6791

CHRONIQUE PAR ...

113
Ptilouis
Cette chronique a été mise en ligne le 29 décembre 2014
Sa note : 17/20

LINE UP

-Agata
(chant)

-Stefan
(chant)

-Mike
(guitare)

-Gregor
(basse)

-Roman
(batterie)

-Manuel
(percussions)

TRACKLIST

1) Dance
2) Why
3) Just Propaganda
4) I Freak On
5) Shut Up
6) Cosmic Girls
7) Vienna
8) Bulldozer
9) Play!
10) This is My Show
11) Bad Time
12) Ladies (édition limitée)
13) Lucky Bastard (édition limitée)

DISCOGRAPHIE


Kontrust - Explositive
(2014) - barré aux refrains qui tuent - Label : Napalm Records



Retrouver Kontrust, c’est retrouver des amis joyeux et franchement barrés qui ont la faculté hors-norme de vous foutre la banane à chaque fois qu’ils viennent. Rappelez-vous, la dernière fois les autrichiens nous avaient fait sourire avec leurs différentes pastilles colorées sur Second Hand Wonderland, même si certaines incartades semblaient un brin putassières. Ils nous reviennent donc cette fois avec un septième album affublé d’une fusion de mots pas piquée des hannetons, Explositive, et avouons-le, ce nouveau missile porte vraiment bien son nom.

Pourtant, le doute nous saisit dès les premiers morceaux. Certes, "Dance" s’avère très efficace et entêtant avec une Agata et un Stefan en forme, mais très vite le soufflet retombe avec un "Why" déjà vu et un "Just Propaganda" bien trop long, alors que les rythmiques martiales et la voix ragga de Stefan fonctionnent plutôt bien. Bref, la déception pointe le bout de son nez. Immense. Terrible ! Kontrust nous aurait trahi ? Non, bien évidemment, car mise à part ces deux morceaux faiblards, le groupe se ressaisit et ressort divers alcools pétillants pour nous offrir des titres imparables. Quoi ? Vous voulez des preuves ? Essayez de résister aux refrains affriolants de "Freak On" et ses percussions bien amenées, de celui du plus mélancolique "Bad Time" ou encore du très simple "Shut Up"! Oui essayez, je vous promets que vous n’y arriverez pas ! Car c’est encore une fois la force des autrichiens : sortir une palanquée de titres addictifs aux refrains fédérateurs.
Et sinon dans tout ça, y a-t-il du changement ? Pas vraiment ma bonne dame, mais il est difficile de s’en plaindre. C’est un fait, la formule fonctionne, l’alternance entre les deux chanteurs marche, avec une plus grande place laissée à Stefan, notamment sur certains passages complètement barrés, que ce soit les accélérations subites de "Cosmic Girls" ou le groove lourd de "Bulldozer" (avec un refrain de folie !). Mais ne vous en faîtes pas, les surprises restent au rendez-vous avec les débuts tonitruants de "Shut Up", le passage à la flûte sur "Vienna", celui plus électro sur "Play" ou noisy sur "Bulldozer". Et, bien  que la plupart des morceaux gardent un format assez classique (le meilleur exemple revenant à la sympathique "This is My Show"), ils défrichent parfois certains sentiers inexplorés, comme la fin aux paroles spatiales de "Cosmic Girls". Si à cela on rajoute que la production s’avère claire, faisant bien ressortir les différentes percussions, tout en restant bien rentre-dedans, on obtient un très bon album de metal varié et foufou.


Malgré des débuts un peu timide, Kontrust offre, avec Explositive, un album qui risque bien de faire jumper et s’égosiller les foules lors des concerts et danser les mélomanes partout où ils sont. Alors oui, l’album ne révolutionne pas grand-chose dans le petit monde des autrichiens, mais vu la qualité et le côté addictif et entêtant de la galette, on aurait tort de s’en plaindre. Essayez-le, vous verrez que vous aurez du mal à vous en passer.



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3