6769

CHRONIQUE PAR ...

109
S1phonique
Cette chronique a été mise en ligne le 14 décembre 2014
Sa note : 16/20

LINE UP

-B. Iron
(chant+guitare)

-Alex Brown
(guitare)

-Gaius Toulson
(basse)

-Lee Charlton
(batterie)

TRACKLIST

1) Intro
2) Ritual Exhumation
3) In The Crypt Devoured
4) Perrenial Interment
5) Perpetual Execution Torment
6) Citadel Of The Living Dead

DISCOGRAPHIE


Monumentomb - Ritual Exhumation (EP)
(2014) - death metal - Label : Imperative Productions



Tiens tiens, c'est quoi cet album resté dans la pile de promos que personne n'a voulu chroniquer ? Ça m'a l'air pas mal du tout cet artwork... On dirait bien un vieux groupe de death scandinave qui doit être connu dans les provinces suédoises et pas encore découvert ici... Allez hop ... oreille !

Bon déjà première erreur, le groupe est récent (2013) et pratique le charme anglais. Plus précisément, Maidstone dans le Kent (la très grande banlieue londonienne en quelque sorte). Par contre pour le reste, aucun doute et ni erreur possibles, l'EP proposé taille son steak dans la partie charnue historique de notre musique préférée : à la croisée des death, thrash, black et tout ce qui balbutiait Grave, assurant un vrai Carnage prêt à défoncer notre pauvre Carcass. Bon, selon le groupe la recette est équilibrée à l'aide d'une dose de modernité made in Monumentomb. Tout ça sent même un peu le vieux Dismember bien lourd. L'intro minutée ouvre la messe (enfin celle du EP) et le rituel au son des cloches peut débuter. Exhumons les vieux... vieux ... vieux machins du death et balançons le super premier riff du morceaux éponyme "Ritual Exhumation" joué en intro lourde puis accélérée après un gros « Huhh » de rigueur. Le morceaux est très bon malgré ses six minutes étalées sur plusieurs même plans. Du neuf avec du vieux pourrait donc largement résumer les compositions.

"In The Crypt Devoured" prolonge le bon moment amorcé et le sourire commence à se pointer. Quelle bonne et jouissive lourdeur ce "Perrenial Interment"! A en croire que les cheveux pourraient repousser sur les crânes aujourd'hui dégarnis. Et le point d'orgue arrive sur "Perpetual Execution Torment" qui va tout démonter sur son passage. Un tracklisting très intelligent, avec une montée en puissance continue, partant de morceaux largement repères pour le style et permettant ensuite de s'immerger dans un Monumentomb séduit et attiré par ces malins. Malins, car les Anglais parviennent même à balancer un passage au chant clair suivi d'un riff pensé théoriquement trop heavy. Mais la recette est exquise et le plaisir total. On finit d'ailleurs avec un morceau dans la logique du précédent : une intro plus heavy pour ce "Citadel Of The Living Dead", blastant à la mitraillette, pour retomber prendre son souffle de growl et lâcher prise une dernière fois dans ce vieux pot musical où la bonne soupe death régale.


Du neuf avec du vieux ? (Old school) death revival ? J'en sais rien et franchement on s'en tape, car sur le bandcamp du groupe et pour £3, on peut s'envoyer en l'air une demi heure et en plus c'est renouvelable. Le groupe n'invente rien, mais propose noblement et avec talent un premier EP. On peut espérer patiemment un LP puis quelques tournées dans les pubs qui sentent bon le whisky frelaté et la bière pissante.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2