceux-ci s'articulent autour du travail de gratte. Ses compères bassiste et batteur s'en tirent également avec les honneurs: le morceau-fleuve "Years Ago", de même que les instrumentaux "The Mind's Eye" et "Reflection", suffisent pour se rendre compte qu'on a bien affaire à des musiciens expérimentés. Cela est surtout vrai pour les changements de rythmes, inéluctables, parfois prévisibles mais tellement forts.


Le tout manque peut-être de mélodies vocales fédératrices. Les harmonies sur ce plan sont globalement peu travaillées, en comparaison du reste (sauf peut-être sur le très soigné "Arisen", aux lignes de basse par ailleurs si percutantes), si bien qu'un petit arrière-goût de manque et d'incomplétude accompagne la digestion - longue - de ce Dawning. Peut-être Archetype a t'il peur de se répéter? En tous les cas, on sent bien que le combo a le potentiel nécessaire. Le heavy-metal, de nos jours, a besoin pour rester crédible de cette vision de la musique, moins stéréotypée, commune à seulement quelques groupes. Et si tout n'est pas parfait, si Dawning n'est pas l'album de la consécration pour Archetype (ce n'est que le premier après tout), voici un groupe qui mérite amplement que l'on s'intéresse à lui. De beaux présages, en somme.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5