6726

CHRONIQUE PAR ...

97
Winter
Cette chronique a été mise en ligne le 09 octobre 2014
Sa note : 14/20

LINE UP

-Karl Beckmann
(chant+guitare)

-Lars Tängmark
(guitare)

-Jonas Alberktsson
(basse)

-Karsten Larsson
(batterie)

TRACKLIST

1) The Runes of Hel
2) The Trickster
3) Highland Rebellion
4) Remnant of the Past
5) Omma
6) The Heritage Throne
7) Huldran
8) Rising
9) Total Destruction (Bathory cover)

DISCOGRAPHIE

Fi’mbulvintr (2010)
... To North (2012)
Karg (2014)

(2014) - death metal black metal Viking - Label : Metal Blade Records



Lao Tseu a dit : « Quand inspiration manquer pour faire intro, moyen promo est. » Il était fort, l’ami. Un visionnaire, un vrai. Pour meubler, une option : rappeler l’historique du groupe. Pas de bol, je ne le connaissais pas avant de tomber sur ce Karg. Autre option : expliquer l’étymologie du nom du groupe. Encore loupé : la mythologie nordique et moi, ça fait deux. C’est sûrement intéressant, hein, mais bon, jamais eu le temps / l’envie d’approfondir. Troisième possibilité : jouer la montre, tel l’Italie avant Prandelli. Ha oui, tiens, c’est une possibilité… Ca y est, c’est bon ? L’arbitre a sifflé ?
 
Comme cette brillante intro le suggère, Karg n’est pas un brûlot ni une bouse infâme. Le troisième album des Suédois se contente d’être solide, tendance bon, frôlant le très bon par moments. Pourtant, les choses commencent plutôt moyennement, vu que les deux premiers titres font irrémédiablement penser à Amon Amarth, époque Fate of Norns. Carré, vaguement viking et ultra-prév… non mais attendez ! Revenez ! Je sais : une intro pourrie, plus l’évocation d’Amon Amarth, ça fait beaucoup, mais par la suite ça s’arrange ! Voilààà… relax… où en étions-nous ? Ah oui : fort heureusement, les Rois d’Asgard haussent clairement leur niveau par la suite et, de "Highland Rebellion" à "The Heritage Throne", l’album se fait fluide et fort plaisant. La double grosse caisse et les riffs sont agrémentés de quelques chœurs judicieusement placés, et de sonorités de cors qui rendent l’ensemble bien plus proche de l’idée qu’on se fait du viking metal de qualité que cette entrée en matière assez fade.
De plus, les compositions, si elles ne relèvent pas du pur génie, ne sont pas simplistes, loin de là, et du coup, on se surprend à écouter l’album avec un net regain d’intérêt, et à faire des associations avec Hammerheart, Hades (Almighty), voire Kampfar version soft. Le « cor » de "Highland Rebellion" remplit parfaitement son office, tandis qu’un petit parfum de Storm, rôde sur "Remnant of the Past" et un "Heritage Throne" au chœur haut perché bien efficace. "Omma", quant à lui, le morceau le plus complet, surprend son monde avec son changement de rythme inattendu. Les deux derniers morceaux composés par King of Asgard tiennent également la route, mais l’intensité baisse quelque peu : l’agressif  "Huldran", joué à fond les ballons, et « Rising » restent supérieurs aux deux titres initiaux, mais le moment magique est passé. Le groupe a toutefois la bonne idée de finir avec une reprise très honnête du grand "Total Destruction" de qui vous savez. La copie ne vaut pas l’original, et son son grésillant si evil, mais les musicos y mettent de l’entrain et donnent presque l’envie de s’écouter The Return en entier. Bref, tout ne va pas si mal dans ce bas monde.
 

Karg fonctionne globalement bien. On oubliera un début plutôt poussif faisant penser à… - d’accord, d’accord, je n’écrirai plus ce nom qui porte malheur ! – et on se concentrera sur la partie centrale de l’œuvre, hautement digne d’intérêt, proposant un métal posé, puissant et mélodique à la fois, avec des vrais morceaux de casques à cornes dedans. La bouteille est donc à moitié pleine, pas à moitié vide.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1