712

CHRONIQUE PAR ...

6
Lord Henry
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 13/20

LINE UP

-Jake E
(chant)

-Johann Eriksson
(guitare)

-Eric Rauti
(guitare)

-Mats Rendlert
(basse)

-Jesse Lindskog
(batterie)

TRACKLIST

1)Eye For An Eye
2)Carousel Of Pain
3)Reverse Deny
4)Secret Signs
5)Chosen Ones
6)Spread Your Wings
7)Shadows Of The Night
8)Heavenly Designed
9)Children Of Tomorrow
10)Forever And Ever
11)Revolution In Paradise

DISCOGRAPHIE


Dreamland - Eye For An Eye
(2007) - heavy metal - Label : Dockyard1



Parfois, le ressenti sur un disque tient à peu de choses. Figurez-vous que Dreamland est un groupe lié à Hammerfall par l’amitié et les liens sacrés du business. Curieusement, si Hammerfall avait sorti ce Eye For An Eye, nous n’aurions pas manqué de le conspuer copieusement. Mais c’est bien Dreamland qui le sort, un groupe avec un passif moins fallacieux, et ce qui aurait pu passer pour un énième foutage de gueule dans un cas passe dès lors pour une tentative sympathique de conception de hits métalliques.

Car Dreamland est spécialisé dans la mélodie simple « kitu » et qu’on ne peut s’empêcher de retenir et de chantonner. "Carousel Of Pain", "Reverse Deny", "Chosen Ones"… Autant de mid-tempo poppy et catchy en diable, servis par une voix « gay » des plus performantes. Les riffs ne contiennent guère plus de quatre accords, les soli sont affligeants de banalité, mais ces tubes marquent malgré tout vos tympans au fer blanc, et c’est précisément ce que cherche à faire Dreamland - avec ses faibles moyens.

Cela ne l’empêche pas de sombrer parfois dans le mauvais goût, comme avec ces claviers immondes de "Children Of Tomorrow". À leur décharge, ils sont fans d’Europe ; mais tout de même. Hormis quelques faux pas donc, tout cela transpire l’innocence et la joie ; et à travers elles l’envie de faire tout simplement sonner comme il faut du heavy-metal mélodique. Une petite prise de risque avec un "Revolution In Paradise", incluant une voix death, est à saluer. Sinon, RAS.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5