6717

CHRONIQUE PAR ...

109
S1phonique
Cette chronique a été mise en ligne le 02 octobre 2014
Sa note : 17/20

LINE UP

-Sebastian Meisen
(chant)

-Robert Nowak
(guitare)

-Michael Stifft
(basse)

-Kay Bracht
(batterie)






TRACKLIST

1) Bugging Operation
2) Downward Spiral
3) Ripped To Shreds
4) House In Cleaveland
5) A Genius Of Manipulation
6)
R.A.T.T.
7) Suitable Method
8) Abnormal Dilation
9) Like Pigs In The Dirty
10) Metropolis (Of The Dead)

DISCOGRAPHIE


Phobiatic - Fragments Of Flagrancy
(2014) - death metal technique et agressif ! - Label : Against Productions



Revoilà les Allemands de Phobiatic qui, après un très bon premier album intitulé An Act of Atrocity, remettent le couvert cette année avec Fragments Of Flagrancy. On parle de fragment ? De flagrance? Venez... Approchez ... dégustez... Les fragments ? Le sera ce qu'il reste de vous après l'écoute. La flagrance ? Flagrance de mandales. Votre état : vision du  sang , de la sueur de la poussière, résultat de la rixe reçue made in Phobiatic. 

Formé en 2008 du coté de la ville de Essen, Allemagne, le deuxième album devrait permettre au groupe de s'imposer définitivement dans la catégorie et prétendre à un futur musical optimiste et mérité. "Bugging Operation" décalque l'auditeur et, en opener d'album, donne la mesure de ce qui attend l’auditeur sur les trente cinq prochaines minutes. Pas d'intro atmosphérique pour débuter mais une explosion de notes, de blasts, suivis d'un riff énorme et haché terminé par les deux chants éructant et percutant. Si tout le long de l'album le growl sera le même (Sebastien Meisen a du tomber dans la discothèque idéale du vieux chanteur de death), il sera parfois accompagné d'un second growl, troll, plus médium et parfaitement complémentaire. C'est parti pour dix fois trois minutes de compositions très agressives mais techniques et maîtrisées.
La complexité parait accessible tant les morceaux sont énergiques et carrés. Quelle technique ! La batterie de Kay Bratcht est incroyable. Il ne s'agit pas uniquement ici de dégueuler sa vitesse, mais de proposer un jeu ultra aéré malgré le tempo. De la double à la mitraillette, en passant par toutes les transitions entre les riffs, il n'y a aucun répit et jamais l'ennui ne s'installe grâce à ses nombreuses variations.  La production renforce encore plus la violence et optimise ce techno death inspiré. Dans le même registre, la basse (dès le début sur "Bugging Operation") prend le pas sur la double et on en bave sévère.
 "Downward Spiral" est un morceau « atomique » et rend hommage est première heure du death metal très agressif, rappelant à la fois ce que pouvait proposer Cannibal Corpse (époque Chris Barnes), Deicide avant les trente trois ans de l'ami Glen, ou les frêros Krisiun (ainsi en exemple "Suitable Method") .
Et lorsque le groupe lève le pied de l’accélérateur, c'est pour mieux opprimer nos pauvres oreilles (le riffs de " House In Cleaveland" dont le tempo lourds gangrène le cortex). Les guitares diluent également quelques effets dont des harmoniques édifiantes (toujours sur  "House In Cleaveland" en exemple). Finalement toute la gamme death metal agressif mais technique est passée en revu, et si globalement le tout est classique (sans parler de old-school), la production et le jeu (notamment les parties de sweep/glissando, par exemple "
A Genius Of Manipulation" ) posent toute la modernité du style. "Metropolis Of The Dead" cloture l'album avec ses quasi six minutes d'étirement auditif, histoire de se remettre de la mandale encaissée auparavant. Pour le coup on limite les riffs tricotés et les musiciens posent un morceaux d'une cohésion quasi parfaite dans la construction, un petit coté progressif excellemment restitué avec une montée en puissance longue, lente, mais réelle et jouissive, pour revenir sur les premières portées du début.... Le K.I.F ou un ultime exemple du pourquoi on aime le death. 

NADADIOUUUUU... En voilà UN album de très bon death technique et brutal. Là où Archspire se vautre, les Allemands de Phobiatic réussissent. Alors si en 2014 tu as aimé The Lucid Collective ? Tu adoreras Fragments Of Flagrancy. Tu as détesté The Lucid CollectiveTu adoreras Fragments Of Flagrancy. Tu as trouvé cette chronique bidon ? Tu adoreras Fragments Of Flagrancy. Tu as aimé cette chronique ? Tu adoreras Fragments Of Flagrancy. Bref tout le monde va aimer  Fragments Of Flagrancy et les géniaux Phobiatic.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6