794

CHRONIQUE PAR ...

7
Count D
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 8.5/20

LINE UP

-Claudia Uhle
(chant)

+ guests

TRACKLIST

1)Turn The Sky (feat. Apocalyptica)
2)Back In The Moment (feat. Joachim Witt)
3)Blasphemous Rumours
4)Otium
5)Falling Leaves
6)Guardian Angel
7)Crawling
8)Bouncing Shadows
9)Fairyland
10)Dream In A Church (feat. Letzte Instanz)
11)Newborn Sun (feat. miLú / Mila Mar)
12)Lights
13)Into My Arms (feat. Roednerallee)
14)Christmas Dreams
15)Peace Of Mind

DISCOGRAPHIE

Angelzoom (2004)

Angelzoom - Angelzoom
(2004) - pop ambient - Label : Nuclear Blast M10



Certains trouveront ici de belles choses. Certains commenceront à s’énerver bien vite tellement ça frôle le niais et le miel tout chaud qui colle au slip. On pourrait bien aimer, pourtant, accompagnant un ciel bleu, tout propre, avec des oies sauvages et des petits êtres au grand sourire… Mais on s’en lasserait aussi. Essayant peut-être une approche comme sa consoeur Loreena Mc Kennith ou encore et surtout Enya, Claudia Uhle par ailleurs porte parole du groupe X-Perience, se fourvoie un peu dans un chant lent et doucereux, sur un fond atmosphérique un peu trop plat pour être écouté sur la longueur.

Les quinze titres de ce Angelzoom auraient pourtant quelques moments à nous faire partager, comme le premier titre "Turn The Sky" très en relief, rythmé par des lentes percussions et pizzicati bien mesurés (feat. Apocalyptica, on comprend mieux!). De quoi mettre l’eau à la bouche. Bel instrumental, "Bouncing Shadows a aussi de quoi plaire, reprenant les mêmes ingrédients que le titre précédemment cité, le piano en plus (le claviériste n’a-t-il réellement que deux doigts?). Aussi, le titre "Fairyland", ayant fait l’objet d’un maxi avant la présentation de cet album, a évidemment de quoi séduire. Il faut dire que dès qu’un titre possède une certaine progression musicale, une assise instrumentale forte et un chant présent tout autant qu’agréable, on ne peut qu’être plus attentif à l’écoute.

Et puis après tout devient moins intéressant, entre le presque-Elend "Dream In A Church" et le chant de noël de "Otium"… (oui, tout comme "Christmas Dreams", qui ne se cache pas, lui…). On frôle aussi la pop simpliste avec "Crawling" et même un vieux ERA ragoutisé à l’éléctro, très répétitif ("Back In The Moment" (feat. Joachim Witt)). La pierre n’est pas jetée à la chanteuse qui a tout de même un belle voix, loin d’un charisme à la Sharon Den Aldel (Within Temptation) soit, mais assez sympa tout de même. Le titre "Newborn Sun" révèle quelques très bons passages vocaux décalés par rapport au reste (heureusement). Quel dommage de gâcher une belle voix, avec des compositions comme "Guardian Angel", qui ferait très bon office comme fond sonore d’une série américaine de base avec des gens qui s’aiment et qui pleurent partout à la fin…


Enfin... Presque une heure de musique parfois pop, parfois presque B.O., parfois un peu tristounette, mais se complaisant trop souvent dans une ambiance atmosphérique mielleuse à l’excès, entre musique pour faire l’amour (quoi que, faudrait pas être pressé…) et assoupissement intégral.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4