833

CHRONIQUE PAR ...

26
Mucopurulence
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14.5/20

LINE UP

-Chris Duckenfield
(mix)

TRACKLIST

1)The Rise Of The Machine (Mr. Barcode)
2)Crazy Cartoon (Rob-In)
3)Hip House Soup (D'Julz)
4)Acid Shock (Zoo Brazil)
5)DVD Clash (Lil' Mark)
6)Acid By Numbers (Jacob)
7)Everything I Know I Learnt On Acid (Swag)
8)No Way Back (Freaks)
9)Beddy Byes (Jimmy 19)
10)Dose Of Acid, A (Jerome Pacman)
11)No 303 (Soul Mekanik)
12)Lost And Found (Subway)
13)Bad Acid (Freaks)
14)Rails (Joshua)

DISCOGRAPHIE

Bad Acid (2004)

Duckenfield, Chris - Bad Acid
(2004) - electro acid-house - Label : Music For Freaks



Music For Freaks ce n’est pas un groupe, ce n’est pas non plus un pseudonyme, c’est un label spécialisé dans l’acid-house et qui abrite des pointures du genre telles que Swag, Soul Mekanik, Freaks ou encore Joshua. Alors l’acid-house c’est quoi? Et bien il ne faut pas trop se fier au terme house car en effet, même si les rythmes peuvent faire danser à peu près n’importe qui, le rugosité de certains sons fait plus penser aux musiques plus « hardcore » de la frange musique électronique que de la musique pour aller en boîte de nuit. Ici le label sort donc une compilation avec des morceaux entièrement inédits des groupes de son écurie.

Alors attention, ce n’est pas une compilation pure et simple car c’est Monsieur Chris Duckenfield, leader du groupe Swag (qui n’est rien de moins qu’un des groupes pionniers et références de l’acid) qui se colle aux platines pour mixer pendant plus d’une heure! On se prend donc ici tous les titres à la suite sans aucune coupure et force est de constater que ça fait mal… En effet, une homogénéité se dégage de l’ensemble dû forcément à l’enchaînement des titres, ce qui fait qu’à première écoute c’est un peu rude! Mais pas de panique puisque les groupes présents sur cette compilation ont des personnalités affirmées et quelques-uns font même littéralement péter le compteur.

Le label a voulu appâter le client avec les grosses pointures du style (que j’ai déjà évoquée plus haut) mais aussi une nouvelle génération qui emboîte le pas et de bien belle manière puisque les groupes rivalisent d’efficacité avec leurs aînés. On peu citer Jimmy 19 par exemple qui s’est fait remarquer par quelques pointures du mix (notament DJ Sneak) mais aussi Jacob dont le travail de percussion est tout simplement surpuissant à haut volume sonore! En fait, c’est ce qu’il y a de tout à fait remarquable sur cette compilation, c’est le martelage rythmique; certains passages sont totalements dépourvus de quelconque trace mélodique ou musicale et ne sont que des rythmes. Les breaks sont nombreux; exemple le titre de Robin S. qui laisse un blanc en pleine montée pour repartir sur un rythme gras à souhait.

Autre particularité outre le rythme endiablé de cette galette, c’est la qualité des sons utilisés et chez certains le terme « acid » prend tout son sens puisque certains appuient leur son de manière corrosive; le titre de Freaks en est le parfait exemple, sons de lasers qui fusent, saturation au possible ajoutés à des soupçons de voix transformés. D’autres vont plutôt jouer sur les ambiances en distillant des parties plus « planantes » axées sur des nappes en décalage avec le rythme (Joshua par exemple). On peut aussi entendre grâce à Subway un titre chanté en Français, ou plutôt « déclamé » en Français parce le terme de chant ne convient pas du tout ici…


Au final, cette compilation s’avère tout à fait intéressante au niveau du tracklisting retenu et bien agencée par le mix efficace d’une référence du mouvement, et ces titres n’existeront que sur cette compilation, raison de plus pour aller acheter cette galette qui allie publicité et sens artistique, chose tout à fait rare et exceptionnelle. Assurément fait par des passionnés, pour les passionnés.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7