914

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 18.5/20

LINE UP

-Hansi Kürsch
(chant)

-André Olbrich
(guitare)

-Marcus Siepen
(guitare)

-Thomen Stauch
(batterie)

TRACKLIST

1)War Of Wrath
2)Into The Storm
3)Lammoth
4)Nightfall
5)The Minstrel
6)The Curse Of Feanor
7)Captured
8)Blood Tears
9)Mirror Mirror
10)Face The Truth
11)Noldor (Dead Winter Reigns)
12)Battle Of Sudden Flame
13)Time Stands Still At The Iron Hill)
14)The Dark Elf
15)Thorn
16)The Eldar
17)Nom The Wise
18)When Sorrow Sang
19)Out On The Water
20)The Steadfast
21)A Dark Passage
22)Final Chapter (Thus Ends)

DISCOGRAPHIE


Blind Guardian - Nightfall In Middle Earth





Voici un bon groupe allemand et qui ne fait pas dans le « anti-original », c’est bien. Car je n’ai rien contre nos amis allemands, mais ceux-ci sont réputés pour leur conservatisme dans le milieu du metal. M’enfin bon, Blind Guardian fait dans le heavy / speed et le fait à sa manière. Une première écoute de l’album révèle un penchant du groupe pour les refrains chantés à plusieurs, et ma foi ces refrains ne sont pas repoussants pour un sou. En plus notre oreille est titillé par la forte présence de claviers (à la première écoute je précise bien). Mais rien d’exceptionnel à part la première piste avec vraiment un ultra refrain « And we are following, the wiiiill of the ooooone » ! Magnifique. Et puis on écoute une autre fois ce disque car on nous a bassiné avec, c’est qu’il doit être bien. Et on réécoute, puis une autre fois et encore et encore. Et là on commence à halluciner, parce que chaque nouvelle écoute révèle une nouvelle parcelle de la richesse étourdissante de la musique, chaque refrain gagne en puissance et devient meilleur, chaque chanson fait éclater son excellence. Et puis ces fameux claviers … pfuit, l’espèce de nul que je faisais, c’était bien évidemment les guitares ! Et ce qui vous met le ravioli en ébullition c’est que les sieurs Olbrich et Siepen maîtrisent niveau 25e dan, réellement impressionnant. Ils donnent une toute autre dimension à ce bête instrument qu’est la guitare électrique. Franchement, jamais je ne l’ai entendue utilisée de telle manière, ça tue. On ne peut plus parler de riffs, mais carrément de chant, si si, j’vous jure ! Elles construisent la mélodie comme une voix et donne l’impression d’un solo permanent, sur-le-cultant. En plus elles ont un son bien Blind Guardian, c’est-à-dire très aigu, pas de lourdeur heavy mais au contraire une légèreté tout en finesse.

Ensuite ce qui calme bien, c’est le chant justement. Hansi Kürsch assure comme pas deux autant dans le domaine bien aigu énervé que dans la voix posée et le chant doux. Et comment oublier les différents refrains ainsi que les « back vocals » qui donnent toute leur phénoménalité aux chansons. Rien que sur ces deux points, Blind Guardian bluffe son monde. Si en plus vous rajoutez une batterie à la hauteur, une basse pas si discrète que ça, des « vrais » claviers tout en délicatesse et surtout un savoir-faire grandissime dans la composition de mélodies entraînantes, vous finissez dans les choux et en avez plus que pour votre argent. Et voilà pourquoi ce Nightfall in Middle-Earth est génial, c’est qu’il allie avec un rare bonheur des guitares enchanteresses à un chant mirifique et le tout magnifié par des mélodies extraordinaires. En plus, nous avons droit à du Tolkien pour les textes et toutes les diverses annotations présentes dans le livret ainsi que tout plein de transition parlée dans le plus pur esprit de la Terre du Milieu entre toutes ces pièces d’orfèvrerie de chansons. Juste pour se faire plaisir maintenant, une petite liste des ultra bombes qu’a composé Blind Guardian pour ce Nightfall, notamment en ce qui concerne ces fameux refrains en chœur:

# Into the Storm
# Nightfall
# The Curse of Feanor
# Blood Tears
# Mirror Mirror
# When Sorrow Sang


Du bonheur en musique. Voilà, c’était une petite plaidoirie en faveur d’un disque exceptionnel, et qui ne se laisse pas dominer facilement, mais au contraire qui vous dévoile toutes ses délicatesses au fur et à mesure des écoutes, géant.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7