690

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 3/20

LINE UP

-Quorthon
(tout)

TRACKLIST

1)Lake Of Fire
2)Destroyer Of Worlds
3)Ode
4)Pestilence
5)Bleeding
6)109
7)Death From Above
8)Kill Kill Kill
9)Liberty & Justice
10)Krom
11)Sudden Death
12)White Bones
13)Day Of Wrath

DISCOGRAPHIE


Bathory - Destroyer Of Worlds
(2001) - death metal tendance viking - Label : Black Mark



Pouh ya yaaaaa !!! Comment peut-on se ramasser autant ? Merde, Bathory, de son unique maître à penser Quorthon, est le géniteur du black metal, source d’inspiration pour des milliers de groupes et accessoirement père d’albums indispensables comme Bathory (pour la légende) et Under the Sign of the Black Mark (pour la musique). Bathory au cours de son histoire a beaucoup changé de casquettes. De black metal aux débuts, il est passé par le viking metal pour ensuite faire un peu de thrash. Mais là, sur un album attendu depuis quelques lustres, soit 5 ans, qu’est-ce qui nous est servi ? Rien. D’autant plus problématique que ce rien dure quand même plus d’une heure… Ouah ! Ca calme bien.

Pour tout vous dire, j’ai beaucoup hésité avant d’écrire cette chronique car je ne savais si je pouvais écrire autant de mal sur ce mythe vivant. J’en avais honte. C’était par pur respect. Mais non pas que je ne respecte plus Bathory maintenant, mais je me suis rendu compte que cela ne servait à rien que de se taire sur le groupe, au contraire c’était lui manquer de respect en lui montrant que j’avais honte à parler de cet album… enfin bref vous n’êtes pas non plus super excités à l’idée de connaître mes états d’âmes, passons.

L’album, car album malheureusement il y a (sic), est vraiment désespérant. Franchement, j’arrive à trouver un seul truc de bien à cette galette, c’est la première minute de la première chanson je crois. Après ne cherchez pas à écouter plus loin, il n’y a rien de bon à prendre. On en prend surtout plein la gueule tellement on se demande ce qui est en train de sortir des enceintes. Aucune chanson n’est bien, et là comme ça, je dirais même plus, aucun passage n’est bon à part celui suscité. Bathory c’est monstrueusement fourvoyé avec cet album et c’est un terrible ratage. De la trempe de ceux qui mettent tous les fans d’accord (et Dieu sait que ça n’arrive jamais) : il est à chier. Et le pire c’est qu’il est ultra giga long (impression renforcée par sa médiocrité).

Voilà, je n’ai pas grand-chose d’autre à dire, ni grand-chose à dire, si ce n’est que ce skeud est navrant, pardon Quorthon, et que si vous le voyez, EVITEZ-LE ! Heureusement il paraît que les deux suivants sortis coup sur coup sont d’un tout autre calibre (en tout cas ils ne pouvaient pas être plus nuls …).




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7