6739

CHRONIQUE PAR ...

109
S1phonique
Cette chronique a été mise en ligne le 25 octobre 2014
Sa note : 13.5/20

LINE UP

-Irina Bardina
(chant)

-Vadim Sagitov
(guitare)

-Vasily Ovchinnicov
(guitare)

-Michael Targonsky
(basse)

-Alexey Kovalev
(batterie)

TRACKLIST

1) Blood Thirst
2) An Easy Mark
3) Threshold  
4) Windwalker

DISCOGRAPHIE


Exhumation - Bread Buttered on Both Sides (EP)
(2014) - melodeath - Label : Auto-production



Tiens, voilà les pionniers du melodeath from Russia (enfin, d'après le groupe). A la discographie et au line up diffus, difficile d'avoir une idée de ce que propose le combo. Du coup, en route pour une chronique à l'aveugle, de la pure découverte et un enthousiasme réel. Et ce, simplement en raison des photos promos où Irina Bardina fait office d'atout charme du groupe !

Au delà des combos suédois et finlandais, le melodeath dans les années 90 aurait débarqué en Russie notamment par l'intermédiaire du groupe Exhumation. Deux démos (Unholy et The Wandering), un album en 2001 (Symbol Of Fear), puis un pseudo split pour revenir en 2011 avec un nouvel LP nommé City Of Decay. Voilà pour la discographie du groupe, car vient une période de débandade :  le line up est quasi remplacé et le groupe voit ainsi débarquer de la chair fraîche pour balancer son EP version Exhumation exhumé, pour le meilleur et pour le melodeath. Quatre nouveaux morceaux (enfin trois, car le dernier avait été proposé en single l'année d'avant) pour se faire une idée.
Le premier morceau est largement au niveau de ce qui sort dans le domaine et rappelle, en raison du chant growlé  de Irina Bardina, les premiers Arch Enemy de Angela Gossow. Toute proportion gardée, le riffing est agréable et la section batterie/basse lourde à souhait punche ce melodeath russe.  De même quelques solos bien sentis rendent finalement l'EP très agréable à l'écoute. Alors le format et sa durée n'empêchent pas d'accrocher au style du groupe sachant que dans la catégorie il est parfois difficile de se forger une identité; mais un morceau comme "An Easy Mark " peut aider le groupe à le rendre reconnaissable. On finit par "Winwalker" remis sur l'EP bien que sorti l'année précédente, dynamique et permettant de tirer vers les vingt minutes et de finir sur un bon sentiment.
Maintenant passer à coté du groupe ne laissera probablement pas un grand manque à une discographie fournie de la catégorie. Car si les quatre morceaux ne présentent aucun défaut et sont agréables à l'écoute, ils ne laissent pas pour autant un traceur de dépendance initiant une addiction au groupe. Force est ainsi de constater qu'avec une réelle sympathie et un plaisir certain, Bread Buttered on Both Sides doit faire office de CV ou de démo propres à démarcher les labels russes ou internationaux pour espérer poursuivre la passion par un nouvel album ou quelques dates. Après tout, le plaisir musical devrait n'être que celui-ci et le but d'un EP également.

Au delà d'un nom de release plutôt étrange (ou l'expression m'a totalement échappé), Exhumation réussi un  bon EP où les quatre morceaux s'enchainent facilement et agréablement. Pas de défaut majeur à retenir. A voir si l'avenir permettra au groupe de sortir un nouvel album. Avec un line up rajeuni , l'aventure pourrait être intéressante. Si l'occasion le permet, à écouter sans hésitation.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2