683

CHRONIQUE PAR ...

7
Count D
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 15/20

LINE UP

-Sixten
(chant)

-Rudy
(guitare)

-Frank
(basse+chant)

-Tommy
(claviers)

-Ry
(batterie)


TRACKLIST

1)Dämmerung
2)Leaving Sun
3)Vampire
4)Sense of Words
5)Dark Side of Moon
6)New Harmony
7)Dorothea
8)Fantas

DISCOGRAPHIE


Basilisk - ...Between Light And Shadow



Fondé en 1996, Basilisk s’annonce avec son premier album …Between Light And Shadow comme un disciple du Melodic Gothic Power Metal, largement inspiré par des groupes comme Crematory ou Ever Eve… Les allemands de Basilisk proposent ici un bon album ultra mélodique, ne renversant en rien les barrières du genre, mais fort d’une personnalité propre et d’un sens particulier des harmonies délicates et euphorisantes. Si vous adorez Crematory, de quelque époque que ce soit, Basilisk vous plaira sans aucun doute.

Tout y est, et joué avec un grand feeling : riffs lourds et rythmiques sur fond d’atmosphères ultra mélodiques, voix death dynamique, claviers presque omniprésents, ambiances épiques et sombres… tous ces éléments font de …Between Light And Shadow une œuvre intéressante. La subtilité n’échappe pas au groupe, qui sait finement marier ambiances pesantes et accrocheuses comme sur le titre "Vampire", que l’on a envie de passer et de repasser sur sa platine. Voix claires et extrêmes se côtoient sur le presque expérimental "Sense Of Words", ce qui rend ce titre particulièrement touchant.

"Dark Side Of Moon développe ingénieusement de belles mélodies facilement mémorisables, ce qui n’est pas pour déplaire vu la capacité des groupes aujourd’hui à présenter une musique toujours plus complexe ou l’auditeur ne sait plus donner de la tête. La structure répétitive et planante de ce titre propose un voyage onirique, tout comme "Dorothea", dont le clip vidéo est disponible sur le même support. Les mélodies suaves et sombres savent se faire entendre, tour à tour perturbées par la présence de guitares venant renforcer la structure de la composition. Le premier titre Leaving Sun évoque de manière évidente le potentiel créatif du groupe. Les chœurs puissants proches de ce que pourraient faire Crematory développent le caractère grave qu’impose Basilisk et embellissent encore le tout.

La démarche sincère du groupe est toute en son honneur : Basilisk sait composer et jouer de la bonne musique. Les sentiments dégagés tout au long des titres de ce …Between Light And Shadow font très vite oublier que l’on se trouve tout de même à la lisière d’un style revu et corrigé depuis plus de dix ans par les plus grands. C’est de cette manière qu’ils tirent leur épingle du jeu et il y a fort à parier que cette musique passe très bien sur scène et réussisse à s’approprier à chaque fois plus d’amateurs de métal mélodique. Baslilsk cultive d’ailleurs une forte expérience de la scène depuis 1998, certes très peu en France, mais de manière plus exclusive en Allemagne et au Portugal, pays de leur label Dark Music Productions.


Les huit titres de …Between Light And Shadow dégagent une atmosphère homogène et entraînante, quand bien même chacun porte en lui une partie de l’identité du groupe, propre à satisfaire les amateurs de Métal nostalgique et mélodique. Basilisk a une force de conviction indéniable, même s’il reste encore à travailler sur la façon de rendre ce travail encore plus personnel, détaché des laisses du genre.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4