751

CHRONIQUE PAR ...

7
Count D
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14/20

LINE UP

-Ole Walaunet (guitare+basse)

-Frediablo
(chant)

-Christian Svendsen (batterie)

TRACKLIST

1)The Power
2)Separation Of My Soul
3)Breed Apart
4)Unborn (intro)
5)Unborn
6)The Ashes Of The Gods
7)Reap The Fire
8)Touched By A Shadow Of Evil
9)Tools Of The Trade
10)Fight Or Die

DISCOGRAPHIE


Grimfist - 10 Steps To Hell



De retour pour un deuxième assaut, Grimfist présente 10 Steps To Hell. Et voici donc une nouvelle pièce de boucher au compteur, pleine d’influences et de mélanges de tous genres. Toujours plus puissant dans son death/thrash, Grimfist, qui s’était séparé de son batteur, Horgh (Hypocrisy, ex-Immortal), se voit ici proposer aux amateurs d’extrême une galette plutôt appétissante. Très thrash, par moment death, de temps en temps hardcore au niveau du chant, black metal sur quelques coups de tête, lourd et incisif à la fois… Tout autant d’indications qui rendent 10 Steps To Hell difficile au premier abord. Il s’agirait plus d’un album rassemblant un conglomérat sanglant d’idées musicales bouillonnantes.

Pas facile de savoir de quel coté penche Grimfist, tour à tour basique à souhait dans son jeu ("Separation Of My Soul"), et précis de finesse et de violence masquée ("Inborn"). Le tout est de s’en faire une idée générale, à savoir la pêche et l’agressivité dégagée par les titres, quelque soit la couleur d’arrière plan adoptée. La qualité du son (studios Fredman bien sûr) accorde à l’album une dimension violente et directe supplémentaire. Et si à première vue tout semble fait pour en balancer un maximum dans les oreilles, on notera une certaine propension à confectionner de petites atmosphères bien glauques quand il le faut. Sans cela, l’appréciation de l’album aurait été moins angélique.

Sur "Inborn" par exemple, les guitares plus grasses et lentes sont un décompresseur de ce qu’avait été l’ambiance du titre précédent. Une sorte de descente aux enfers non guidée. Mais "Reap The Fire" remporte la palme avec une composition dégoûtante de malaise (c’est un compliment), partant de samples d’enfants et se laissant guider à quelques narrations gutturales sur un fond acoustico-électrique à la Diabolical Masquerade. La fin de l’album d’ailleurs se veut encore plus glauque et complètement étrangère aux premières compositions, avec l’inquiétant "Touched By a Shadow Of Evil", le très progressif et sombre "Tools Of The Trade", presque berçant même si très puissant.

D’ailleurs, coté puissance, on retrouvera ici de quoi se faire du bien, avec un méli-mélo de riffs très old school ("Separation Of My Soul") et des parties plus modernes très étudiées ("To Fight Or Die"). Chaque titre est abordé sur concept musical différent parfois cru et à d’autres moments plus planants. Instrumentalement, 10 Steps To Hell met en avant les qualités musicales des membres de Grimfest, avec des compos toujours directes mais nuancées. On ne pourra pas exemple comparer "The Power", très direct, thrash et presque punk/hardcore, avec "The Ashes Of The Gods", plus en rideau avec une touche rock n’ roll prononcée. 10 Steps To Hell montre bien qu’il est possible de combiner riffs puissants, rapidité et atmosphères plus sombres. Ne connaissant pas l’œuvre précédente Ghouls Of Grandeur, et donc ce que fut le jeu de Horg, je conseille tout de même de jeter une oreille attentive au nouveau batteur Christian Svendsen, tout simplement efficace, rapide, et surtout varié, notamment sur Unborn avec un passage très travaillé de plusieurs minutes.


Sans aucun doute, 10 Steps To Hell doit s’écouter de nombreuses fois afin d’être sur la même longueur que le groupe et voir où ils veulent en venir. Certains amateurs seront peut-être déroutés mais la très grande majorité sera unanime quant à la qualité intrinsèque du combo.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7