767

CHRONIQUE PAR ...

6
Lord Henry
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 13/20

LINE UP

-Xaver Drexler
(chant)

-Rolf Tanzius
(guitare)

-Toni Pinciroli
(batterie)

-Tom Kintgen
(basse)

TRACKLIST

1)Begging For Awakening
2)Dear Mr. Devil
3)Down & Dirty
4)Fearing The Fear Of My Fears
5)The Fallen One
6)Lights And Shadows
7)Dive Into The Flame
8)Bombard Your Soul
9)Bloody Pretender
10)On The Road Again
11)I'm Alive
12)... Is You

DISCOGRAPHIE


Gun Barrel - Bombard Your Soul
(2005) - rock heavy metal hard rock - Label : Wagram LMP



C'est surtout grâce à ses prestations scéniques que Gun Barrel s'est fait une réputation. Habitués des festivals, les Allemands marquent souvent les esprits en concert, même si leurs disques ne connaissent pas un succès phénoménal. Bombard Your Soul est déjà leur troisième album, et exploite toujours le filon du rock 'n' roll radicalisé, comme peuvent le faire Motörhead ou Nashville Pussy. Le heavy de Gun Barrel, toutefois, cherche en toutes circonstances à honorer les mélodies, et s'avère plus catchy que les groupes pré-cités. Simple, directe et énergique, la musique de Gun Barrel n'est pas ambitieuse mais Bombard Your Soul est largement à la hauteur de ses maigres objectifs.

C'est après une fort jolie introduction "Begging For Awakening" typée Hollywood score, surprenant son monde, que résonnent les riffs heavy-rock d'un "Dear Mr. Devil" au refrain catchy à souhait. Xaver Drexler excelle dans un registre de chant mi-hard mi-metal, à l'instar d'un Carsten Schultz, et s'en donne à coeur joie de sa voix éraillée dans des couplets assassins. "Down & Dirty" et "Bombard Your Soul" en sont très proches, même si leur simplicité, poussée dans ses derniers retranchements, en fait des titres peut-être plus anecdotiques, du moins sur album; en live en revanche, nul doute que l'efficacité ne fait défaut à aucune chanson de Gun Barrel. Surtout pas à "Fearing The Fear Of My Fears" ni à "Bloody Pretender", dont la basse remuante et le rythme prennent aux tripes instantanément.

Gun Barrel s'aventure sur "Lights And Shadows" dans des changements de rythmes saugrenus, et s'y trouve très à l'aise. Provoquant la surprise, le groupe fait de ce morceau particulièrement mélodique un high-light de l'album. Quant à "Dive Into The Flame" et "On The Road Again", où l'on reconnaît dans les choeurs puissants l'influence du co-producteur Piet Sielck, on y trouvera l'archétype de ce rock 'n' roll métallisé décrit plus haut. Rien de véritablement novateur, ni même de formidable, mais encore une fois, la scène doit fournir à ces chansons une dimension manquante en studio. Cela n'empêchera pas d'apprécier telles qu'elles sont les mélodies de "I'm Alive" et de "The Fallen One", si courte la durée de vie dans votre platine de ces énièmes déclinaisons soit-elle.

C'est après une ribambelle de morceaux comme ceux-là que Gun Barrel finit par se vautrer dans une power-ballade plutôt ratée. Des couplets en arpège certes sympathiques mais très communs, et un refrain briseur de rythme des plus soporifiques, vient gangréner ce qui aurait pu être le bol d'oxygène du disque. On a bien compris, de toute manière, que ce n'est pas dans cette catégorie que Gun Barrel joue.


Les quatre gaillards savent faire du rock, et ils le démontrent sur scène. Voilà ce qu'on leur demande, et si les morceaux qu'ils ont à y défendre atteignent le degré de qualité de certains extraits de ce Bombard Your Soul, on ne s'en plaindra pas. A voir en live.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2