741

CHRONIQUE PAR ...

7
Count D
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14/20

LINE UP

-Fabien (chant+guitare+programmation)

-Julien
(guitare)

-Christophe
(basse)

TRACKLIST

1)Laughing To Death
2)Domination No
3)Another Reality
4)We're All Grazed
5)Anger
6)We're All Grazed (version lente)

DISCOGRAPHIE


Grazed - Laughing To Death (EP)



D’abord connu sous l’entité Ysyssy en 1997, ce combo devient le Grazed que l’on connaît deux ans plus tard. Torturé par mille changements de line up, dont certains membres partis en plein enregistrement, Grazed et son death thrash énergique se redonne un activité aujourd’hui avec Laughing To Death, comportant six titres dont trois enregistrés en 2002 avec un chanteur différent. Assez éclectique que cet EP, puisque regroupant deux périodes différentes ainsi qu’une version soft de "We’re All Grazed". Grazed joue un death thrash plutôt technique, parfois teinté d’influences discrètes de hardcore.

En tout cas, ce qui saute aux oreilles à l’écoute des deux premières compositions 2004 "Laughing To Death" et "Domination No", c’est la maîtrise technique des riffs et breaks, tout autant que cette capacité à faire une musique tout simplement rentre dedans. Loin d’être du bourrin de base, un petit coté heavy metal vient se greffer aux mélodies pour donner une touche plus aérienne. On remarque tout de suite sur ces deux titres la batterie programmée, enlevant un charme certain aux compositions qui s’en seraient tirées plus chaudes et personnelles. Le chant de Fabien, aussi aux guitares, se veut graveleux à souhait, rappelant de temps en temps et avec beaucoup de surprise sur "Domination No" un metal à la Samael des premiers temps, en plus technique et moins lourd. Les riffs n’en sont pas moins gras et incisifs en même temps, apportant une certaine dynamique à l’ensemble. Dommage encore pour le son de batterie, bien trop en arrière, limite tapage sur pots de confiture. A noter pour ce point que Grazed travaille avec son nouveau batteur pour faire un maximum de scènes.

Voilà la vieille période, 2002, avec un autre chanteur, et surtout des titres presque plus agressifs encore, une touche punk notable autant dans le chant que dans les reprises rythmiques sur "Another Reality". Toujours dans un esprit de diversité, "We’re All Grazed" commence comme du black metal pour enchaîner sur un feeling post Slayerien des plus alléchants. Et même si le son n’est pas des plus réussis, le plaisir est au rendez-vous avec cette compo carrément sombre, mélangeant à la perfection les rythmiques acérées et les passages plus metal extrême. "Anger" va dans ce sens, toujours plus rapide, avec cette fois-ci bien sûr un vrai batteur, détail non négligeable, comme sur le titre précédent. Les cris de Christophe se veulent hargneux du début à la fin, vraiment typés thrash du début des années 90.

La version lente de "We’re All Grazed" finit le EP sur une note de nostalgie, mélangeant avec tristesse guitares sèches et lents soli. On ne s’arrêtera pas sur le rapprochement de ce titre et de l’original, un peu dur à faire aux premières écoutes, mais peu importe, cette version vaut son pesant d’émotion. Pour ceux que cela amuse, Grazed propose sur cet EP une vidéo studio assez marrante dans l’ensemble…


Bref, il n’y a plus qu’à attendre Grazed sur scène, et surtout à lui souhaiter un line up stable, propice à la naissance d’un prochain album on espère tout aussi bon et plus long.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2